Philippiens 4 :6  Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.

Sois vous priez sois vous paniquez, sois vous êtes inquiets soit vous adorez, si vous n’adorez pas, vous vous inquiétez. Quand l’adoration entre par la porte centrale, les inquiétudes disparaissent par la fenêtre. Mais pourquoi Dieu ne veut-il pas que nous nous inquiétions ? Parce que les inquiétudes ne sont pas raisonnables. En d’autres mots, les inquiétudes n’ont aucun sens.

Les inquiétudes sont illogiques et irrationnelles et même déraisonnables. Premièrement, nous nous inquiétons par rapport à de faux sujets. Nous sommes inquiets pour de petites choses comme par exemple : notre apparence extérieure, mon corps vieillit déjà, ou des choses insensés comme si je meurs comment se passera mon deuil ? Des choses qui n’auront aucun sens après quelques années, des choses temporaires.

Un monde est inquiet pour cause de pandémie

Aujourd’hui le monde est inquiet au sujet du Corona virus ou Covit19. Les gens se demandent déjà qu’est-ce qu’ils doivent faire pour ne pas l’avoir, ou en mourir. La planète entière est en ébullition parce que l’économie du monde s’effrite. Dans certaines régions du monde c’est carrément la panique.

J’étais au téléphone avec ma petite sœur qui est professeur de médecine en France et elle et moi nous rions au sujet des camerounais qui prenaient de l’Efferargan qui fait baisser les fièvres avant d’entrer dans les avions qui viennent au Cameroun pour que à l’aéroport, ils ne soient pas mis en quarantaine.

Quand les gens entendent ce qui se passe dans un pays comme la Chine ou l’Italie, ils sont inquiets parce qu’ils voient dans les réseaux sociaux les ravages que cette maladie cause. Les gens se disent et si le gouvernement ferme les écoles, empêche les rassemblements on va faire comment pour vivre ?

Dieu te dit ce matin, si tu veux t’inquiéter alors inquiètes toi des choses éternelles mais pas des choses qui ne seront plus là demain. Ce virus vient, il fera ce qu’il fera mais il partira.  S’inquiéter n’est pas seulement déraisonnable mais ce n’est pas naturel. La nature s’inquiète-t-elle de quoi que ce soit ? Ce n’est donc pas une chose naturelle de s’inquiéter.

La nature ne s’inquiète pas

Matthieu 6 :26-29 Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n ‘amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux?27  Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie?28  Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; 29   cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.

Regardons les plantes, les animaux, ils ne s’inquiètent pas de ce que demain sera fait, de comment ils vont se nourrir, se vêtir ou de quoi ils vont vivre. Dieu dit : pourtant je les nourris, n’êtes-vous pas plus valeureux que les oiseaux ? Dieu dit : cependant le roi Salomon n’était pas aussi bien vêtu que les herbes. Pourtant ces herbes seront brûlées. Dieu nous dit ici que toute la création a confiance en moi sauf les hommes. Jésus nous dit que l’inquiétude est inutile, elle n’aide pas.

L’inquiétude ne change rien à ta vie. T’inquiéter ne te rendra pas plus grand ou plus court que tu ne l’es ou plus gros ou plus mince. T’inquiéter pour quoi que ce soit ne te permettra pas de résoudre même une petite fraction de ton problème. T’inquiéter n’ajoutera même pas une seconde à ta vie.

Les inquiétudes ne changent rien à notre condition

Les inquiétudes ne peuvent rien changer à ton passé puisqu’il est déjà passé. L’inquiétude n’a aucun pouvoir sur ton futur peu importe combien de temps tu passes à t’inquiéter.  Si donc tu ne peux rien pour de si petites choses pourquoi t’inquiéter ?

Quand nous étions enfant, nous n’avions pas d’inquiétude pour quelque besoin que ce soit. Nous savions que chaque jour il y aurait de la nourriture à table, nous savions que notre écolage allait être payé, pourquoi devrions-nous être inquiets ? S’il y avait un problème s’était à nos parents de s’inquiéter pas nous. Bien aimé, nous avons un Père céleste plus riche et plus amour que notre père physique cependant nous, nous inquiétons.

Vous, vous inquiétez de tellement de choses qui sont du domaine de la responsabilité de Dieu. S’inquiéter, c’est assumer des responsabilités que Dieu n’a jamais voulu que nous ayons. Chaque fois que vous, vous inquiétez, dites-vous bien que vous jouez à être comme Dieu.  Rappelez-vous, le mensonge que Satan a servi à Eve dans le jardin. Satan voulait qu’elle s’inquiète de ne pas être comme Dieu. Car s’inquiéter, c’est agir comme si tout dépendait de nous, parce que nous n’avons pas un Père céleste. S’inquiéter, c’est dire dans son cœur : je ne dépends pas de Dieu pour ma provision mais de mes capacités personnelles. Vous ne serez jamais inquiets si vous comprenez ce que signifie : Dieu est notre Père céleste.

