La pandémie que l’Eglise n’a pas vu venir

Proverbes 27 :12  L’homme prudent voit le mal et se cache; Les simples avancent et sont punis.

Etre prudent ne signifie pas avoir peur ou se méfier mais au contraire c’est agir avec la sagesse que Dieu donne abondamment à qui la lui demande. Dans cette saison, nous avons besoin d’hommes sages et non de personnes qui avec un zèle sans connaissance avancent et sont frappées par l’ennemi.

Pendant que je réfléchissais sur la manière avec laquelle le monde entier était en train d’accepter de manière volontaire des mesures que personne n’aurait jamais pu croire possible il y a seulement quelques années, j’ai entendu souffler dans mes oreilles : l’Eglise est en train de rater la signification exacte de ce qui se trame dans le monde. J’ai découvert que cette pandémie cachait une plus grande pandémie : l’apostasie.

J’étais sous le choc parce que j’étais en train de préparer mon sermon de dimanche et dans mon cœur je voulais parler de ce que le monde allait vivre dans les derniers jours. Car beaucoup de personnes suite à cette pandémie se demandent si ce n’est pas déjà la fin du monde. Cela faisait suite à un article scientifique que j’avais lu sur les nouvelles découvertes concernant le traitement du coronavirus et qui montrait qu’en réalité cette pandémie n’était pas aussi meurtrière que l’on avait décrit.

En effet dans un recent article écrit par John P.A. Ioannidis, (professeur de médicine, d’épidémiologie à la Stanford University), ce scientifique faisait remarquer que…

La maladie actuelle du coronavirus, Covid-19, a été qualifiée de pandémie pour une fois au cours d’un siècle. Mais cela pouvait devenir aussi un fiasco de preuves pour une première fois dans un siècle. … Car les données recueillies à ce jour sur le nombre de personnes infectées et l’évolution de l’épidémie ne sont absolument pas fiables. Compte tenu des tests limités à ce jour, certains décès et probablement la grande majorité des infections dues au SRAS-CoV-2 ne sont pas pris en compte. Nous ne saurons rien si nous ne parvenons pas à tester les infections par un facteur de trois ou 300. Trois mois après l’apparition de l’épidémie, la plupart des pays, y compris les États-Unis, n’ont pas la capacité de tester un grand nombre de personnes et aucun pays ne dispose de données fiables sur la prévalence du virus dans un échantillon aléatoire représentatif de la population générale. »

Continuant, il dit:

En l’absence de données, où un raisonnement de préparation au pire a conduit à des mesures extrêmes de distanciation sociale et de verrouillage. … nous avons décidé de sauter par-dessus la falaise, puisque nous avons besoin de quelques données pour nous rassurer sur la justification d’une telle action et afin d’avoir des chances d’atterrir dans un endroit sûr. »

Cet article était une sonnette d’alarme qui devrait amener le monde  à se poser des questions fondamentales sur la manière dont nos gouvernements prenaient leurs décisions. La question que je me suis posé, était pourquoi les citoyens du monde avaient-ils abandonné leur capacité d’analyse et de raisonnement entre les mains de leurs gouvernements ?

Une crise peut être vue comme composé de deux choses : une opportunité et un danger. Nous devons avoir les yeux sur les deux composantes de la crise pour la traverser. Nous devons connaître les dangers que nous courrons et les éviter mais nous devons aussi voir les opportunités qui se présentent devant nous pour les saisir. Aujourd’hui mon point focal sera l’aspect du danger qui nous guette.

Ce qui était encore plus déroutant c’était de voir que peu d’enfants de Dieu pour ne pas dire aucun et particulièrement les serviteurs de Dieu ne s’étaient mêmes  interrogés pour savoir si les mesures pris par leur gouvernement étaient en accord avec le plan de Dieu pour cette situation. Ce qui était troublant c’est que comme des moutons de panurges les enfants de Dieu avaient réagi comme les enfants de ce siècle, sans discernement.

Pourtant nous enseignons que nous sommes le sel et la lumière du monde. C’est vers nous que la terre entière aurait dû se tourner pour recevoir la sagesse qui vient du Dieu omniscient et omnipotent.  Malheureusement depuis le début de cette crise, les enfants de Dieu se sont résignés à valider toutes les mesures prises par les gouvernements et les hommes de sciences comme si c’était des paroles d’évangile.

