Le temps passe très vite et l’appel de Dieu n’attend pas car quand Dieu nous appelle c’est que le moment est arrivé pour que nous lui donnions une réponse. Peu importe dans quelles conditions l’appel de Dieu arrive sur toi, tu dois y répondre. Beaucoup s’imaginent que Dieu nous donne un temps pour nous préparer à nous engager.

Bien aimé, le monde court à sa fin, et chaque jour qui passe nous rapproche de la fin de ce monde or Dieu veut accomplir son agenda avant la fin du monde. Le plan de Dieu et sa volonté est que les nations du monde viennent dans son royaume. Quand Jésus a choisi ses disciples, il ne leur donnait même pas le temps d’aller dire au revoir à leurs familles. Nous allons étudier aujourd’hui l’exemple de Moïse pour tirer des leçons sur la manière dont Dieu nous appelle à le servir.

Moise avait un coeur pour les opprimés mais chaque fois qu’il essayait de les défendre, il causait des catastrophes parce qu’il ne connaissait pas Dieu. Il voulait faire le bien, aider son prochain, mais cela ne suffisait pas il fallait le faire à la manière de Dieu. Il en est ainsi de tout homme païen qui a un talent et qui veut le mettre au service de Dieu. Il ne le peut  car ce qu’il fait, il le fait pour lui-même. C’est Dieu qui doit nous dire comment le servir. Dieu avait destiné Moise à être un conducteur du peuple d’Israël mais il ne pouvait le faire que s’il passait par son école du service

Exode 3 :1-12 Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb.2  L’ange de l’Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson. Moïse regarda; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point.3  Moïse dit: Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point.4  L’Eternel vit qu’il se détournait pour voir; et Dieu l’appela du milieu du buisson, et dit: Moïse! Moïse! Et il répondit: Me voici!5  Dieu dit: N’approche pas d’ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.6  Et il ajouta: Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu.7 ¶  L’Eternel dit: J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs.8  Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.9  Voici, les cris d’Israël sont venus jusqu’à moi, et j’ai vu l’oppression que leur font souffrir les Egyptiens.10  Maintenant, va, je t’enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d’Egypte mon peuple, les enfants d’Israël. Moïse dit à Dieu: Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d’Egypte les enfants d’Israël?12  Dieu dit: Je serai avec toi; et ceci sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie: quand tu auras fait sortir d’Egypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne.

A- On ne peut servir Dieu sans le connaître et le rencontrer.

Dans Exode3;1-12, nous avons le récit de la rencontre de Dieu avec MoIse. Dieu est Saint et sa sainteté exige que nous le soyons si nous voulons être face à lui. Si nous voulons servir Dieu, nous devons être son enfant en acceptant que Jésus ôte nos péchés.

B- Quand Dieu appelle au service, l’homme se sent incapable.

La première réponse de Moise à Dieu lorsque ce dernier lui dit l’objet de son appel était; << je ne peux pas, qui suis-je pour répondre à ton appel? >>. Dieu le rassure en disant; << Je serai avec toi >>. Si Dieu n’est pas avec nous, nous ne réussirons pas. Au verset treize, il est rassuré et il accepte mais il veut savoir comment ce Dieu  s’appelle. En réalité Moïse cherchait une raison pour refuser l’appel de Dieu. Alors Dieu lui donne une révélation inédite sur sa mission. Il lui dit ceci sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie: quand tu auras fait sortir d’Egypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne.

C-Pour servir Dieu nous devons avoir une révélation de sa personne.

Faute de ne pas avoir de révélation intime de Dieu, notre service pour lui n’a pas de sens. Un enfant de Dieu doit avoir une relation intime et une connaissance révélée de Dieu. Il dit à MoIse, Je suis le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. En d’autres termes, Je ne suis pas le Dieu de ce monde. Beaucoup croit servir Dieu, mais à moins qu’il n’ait une révélation du Dieu qu’ils servent, ils servent en vain. Nous pouvons servir le dieu du ventre, de l’argent, de la religion, du titre, de la dénomination par manque de révélation.