Inquiétude signe d’un oubli

Matthieu 6 :30 Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi?

Ce verset dit que Dieu a déjà pris sur lui la responsabilité concernant notre vie sur cette terre. S’il peut prendre soin des herbes qui ne dureront que quelques temps à combien plus forte raison, il prendra ta vie en charge pendant des années. Dieu le fait parce que tu as de la valeur. Comment savons-nous que nous avons de la valeur ? Regardons à la croix, nous sommes la raison pour laquelle Jésus est allé à la croix et a payé un si grand prix. Nous avons de la valeur parce que nous sommes ses fils ou ses filles. C’est pourquoi lorsque nous, nous inquiétons, c’est le signe que nous ne comprenons pas combien Dieu est bon. L’inquiétude est donc un avertissement pour dire : tu as oublié combien Dieu est bon.

Php 4:19  Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.

Quand tu t’inquiètes, c’est que tu as oublié ses promesses concernant tes besoins et ce qu’il a dit concernant ton avenir. Il n’y a aucun besoin auquel Dieu ne pourvoira pas si tu lui fais confiance. Si tu ne fais pas confiance à Dieu alors tu es seul, tu es un bâtard. Mais si tu lui fais confiance, il te dit : je pourvoirai à tous tes besoins selon ma richesse. Est-ce que tu fais confiance à la bonté de Dieu ? Quand nous doutons de la bonté de Dieu, c’est là que commence nos problèmes. Nous disons à nous-mêmes, Dieu ne prendra pas soin de moi, ce n’est pas un bon Dieu etc. C’est là que le découragement arrive et la chute commence. C’est alors que nous prenons les choses entre nos mains, nous mettons en place notre stratégie et cela nous créé plus de problème. Nous paniquons, nous pleurons, nous nous décourageons et nous faisons des accusations et notre foi s’envole.

Qu’est ce qui est impossible pour Dieu ?

Nous sommes chrétiens et ce qu’il y a de formidable, c’est que nous faisons bien confiance en Dieu pour notre salut. Nous croyons fermement que si nous mourrons, par sa grâce nous serons avec lui. Nous croyons que par sa mort nos péchés passés, présent et futur sont effacés. Nous lui faisons confiance pour notre salut en disant que Dieu nous aime et a pourvu le salut pour nous.

Quel est le plus grand problème ? Tes problèmes quotidiens sont-ils plus difficiles à résoudre pour Dieu  que ton salut ? La mort de Jésus sur la croix était une chose plus grande que tes problèmes de chaque jour. Parce que dans le salut était inclus tous tes problèmes. Quelle est donc cette logique qui consiste à dire : je vais faire confiance à Dieu pour mon salut mais je ne lui fais pas confiance pour prendre soin de ma santé. Pourquoi faire confiance à Dieu pour ton salut mais pas pour qui tu es supposé épouser ou pour l’emploi que tu cherches, ou pour l’enfant que tu veux avoir?  Est-ce que cela un sens de dire, je fais confiance à Dieu pour mon salut mais pour ce qui est de mes affaires, je ne suis pas sûr ?

Sommes-nous des non croyants

Jean 14 :1 Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.

Quand nous doutons de sa bonté alors nous sommes à cet instant précis un non croyant. Chaque fois que nous sommes dans l’inquiétude, nous agissons et marcherons comme des non croyants. Chaque fois que nous nous inquiétons, nous insultons Dieu parce que nous agissons comme des orphelins. Nous agissons comme quelqu’un qui réfute les 3000 promesses que Dieu a donné dans la bible et qui répète encore et encore comment Dieu a promis de pourvoir à tous nos besoins.

Il y a des exemples dans la bible pour nous mettre en garde contre les inquiétudes. Il s’agit par exemple des 10 espions qui sont allés observer le pays que Dieu allait donner à Israël. Ils sont revenus avec non la foi mais des inquiétudes qu’ils ont répandues dans le peuple. Le peuple a été infecté et ils sont tous morts sans entrer dans la terre promise parce que Dieu les en a disqualifié. Ton inquiétude affecte tes prières, tes paroles et ton comportement et elle détruit ta foi et celle des autres.

Dans les temps difficiles, nous devons agir sur instruction de Dieu et non par rapport à nos inquiétudes. Dans les moments difficiles Dieu nous donne la sagesse et la grâce d’opérer, il ouvre notre entendement pour que nous sachions quoi faire et comment. Dieu pourvoit à ce qui est nécessaire pour nous donner la victoire, c’est cela notre foi. C’est la raison pour laquelle Dieu nous a donné la stratégie de collecter les numéros de téléphone de chaque chrétien pour que nous puissions en cas de besoin prier ensemble à distance et se secourir mutuellement.,

Le chemin vers la confiance en Dieu

Jean 10 :14-15 Je suis le bon berger. 10-14 Je connais mes brebis, et elles me connaissent,15  comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.

