Nous pouvons mener une vie de course dans la recherche de satisfactions charnelles et cultiver durant toute une vie des valeurs erronées, des objectifs indignes et des attitudes impies.  Voilà pourquoi, il est bon de s’arrêter et de s’interroger sur l’échelle véritable  des valeurs de notre vie.

L’ordre de priorité de nos valeurs détermine nos comportements

Notre manière de vivre. Ainsi notre degré à obéir à la Parole de Dieu sont faux, inconstants, floues, léger, corruptible parce que l’échelle de nos valeurs est mauvaise. Quelle est la chose qui nous préoccupe le plus? A quoi donnons-nous la priorité dans la vie de chaque jour? Quel modèle du succès est ce que nous bâtissons ?  Qu’est-ce qui quand nous serons morts, aimerions-nous que l’on dise concernant la manière dont nous avons vécu? Je ne parle pas ici des choses extérieures de nos activités mais de choses que personne ne voit, c’est-à-dire les choses qui motivent nos choix.

A quoi consacrons-nous notre temps, notre argent, nos efforts? Où mettons-nous la priorité des priorités? Quand il y a un choix à faire qu’est-ce que nous éliminons en premier ou en dernier? Tant de questions qu’il faudrait que nous nous posions pour évaluer le fossé qui existe entre les déclarations de bonnes intentions et la réalité des faits en matière de valeurs.

Qu’est-ce qui a le plus de valeur pour nous?

Que l’enfant fasse une bonne école et que les parents sacrifient leur temps au travail pour payer une école coûteuse? Ou alors que l’enfant fasse une moins bonne école mais que nous ayons le temps de l’éduquer spirituellement? La vraie question est que représente  l’école dans notre échelle de valeur ? Que représente le mariage sur cette échelle ? L’échelle de nos valeurs explique les priorités qui seront les nôtres au moment des choix.

Je connais des gens dans ma famille qui étaient si orgueilleux qu’ils ne supportaient pas que leur fille ne soit pas mariée. Alors ils ont forcé leur fille en mariage avec un vaut rien qui passe son temps à « vivre au crochet du salaire de sa femme ». Tout ceci seulement pour ne pas avoir honte qu’elle n’a pas eu un mari.

Je connais des gens qui ont sacrifié leur fortune pour envoyer leur fils à l’étranger pour pouvoir dire aussi qu’ils ont des enfants à l’étranger alors qu’ils n’avaient pas les moyens de l’envoyer. En France à Lyon, j’ai vu de mes yeux des jeunes camerounais finir comme  clochards dans la rue et devenir des gigolos pour survivre. Ils ne rentrent pas au pays tout simplement parce qu’ils auront honte de venir tout recommencer à zéro. Alors, ils vivotent.

Nos valeurs sont à la base des bonnes et des mauvaises décisions

Nous devons questionner nos désirs et leurs priorités dans nos choix pour voir s’ils occupent le bon rang. Il n’y a aucun mal à avoir des ambitions, des désirs mais lorsque ces choses menacent de détruire des valeurs plus importantes c’est là que nous devrions faire attention.

Selon nos valeurs nous auront des priorités différentes. Nous récoltons toujours ce que nous avons semé. Quand on bâtit sur des valeurs charnelles on récolte la tempête. Vous ne pouvez pas semer les arachides et récolter le maïs. La moindre petite erreur dans l’éducation de l’enfant peut-être fatale pour son futur, si les parents inculquent à l’enfant une mauvaise échelle de valeur, l’enfant va grandir avec et il lui sera difficile de s’en débarrasser. C’est pourquoi les pasteurs ont tant de mal à passer le message de Christ.

Lorsque les parents se chamaillent devant les enfants, lorsqu’ils n’assurent pas leur éducation spirituelle, lorsqu’ils leur permettent de faire ou de dire n’importe quoi, ils récolteront malheureusement un jour ces mauvais fruits. Celui qui en général qui bâtit sur le sable ne se rend compte que lorsque le vent se met à souffler, c’est alors qu’il regrette d’avoir une mauvaise fondation.

Ac 28:27  Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, Qu’ils ne comprennent de leur coeur, Qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.

Sur quelle valeur avons-nous fondé la vie que nous menons?

Il y en a qui s’en foutent. Pourquoi parce qu’ils ont des ambitions et des rêves depuis leur l’enfance qu’ils veulent  absolument accomplir contre vent et marré. Voilà pourquoi certains enseignements de la parole ne passent pas. Ils ne se laissent pas enseigner par la Parole parce qu’inconsciemment ils ne veulent pas que l’Esprit domine sur eux pourtant ils le clament.

