Beaucoup de chrétiens ne sont pas conscients qu’ils sont comptables de l’utilisation des sens qu’il possède. En effet la bible nous dit que nous rendrons compte même des paroles vaines que nous avons proférées. Ceci est très sérieux et cela nous parle de l’intendance de notre bouche, de nos oreilles, de nos sentiments. C’est pourquoi plusieurs se comportent non selon le modèle que Dieu a prévu mais comme s’ils étaient encore du monde. D’où vient ce problème? Les chrétiens ne comprennent pas l’importance de l’église locale et de la communion fraternelle dans leur croissance. Beaucoup après avoir négligé leurs assemblées ont rétrogradé et ne sont plus dans la foi.

Pr 26:11 Comme un chien qui retourne à ce qu’il a vomi, Ainsi est un insensé qui revient à sa folie.

2Pi 2:22Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai: Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier.

Nous avons besoin de restaurer la compréhension de ce que nous sommes devenus en Christ et ce que désormais nous devrions gérer notre vie selon le modèle de Christ. L’une de ces choses ce sont nos sens et nos sentiments.

1Pi 1:18sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères,

Dans le monde ces choses n’étaient pas un problème parce que nous les utilisions selon notre penchant naturel car nous avions hérité de nos pères des manières de vivre vaines. Qu’avons-nous donc hérité ?

Ephésiens 5 :4-12Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance; qu’on entende plutôt des actions de grâces.5  Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n’a d’héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.6  Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.7  N’ayez donc aucune part avec eux.8  Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière! 9  Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité.10  Examinez ce qui est agréable au Seigneur;11  et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les.12  Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret;

En tant qu’enfant de Dieu nous devrions avoir quitté le monde où les gens ont des propos indécents dans leur conversation, des histoires grivoises, malséants, impudiques, cupide. Les enfants de Dieu sont sortis des plaisanteries ce qui est différent de l’humour.

La bible nous encourage à quitter la compagnie de ceux qui se comportent de cette manière parce que les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs. Ce que nous sommes devenus, ce sont des êtres de lumière.

C’est pourquoi quand je vois dans la vie d’un vieux chrétien ces comportements des ténèbres, je comprends que la personne est dans le filet de Satan. Très souvent, ces chrétiens se justifient en disant personne n’est parfait. C’est vrai que personne n’est parfait mais dans le christianisme quand on ne progresse pas on regresse et on retourne aux vomissures. Personne n’aimerait partager la nourriture avec une personne qui mange ses vomissures.

Eph 4:24et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Bien aimé nous devons tous les jours, tout faire pour devenir l’homme ou la femme nouvelle que Dieu construit de l’intérieur. Se satisfaire de faire du surplace c’est dangereux car c’est être assuré de ne pas entrer dans le royaume de Dieu. Voilà pourquoi Dieu a donné l’église locale et la communion fraternelle. Ce sont des instruments capitaux pour ne pas stagner.

L’une des stratégies payante de l’ennemi aujourd’hui est de faire croire aux chrétiens la non importance de l’église locale  et qu’ils peuvent faire comme bon leur semble de la communion fraternelle. Parce que les conséquences spirituelles de nos actions prennent du temps (chronos), beaucoup aujourd’hui qui ont mis cette théorie en pratique dans leurs vies et sont surpris de devoir payer un lourd tribut sans parfois comprendre l’origine de certains de leurs déboires.

Mon propos est de démontrer l’importance vitale de l’église locale dans la croissance d’un chrétien, des bénédictions qui accompagnent la communion fraternelle ou des conséquences malheureuses qui sont le revers de son abandon.

Les services de l’église locale dans la vie chrétienne

Personne ne s’est jamais baptisé de lui-même dans l’eau sans l’intervention d’un chrétien pour le faire. Aucun chrétien ne se marie devant Dieu sans qu’il n’y ait un pasteur qui célèbre son mariage. En général tout chrétien qui meurt est accompagné  par son église locale le jour de ses obsèques. Quand un chrétien a des problèmes spirituels il cherche le conseil de son pasteur. Un chrétien qui veut grandir dans la connaissance de Dieu ne saurait le faire de lui-même sans l’aide des enseignements de son église locale et des conseils des autres frères.