Exode 3 :16-22 Va, rassemble les anciens d’Israël, et dis-leur: L’Eternel, le Dieu de vos pères, m’est apparu, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Il a dit: Je vous ai vus, et j’ai vu ce qu’on vous fait en Egypte,17  et j’ai dit: Je vous ferai monter de l’Egypte, où vous souffrez, dans le pays des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, dans un pays où coulent le lait et le miel.18  Ils écouteront ta voix; et tu iras, toi et les anciens d’Israël, auprès du roi d’Egypte, et vous lui direz: L’Eternel, le Dieu des Hébreux, nous est apparu. Permets-nous de faire trois journées de marche dans le désert, pour offrir des sacrifices à l’Eternel, notre Dieu.19  Je sais que le roi d’Egypte ne vous laissera point aller, si ce n’est par une main puissante.20  J’étendrai ma main, et je frapperai l’Egypte par toutes sortes de prodiges que je ferai au milieu d’elle. Après quoi, il vous laissera aller.21  Je ferai même trouver grâce à ce peuple aux yeux des Egyptiens, et quand vous partirez, vous ne partirez point à vide.22  Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui demeure dans sa maison des vases d’argent, des vases d’or, et des vêtements, que vous mettrez sur vos fils et vos filles. Et vous dépouillerez les Egyptiens.

D- C’est Dieu qui appelle au service et Il a un plan.

Dans le livre d’Exode3;16-22, Dieu parle à MoIse de l’objet de son appel. Il lui trace le chemin à suivre et lui annonce quelques détails de son cheminement. Si l’on n’a pas une vision claire de son appel, il vaut mieux attendre avant de se lever. Il dit à Moïse : Qu’il l’envoie vers les israéliens et le roi d’Egypte.

Exode 4 :1-3 Moïse réponit, et dit: Voici, ils ne me croiront point, et ils n’écouteront point ma voix. Mais ils diront: L’Eternel ne t’est point apparu.2  L’Eternel lui dit: Qu’y a-t-il dans ta main? Il répondit: Une verge.3  L’Eternel dit: Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui.

E- Le capital initial que Dieu utilise, ce sont nos talents.

Moise résiste à Dieu en protestant de n’avoir aucune preuve matérielle de son appel. Lorsque Dieu appelle, Il a déjà pourvu et les talents sont entre nos mains. Comme un berger possède un bâton, un menuisier une scie, un informaticien un ordinateur etc. Chacun de nous possède quelque chose qui lui appartient en propre, qu’il n’a pas besoin de forcer pour que cela se manifeste. Nos talents, comme le bâton de Moise peuvent servir des causes anodines sans intérêt, comme taper sur les brebis et les guider. Jusqu’au jour où ses talents sont jetés entre les mains de Dieu, nous n’imaginerons jamais leur utilité. Dans son initiation devant Dieu, Moise se recule devant son propre bâton car Dieu l’a transformé en serpent. Nos dons et talents ne sont utiles que si Dieu peut s’en servir à sa guise. Nous devons apprendre à jeter notre bâton pour que Dieu s’en serve.

Beaucoup hésitent de servir Dieu comme Moise parce qu’ils pensent qu’ils n’ont aucun talent, c’est précisément ce genre de personne que Dieu veut utiliser, leur talent peut être redoutable pour l’ennemi. Tant que nous ne nous engageons pas par la foi, nous ne ne pouvons pas répondre à l’appel du service de Dieu.

Exode 4 :10 10   Moïse dit à l’Eternel: Ah! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n’est ni d’hier ni d’avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur; car j’ai la bouche et la langue embarrassées.

F-Lorsque Dieu nous a convaincu de l’appel, il ne faut pas résister.

Moise, malgré les démonstrations spectaculaires, a trouvé le courage de dire non en prétextant d’être bègue et en le faisant, il a raté l’occasion de guérir de cette infirmité. Pour servir Dieu, nous ne devons pas nous fier aux circonstances matérielles et humaines qui nous entourent encore moins à nos capacités car c’est Dieu qui réalise tout au travers de nous. Ce que Dieu veut c’est un vase disponible. C’est un ordre et non une demande que Dieu donne à l’homme, son appel est irrévocable.

Mt 22:14  Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus

Jésus nous révèle ici qu’il y a une différence entre ceux qui sont appelés et ceux qui sont élus. Les élus sont ceux qui après avoir été appelés ont rempli les conditions pour être élu. Selon Jésus seul un petit nombre d’appelés seront capables de répondre aux conditions de l’élection. Il ne suffit donc pas d’être appelé encore faut-il être élu car seuls les élus seront dans la salle de banquet de l’agneau. Amen, amen Amen !

Alain Bouwa