L’Eglise a manqué d’interroger Dieu sur cette situation et a tout gobé. L’Eglise a considéré cela comme un combat spirituel supplémentaire sans pour autant demander à Dieu quels étaient les enjeux et la véritable nature de ce virus. C’est ainsi que nous sommes passés très loin de la révélation d’une pandémie spirituelle de grande envergure.

Nous savions pourtant que Satan est un maître de la manipulation de l’information et la bible nous dit dans Osée 4 :6 que le peuple de Dieu est détruit faute de connaissance. Pendant que je méditais là-dessus, je me suis donc demandé si le monde n’était pas en train de tomber dans un piège diabolique?  Je me suis posé la question : qui dans cette situation avait le plus à perdre, Dieu ou Satan ?  Je me suis demandé si cette pandémie méritait les mesures de distanciation sociale et de panique qui l’accompagnaient ? N’était-ce pas une ruse de l’ennemi pour engager un agenda encore plus sinistre ?

Pour répondre à ces questions je me suis alors projeté dans le futur de l’après pandémie. Je me suis demandé que se passera-t-il quand cette crise sera passée ? Car j’ai la ferme croyance que cette pandémie est appelée à disparaître bientôt dans les semaines ou les mois qui viennent. La question est : l’Eglise sera-t-t-elle en meilleure forme qu’elle n’avait été avant la pandémie ?

Pour y répondre, je me suis mis à évaluer et comparer les choses négatives et positives qui risquaient de se produire à la suite de cette pandémie. Voici les conclusions de mes spéculations. Avant de les énumérer, j’aimerais attirer votre attention sur les conséquences financière et économiques qui vont nécessairement arriver dans le monde à la suite de la gestion catastrophique des gouvernements. J’entends beaucoup de personnes au Cameroun exiger que le gouvernement offre des mesures d’accompagnement pour permettre d’alléger les conditions de vie de la population. Je sais que beaucoup d’entre nous n’avons pas beaucoup de connaissance en économie mais pour l’occasion je vais essayer de vous faire comprendre ce qui nous attendra si le gouvernement prend de telles mesures.

Il faut savoir que le gouvernement n’a pas une caisse noir remplie d’argent qu’il peut puiser à l’infini. Il faut savoir que quand le gouvernement vote un budget, le montant de ce budget est ce qu’il espère avoir à la suite des activités des camerounais dans l’économie. Ce qui veut dire que si les camerounais ne travaillent pas, le gouvernement ne peut pas financer son budget. C’est la même chose que n’importe quelle famille. Si toutes les personnes qui composent la famille ne travaillent pas alors il n’ y aura rien pour nourrir la famille et envoyer les enfants à l’école.

Pour que le gouvernement donne de l’argent à sa population, il faut qu’il le prenne quelque part. Ce quelque part ce sont des emprunts dans une banque ou chez un bailleur de fonds. Vous savez que si vous prêtez de l’argent, il va falloir le rembourser avec intérêts. Or en ce moment il n’y a que des dettes dans les caisses de l’Etat. La question est qu’est ce qui se passera si le gouvernement emprunte de l’argent pour donner à des personnes qui ne feront rien pour faire avancer l’économie et rembourser les dettes pendant des mois ?

Evidemment, l’Etat aura de plus en plus de dettes puisque les fonds qu’il allait prélever sur le travail des camerounais n’existera pas puisque personne ne travaille et plus le temps passe plus la dette sera en train d’augmenter. Voilà la raison pour laquelle en ce moment les gouvernements occidentaux sont dans la panique. Ils savent qu’à un moment si cette pandémie continue, l’Etat va crier faillite ! De toutes les manières le monde est déjà dans une situation extrêmement difficile même si la crise s’arrête aujourd’hui.

Après la crise, les gens dans le monde entier vont devoir se serrer la ceinture pour rembourser les dettes auprès des banques sinon le système bancaire va s’écrouler. Pour ce faire, il y aura des coupes sur les salaires, et on va revenir au temps où l’Afrique avait subi la dévaluation et le désendettement. Cette fois c’est toute la terre qui sera dedans.