Voici juste quelques éléments courants qui démontrent que l’intervention de l’église locale et la communion fraternelle sont des actes nécessaires et quasi indispensables dans la vie d’un chrétien.Pourtant certains ne s’en soucient plus et abandonnent leurs églises locales sans une raison valable si ce n’est de la paresse et des préoccupations mondaines.

Imaginons un monde dans lequel l’église locale n’est pas possible ou n’existe pas. Que se passerait-il si l’église locale cessait d’exister sur la terre ?

Quelle est l’église que Jésus bâtit ?

Mt 16:18Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

Quand Jésus dit qu’il bâtira son Église, il parle de l’ensemble des croyants de la terre ou de ceux qui sont ses disciples. Le problème est que les gens ne comprennent pas que cela implique nécessairement une organisation bien structurée qui se mette en place pour que sa construction soit possible.

Éphésiens 4 :11-15Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,12  pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,13  jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,14  afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,15  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

En lisant ces versets, nous comprenons que pour bâtir son Eglise, Dieu a donné cinq catégories d’ouvriers spécialisés dans cette tâche importante de construction ainsi qu’un plan pour bâtir. Le but de ces ouvriers est de former des chrétiens pour qu’ils deviennent à leur tour des ouvriers selon leur spécialité et qu’ils s’engagent aussi à leur tour d’édifier les autres ainsi de suite. C’est en quelque sorte, l’image d’une maison qui se construit pierre après pierre par les pierres qui composent son édifice. C’est donc une auto construction infinie jusqu’à ce que le corps entier soit complet.

1Co 3:9Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.

Ce type d’édifice n’est pas fait dans un monde imaginaire mais dans le monde réel. En effet il s’agit de personnes réelles avec tout ce que cela comporte comme défis et problèmes existentiels. Comment Dieu a-t-il donc planifié la mise en place de ce qu’il a appelé son Église dans ce monde ?

Le terme église signifie ceux du dehors qui ont été appelé dans l’assemblée. Il y a donc un processus que Dieu a conçu pour créer des assemblées. Ce processus ou organisation requiert-elle des hommes et des femmes dévoués à des tâches quotidiennes précises qui permettent la mise en place de tout cela ? Oui bien sûr !

Voilà la raison d’être de l’église locale à savoir une organisation à la fois physique et spirituelle dont la tâche est de former des disciples et de faciliter sur la terre la multiplication des œuvres qui permettent au corps du Christ de se développer. Ce qui veut dire que sans les églises locales, l’œuvre de Dieu serait paralysé.

En disant que les portes de l’enfer ne prévaudront point contre son Église, Jésus de manière implicite parlait de son église locale. Si vous étiez à la place de Satan l’ennemi de Dieu, que feriez-vous pour stopper cet édifice, pour qu’elle ne devienne pas fonctionnelle ? N’attaqueriez-vous pas ce qui est le moteur même de cet édifice ?

Qu’est ce qui est le moteur de l’église locale ?

Ac 2:42Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.

La bible nous dit que ce qui caractérisait la première église locale était la persévérance dans la « communion fraternelle ». La communion fraternelle c’est le temps que les chrétiens passent ensemble pour étudier la parole, écouter les instructions de Dieu au travers de ses serviteurs, partager le bonheur ou les difficultés de la vie. C’est le temps qu’ils passent à organiser et planifier la vie de l’église locale pour affecter leur quartier, leur ville, leur nation et le monde. C’est le temps qu’ils s’accordent pour recevoir des grâces importantes pour l’œuvre à laquelle ils ont été appelés. C’est le temps pendant lequel ils reçoivent des uns et des autres le ministère et le service de ceux qui sont appelés au milieu d’eux. C’est le temps qu’ils consacrent pour apprendre et grandir dans l’application des principes de Dieu dans leur communauté. C’est le moment où ils sont repris, corrigés pour leur croissance spirituelle.