Quand la Parole de Dieu condamne leur orgueil, leur vanité, leur insoumission, ils se justifient intérieurement et se défendent par des choses du genre; « si la vie chrétienne est ainsi ce n’est pas une vie, j’ai aussi des droits, je suis libre, je ne suis l’esclave de personne, je veux faire ce que je veux ».  Alors tout ce qui lui semble bon, il le fait. Pourquoi ? Parce qu’il a une échelle de valeurs erronée. Chacun de nous a dans sa vie une échelle sur laquelle est indiquée quelles valeurs passent avant les autres.  Le problème est : avons-nous pris la peine d’examiner l’ordre de ces valeurs ?

Certains ont placé comme valeur suprême l’argent, les biens matériels, le mariage, le rang social, le niveau de vie. Toutes ces valeurs sont bonnes mais quel est leur ordre de priorité par rapport à ce que la bible enseigne ? Il est bon d’être motivé par une ambition de succès matériel, mais lorsque cette valeur devient le critère par excellence pour vivre  ma  relation avec  les autres, alors je vais détruire des choses beaucoup plus précieuses.

Je connais des gens qui pensaient qu’en s’associant avec des personnes d’un certain niveau social, ils auraient la grandeur, le respect et la gloire qu’ils voulaient dans la société. Alors ils se débrouillèrent à fréquenter des gens du milieu qu’ils convoitaient, pour parler comme eux, s’habiller comme eux et vivre comme eux. Au bout d’un certain temps, comme ils n’avaient pas de moyens, ils se sont fait éjecter de ce milieu et devinrent frustrés. Pour se venger de leur mésaventure et se donner de la valeur, ils se sont mis à mépriser ceux qui étaient de leur véritable rang social. Chaque jour, ils devenaient un sujet de moquerie aux yeux de ceux-ci parce qu’ils se forgeaient des personnages qu’ils n’étaient pas dans la réalité. C’est l’échelle de leurs valeurs qui les avait précipité dans leur chute et il est devinrent aigri et se marginalisèrent.

Origine de la déchéance 

Quand nous méprisons les valeurs que Dieu nous a données, la vie que nous produisons devient bancale. Si pour vous la joie, la paix, la foi, l’amour, la patience, la tempérance … ne sont pas des valeurs cardinales de notre échelle de valeurs nous sommes non seulement  sur le chemin d’être ridiculisé comme ces gens mais en grand danger de sacrifier des choses importantes.

Regardez en arrière dans votre vie et faites une évaluation, vous verrez que là où vous regrettez le plus, ce sont des choix que vous avez opéré en mettant en avant ou comme priorité des valeurs qui n’auraient pas du être à cette place. Vous avez dépensé sur une affaire foireuse parce que ce qui vous importait le plus ce n’était pas que Dieu soit glorifié dans le processus de cette affaire mais le gain que vous alliez en tirer. La valeur : ce que je gagne a primé sur la valeur : en tant qu’enfant de Dieu, je ne dois pas corrompre, voler, truander etc. Vous avez fermé les yeux sur les magouilles et vous avez seulement considéré vos intérêts et pas les valeurs du Seigneur.

Le problème est que si nous ne corrigeons pas cette mauvaise échelle des valeurs, nous allons tout le temps refaire les mêmes erreurs. Avec Dieu tant qu’on a pas changé de manière de voir ou de croire, nous serons confrontés au même échecs encore et encore.

Mt 23:3  Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs oeuvres. Car ils disent, et ne font pas.

Les valeurs divines au top des valeurs

Le fait de reconnaître les valeurs divines comme les plus importantes de l’échelle de nos valeurs ne suffit pas. Encore faut-il au moment de nos choix, les intégrer comme étant le motif qui va guider notre choix. C’est là que beaucoup s’égarent parce qu’ils une certaine manière de vivre, c’est-à-dire de penser qui n’a pas intégré les valeurs divines. La bible dit : ils disent mais ils ne font pas. Les pharisiens enseignaient de bonnes choses mais ils ne les mettaient pas en pratique.

Sommes-nous prêts à nous faire violence pour travailler dans nos échelles de valeurs ? Sommes-nous prêts à changer le cours de notre vie en mettant les valeurs dans l’ordre qu’il faut ? Si nous ne le faisons pas, ce n’est pas différent d’une personne qui bâtit sur du sable. Au début tout semble aller bien mais à longue les murs craquent quand le vent souffle.

Supposez que pendant des années vous n’avez pas voulu vous consacrer à Dieu pour ce qu’il vous a appelé à faire, vous avez passé votre temps à vivre au gré de vos humeurs, de vos désirs charnels et un jour vous voyez une personne que vous avez conduit au Seigneur, qui à cause de sa consécration est utilisée par Dieu pour bénir le peuple de Dieu. Allez-vous  être jaloux ? Ou allez-vous reconnaître la médiocrité de vos choix antérieurs et changer ? C’est le moment de changer ton échelle de valeurs. Qu’est ce qui est prioritaire, secondaire, tertiaire etc.

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution. 

Alain Bouwa

alainbouwa.com