Ceux qui vont bien comprendre ce que je dis maintenant vont un peu moins souffrir. Il sera important dans les jours, semaines et mois avenirs de surveiller ses dépenses personnelles et familiales. Il faudra se garder d’acheter des choses non essentielles. Même si vous avez des épargnes en banque cela ne vous sera pas forcément profitable parce que les devises vont s’écrouler. Il y aura beaucoup d’incertitudes et si vous contactez des dettes, rassurez-vous que Dieu vous pousse à en prendre. Parce que les dettes risquent de devenir intenables. Nous allons vers un monde de plus en plus égoïste et dur. A cause de tout ce que je vous ai décrit, voici comment je vois la sortie de la crise.

Je vois que beaucoup d’églises qui étaient déjà fragiles vont devoir fermer leurs portes pour banqueroute, incapables qu’elles seront de subvenir aux dépenses qui résulteront des pertes financières conséquence des fermetures prolongées de leurs portes.

Je vois un grand nombre de chrétiens affaiblis financièrement à cause de l’inactivité, incapables de générosité, ayant des difficultés à donner des offrandes et des dîmes comme par le passé pour soutenir l’œuvre de Dieu.  Je vois aussi  que beaucoup de serviteurs déstabilisés financièrement du fait du manque d’activités et de de soutien des fidèles. Je vois aussi qu’un grand nombre d’églises fermer les portes faute de chrétiens parce qu’un grand nombre de fidèles instables ont rétrogradés du fait du manque de communion fraternelle et des conséquences de la crise financière qui suivra cette pandémie. Je vois aussi que des institutions chrétiennes de charité fermer les portes et la pauvreté s’aggraver dans les pays. Et beaucoup d’autres problèmes encore comme conséquences dévastatrices.

J’ai aussi évalué les probables bienfaits d’une telle crise sur le milieu chrétien. Par exemple, la disparition d’un grand nombre de ministères et de ministres corrompus. La fortification de la foi de ceux qui sont de vrais chrétiens. La soif d’un grand nombre de personnes qui se tourneront vers Dieu  à cause de leur détresse. La prédication active, accrue de l’évangile et du message du retour de Christ dans le monde. La repentance d’un grand nombre de ceux qui s’étaient éloignés de Dieu.

Après cette réflexion, ma conclusion est qu’il était impossible pour moi d’évaluer de prime à bord lequel de ces deux scénarios l’emporterait sur l’autre. Puis je me suis demandé si le monde n’était pas en train d’accepter comme des aveugles un plan orchestré par Satan pour fragiliser l’Eglise ?

Car comme les scientifiques sont en train de découvrir que la véritable dangerosité de ce virus n’est pas celle qu’on nous a annoncée alors il y a un gros problème. Parce que comme le dit cet article, les scientifiques ont observé selon leurs expériences que les tests pour détecter le coronavirus n’étaient pas fiables à 80%. Cela voudrait dire que bon nombre de personnes supposées malades ne le sont pas. Cela signifierait que le taux de morbidité de ce virus est encore beaucoup plus faible qu’on le croit.

Aujourd’hui on a aussi appris que les statistiques montrent qu’en Italie plus de 75% des personnes comptabilisées mortes sont des gens âgés dont la situation sanitaire était déjà lourdement précaire (plusieurs antécédents médicaux sérieux). Les organisations sanitaires, les médias et les gouvernements ne seraient-ils pas en train de créer des conditions d’une panique mondiale injustifiée ?

Hébreux 11 :3  C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles.

Selon les écritures, le monde présent et avenir a été formé par la Parole de Dieu. Ce que nous voyons et ce que nous expérimenterons dans l’avenir est la manifestation de la Parole qui avait été relâchée par des serviteurs de Dieu dans le passé et nous pouvons le voir se manifester aujourd’hui devant nous par la foi. Les prophètes ont annoncé des choses invisibles qui sont visibles aujourd’hui. Il n’y a rien de nouveau sur cette terre qui n’ait été annoncé.