Le moteur de l’église locale est ce qui est au centre de l’activité spirituelle et matérielle de l’église locale et ce n’est rien d’autre que la communion fraternelle.La communion fraternelle est le moteur de la vie chrétienne car sans elle, il n’y a pas de vie dans l’église locale et l’église locale cesse d’exister. C’est pourquoi lorsqu’un chrétien cesse de  participer à la communion fraternelle, il met non seulement sa vie en danger mais aussi celle de l’église locale à laquelle il appartient.

Nous devons donc par conséquent reconnaître que le départ ou l’absence de communion fraternelle est une tentative des portes de l’enfer de prévaloir contre l’église du Seigneur. Chaque fois qu’un chrétien s’embarque dans cette faiblesse, il fragilise sa vie spirituelle puisqu’il ne s’alimente plus des dons et services disponibles dans l’église locale pour sa croissance mais il met aussi en danger les autres en les privant de ses dons et talents qui contribuent à l’auto construction de l’Eglise de Dieu.

Mal 3:10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance

Lorsque ses enfants sont réunis dans la maison de Dieu, la bible dit que Dieu déverse des bénédictions en abondance au milieu d’eux. Ceci c’est du bon sens car comment imaginer que Dieu puisse concevoir un outil sans lui en donner des atouts. Quel intérêt Dieu a-t-il à ne pas faire des moments de communion fraternelle des moments privilégiés pour son peuple ? Cela n’a pas de sens si nous comprenons les intérêts de Dieu. L’intérêt de Dieu c’est que son corps soit coordonné et non dispersé or nous sommes ses membres chacun pour sa part.

Conséquences de l’abandon de la communion fraternelle

Voilà pourquoi il y a souvent des conséquences parfois dramatiques et si sévères dans la vie de ceux qui s’embarquent dans une rupture de la communion fraternelle. Se priver de la communion fraternelle ouvre la porte à une sècheresse spirituelle. En effet dans son plan divin, Dieu a prévu de nous nourrir de manière particulière dans des moments de communion fraternelle.

Heb 10:25,38  N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

La bible nous exhorte à ne pas abandonner nos églises locales parce qu’il y a des conséquences néfastes à cela. De même qu’un soldat qui abandonne sa caserne est un déserteur et risque la cours martiale, de même un chrétien qui abandonne la communion fraternelle est un déserteur spirituel et il s’expose à des attaques sur sa vie de la part de Satan qui le considère comme une proie. Dieu ne prend aucun plaisir à l’âme de celui qui abandonne son poste de service.

1Co 12:25afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres.

La vie chrétienne est une vie qui grandit dans une communauté car Dieu l’a conçu ainsi afin que personne ne croie qu’il puisse s’en sortir tout seul et méprise les autres. Nous avons besoin des uns des autres. Ensemble nous sommes plus forts et mieux préparés à vaincre l’ennemi mais éparpillés l’ennemi nous divise facilement.

Maintenant que nous comprenons pourquoi nous ne pouvons pas aller à l’encontre du bon fonctionnement du moteur de l’église locale sans conséquence dans notre propre vie, il est temps de nous ajuster et de mettre une grande priorité dans notre emploi du temps pour ne pas donner accès au diable. L’église locale est l’instrument de Dieu pour former son Église et la communion fraternelle est le moteur sans lequel l’église locale n’a pas de vie.

Jer 48:10Maudit soit celui qui fait avec négligence l’œuvre de l’Éternel, Maudit soit celui qui éloigne son épée du carnage!

L’œuvre de Dieu est un combat et chaque chrétien a une épée qu’il utilise dans cette guerre. Si quelqu’un se retire de la communion fraternelle, il est comme un soldat qui a déserté le champ de guerre. Dieu dit maudit soit celui-là qu’il le fait, pourquoi ? Parce qu’il met en péril les autres qui sont dans le combat en affaiblissant sa position. N’éloignons pas notre épée du carnage de la guerre contre les portes de l’enfer en abandonnant notre position. Soyons des avocats de l’importance de l’église locale et de la communion fraternelle.

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution. 

Alain Bouwa

alainbouwa.com