Comment donc faire confiance à Dieu pour qu’il pourvoie à nos besoins ? Voici ce qu’il faut faire : Premièrement, chaque jour, nous lui demandons d’être notre berger. Chaque matin au moment du réveil, nous devons déclarer qu’il est notre berger. Chaque fois que nous avons des décisions à prendre, nous devons demander à Dieu la direction à prendre parce qu’il est notre berger. Chaque fois que nous commençons à nous inquiéter, nous devons affirmer que le Seigneur est notre berger. En faisant cette affirmation tout au long de la journée, nous verrons que cette atmosphère de stress qui nous entourait pour nous inquiéter va disparaître.

Matthieu 6 :31-33 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus?32  Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.33  Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

La deuxième chose est de donner la première place à Jésus dans tous les domaines de notre vie. Dieu connaît parfaitement quels sont tous les besoins que nous avons avant même que nous puissions les exprimer. Dieu le savait avant même de nous avoir créé. Seulement Dieu a placé une condition pour nos besoins à savoir : que nous lui donnions la première place dans nos vies. Ce qui signifie que lorsque nous sommes inquiets pour quelque chose, cela indique simplement que ce domaine de notre vie n’a pas été soumis à Dieu.

Quand nous faisons de Jésus le numéro un de tous les domaines de notre vie, cela simplifie nos priorités et cela éloigne des tas de choses pour lesquelles nous ne serons pas inquiets. Ce qui se passe c’est quand vous avez donné quelque chose à Dieu, vous n’avez plus à vous en inquiéter. Très souvent, nous, nous inquiétons de choses, de position physique. Aussi longtemps que vous aimerez quelque chose plus que Dieu, cette chose deviendra une source d’inquiétudes, une source d’insécurité pour vous. Vous serez dans l’anxiété et vous comporterez comme une victime.

La question que nous devons nous poser est : pour qui est ce que je vivrai toute ma vie ? Pour quoi est ce que je vivrai toute ma vie ? Quel que soit la réponse à cette question, cette réponse sera ton Seigneur et ton Dieu. Si tu dis que tu veux vivre pour ta famille, ta famille sera ton Seigneur et ton Dieu, Si tu dis que tu veux vivre pour avoir beaucoup d’argent, c’est là ton Seigneur et ton Dieu, Si c’est ta maison, ta carrière, ce sera ton Seigneur et ton Dieu.

L’une des choses courantes pour lesquelles nous sommes inquiets, c’est l’argent. Ce que j’ai découvert c’est que si nous sommes inquiets au sujet des moyens financiers, quel que soit la quantité d’argent que nous possédons que ce soit peu ou beaucoup, nous serons toujours inquiets à cet égard. Si nous n’en n’avons pas nous nous inquiétons de comment en avoir. Quand nous en avons beaucoup, nous nous inquiétons de comment le garder, le dépenser,  l’épargner, l’investir, le protéger etc. Dieu te dit ce jour : laisse-moi prendre soin de cela, je prendrai soin de tous tes besoins.

Bannir les inquiétudes d’hier et demain

Matthieu 6 :34  Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Chaque jour porte suffisamment de problèmes. Il y a deux jours pour lesquels nous ne devrions jamais être inquiets : hier et demain. Pourquoi ? Parce que tu ne peux rien faire en ce qui les concerne. Tu ne peux pas changer ce qui s’est passé hier, puisque c’est passé et tu ne peux rien faire du lendemain puisque ce n’est pas encore arrivé. Occupe –toi d’un jour à la fois dans ta vie. Voici pourquoi : quand tu t’inquiètes des problèmes qui viendront demain, tu ne profites pas des opportunités de ta journée présente. Quelqu’un qui s’inquiètes de sa retraite de demain, ne se réjouira pas aujourd’hui, il perdra ce jour-là. C’est important de planifier pour son futur mais il ne faut pas en être inquiet.

Ce monde est plein de défis et de problèmes à résoudre cependant nous vivons et nous avançons en les résolvant un après l’autre. Ne pas s’inquiéter, ce n’est pas mettre sa tête dans le sable en refusant de confronter la réalité que nous sommes amenés à faire face, non c’est voir et aborder tout cela comme Dieu le veut.

Pour conclure nous disons que prier et demander à Dieu quel est son plan c’est excellent, s’inquiéter c’est mauvais. Si Dieu nous faisait connaître tout sur notre futur, nous serions débordés. Si nous prenons chaque jour l’un après l’autre en faisant du Seigneur notre berger, nous vivrons sans inquiétude. Si tu veux savoir ce que demain nous réserve, je te conseille de lire mes livres sur les temps de la fin.

Alain Bouwa