C’est en réfléchissant ainsi qu’une question m’ait paru importante : qui est l’auteur de cette pandémie et de sa panique ? La réponse étant Satan, si donc Dieu n’a pas programmé cela (même s’il l’a permis), qu’est-ce que cela signifie sur le calendrier de Satan. N’oublions pas que le calendrier de Satan c’est-à-dire son plan pour le monde a déjà été révélé par Dieu dans sa parole. Dans ce cas, je me suis demandé quel est selon la parole de Dieu ce que Satan va faire en premier avant que l’homme de la perdition ne paraisse? La réponse était très simple, car je la connaissais :

2Th 2:3  Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’ apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition,

L’apostasie est la chose à laquelle le monde doit parvenir en premier. Je compris alors que l’Esprit de Dieu me conduisait à une révélation plus profonde  sur ce qui se passait dans le monde au sujet du Covit19. Satan a besoin d’un chaos mondial pour que le monde soit prêt à accepter n’importe quel homme providentiel qui le sortira de cette situation. C’est pourquoi les hommes du monde entier ont accepté le confinement. Satan est en train de préparer l’arrivée de l’Anti Christ qui se présentera comme l’homme providentiel qui peut sortir le monde de ses tourments.

Je me suis mis à réfléchir et les idées se bousculaient dans mes pensées. Quand on regarde le monde aujourd’hui on voit un monde mûr pour une apostasie mondiale.

2Timothée 3 :2 Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.2  Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,3  insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,4  traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,5  ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.

Regardez avec quelle facilité les gouvernements du monde par leurs décisions ont bouleversé l’agenda des églises, détruisant sans ménagement la foi d’un grand nombre de personnes spirituellement fragiles. J’ai alors compris qu’après la sortie de cette pandémie, l’apostasie va  régner plus que jamais dans le monde à cause de cette gestion calamiteuse de cette pandémie. Je compris que  c’est l’Eglise que Satan vise en utilisant la panique des gouvernements pour une secousse financièrement et spirituelle qui va affaiblir les églises.

C’est pourquoi j’ai intitulé ce message :  la pandémie que l’Eglise n’a pas vu venir. Où seras-tu à la fin de cette pandémie ? Ceci est aussi un test de grandeur universelle pour exposer l’état spirituelle dans laquelle l’Eglise se trouve dans le monde. L’Eglise a collectivement échoué à ce test. Ce test a véritablement prouvé que l’Eglise de Christ n’est ni chaude ni froide mais tiède. Regardez le nombre de personnes aujourd’hui qui abandonnent la foi pour des choses futiles. L’argent ou son manque qui était déjà un problème dans les cœurs des chrétiens va devenir leur roi. La crise du coronavirus vient simplement accentuer ou détruire la foi d’un grand nombre afin que celui qui se sanctifie, le fasse davantage et celui qui se corrompt se corrompt davantage.

Heb 12:26-27  lui, dont la voix alors ébranla la terre, et qui maintenant a fait cette promesse : Une fois encore j’ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel. Ces mots : Une fois encore, indiquent le changement des choses ébranlées, comme étant faites pour un temps, afin que les choses inébranlables subsistent.

C’est l’heure de s’évaluer devant Dieu. Suis-je prêt à affronter les choses qui doivent venir sur le monde ? Car ceci n’est qu’un avant-goût. Combien seront encore debout quand Christ apparaîtra dans les airs pour enlever son Eglise ? La bible nous prévient que tout ce qui est ébranlable sera ébranlé. Si tes avoirs sont ébranlables parce que ce n’est pas sur le roc alors ils seront ébranlés. Si ton mariage est ébranlable, il le sera, si tes ressources sont ébranlables, ils le seront. Sur quoi est-ce que tu t’appuies en ce moment ? Tu comptes sur qui ? Si cela n’est pas assis sur Christ alors cela va s’écrouler ; ne tombe pas avec ces choses, laisse les tomber.

Je crois que Satan a pris avantage de ce qu’il connaissait les hommes depuis des millénaires pour manipuler le monde ces jours en vue de remplir son agenda. C’est aussi une bonne leçon pour l’Eglise de Dieu et pour l’avenir. Cette crise peut nous préparer pour les crises futures et nous montrer comment les aborder. Cette crise est un avertissement lancé à l’Eglise vivante pour lui dire de se préparer à tous les signes dont avaient parlé Jésus et les prophètes avant lui. Cette crise nous permet de comprendre qu’il est temps d’aller dans les rues et les carrefours pour contraindre ceux qui n’ont pas entendu la bonne nouvelle d’entrer dans le royaume de Dieu, l’arche de l’alliance pour être sauvé. Veux-tu savoir ce que l’avenir te réserve? Lis mes livres sur la fin des temps notemment : Le dernier avertissement.

Alain Bouwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *