Christianisme: secte, religion ou relation ? 1ère Partie

Introduction.

L’humanité entière entre dans une phase délicate de son existence où il est de plus en plus difficile de faire des choix raisonnable à cause d’une profusion de choix dans tous les domaines y compris celui le plus important à savoir ; le spirituel.

En effet malgré l’abondance d’information disponible, peu de personne ont la grâce d’avoir de bonnes informations susceptibles de les instruire sur le plan spirituel ? C’est pourquoi je ne suis pas étonné que la problématique du Christianisme secte ou religion soit posée au 21ème siècle.  C’est un vaste sujet et nous en aborderons uniquement quelques aspects.

Pour répondre à cette question nous allons procéder en 3 phases. La première consistera à explorer l’origine des religions et sectes sur la terre jusqu’à nos jours. Dans la deuxième nous parlerons spécifiquement des religions traditionnelles africaines et les enjeux qu’elles posent mais surtout du mensonge du syncrétisme qui lui est lié. Nous définirons aussi les sectes ésotériques. Enfin dans la troisième partie nous irons à la découverte des fondements du christianisme et ce que cela implique quand on s’y engage.

Nous ne prétendons pas avoir la science de tous les mystères mais nous voulons vous communiquer ce que nous avons et spécialement les résultats d’un travail de recherche réalisé depuis un bon nombre d’années. En espérant que cette communication soit profitable pour vous nous commencerons notre exposition.

Origine des religions et sectes sur la terre

Deux humanités

Genèse 3 :15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

Dès le livre de genèse, nous assistons après qu’Adam et Eve aient été chassés de la présence de Dieu, à une parole prophétique divine qui explique ce qui se passera dans l’humanité. A savoir une séparation de deux types de personnes que la bible appelle la « postérité du serpent et celle de la femme ». Ceci est la trame d’une guerre céleste entre Dieu et le diable qui a commencé avant même la création des hommes.

La vérité, c’est qu’à l’issu de ce séminaire vous serez capables de savoir de quel bord vous êtes mais surtout connaître les moyens à votre disposition pour changer de camp si vous le désirez. Vous saurez aussi ce qui vous attend dans l’éternité si vous poursuivez tel ou tel choix.

C’est pourquoi quelque soit vos opinions, ce séminaire ne vous laissera pas indécis car vous recevrez suffisamment d’éléments susceptibles d’orienter votre choix de vie. Ceci est le cœur même de ce séminaire car beaucoup n’ont pas la grâce de faire des choix de vie de manière objective parce qu’ils n’ont pas reçu l’éclairage que nous allons vous donner. Nous sommes tous pour la plupart né dans des contextes où nos parents nous avaient imposé un choix de vie spirituel et il est temps que nous en comprenions tous les enjeux.

L’appartenance à une postérité est un choix de vie

Lors qu’Adam et Eve furent chassés du Jardin d’Eden, ils réalisèrent la première famille de la terre. C’est de la descendance d’Adam et Eve que naîtront les deux humanités dont nous parlons. Tous les hommes qui naissent dans ce monde ont le choix entre ces deux humanités. Faire partie de l’une ou l’autre est une question de choix individuel et non de lieu ou de famille de naissance.

Romains 3 :23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu;

Tout être humain qui naît dans ce monde est introduit automatiquement dans l’humanité de la postérité de Satan. Personne ne naît physiquement dans la postérité de la femme. C’est ce que dit la bible quand elle affirme que tous nous sommes privés de la gloire de Dieu. Cette gloire nous la retrouvons en Jésus christ. C’est encore ce que Jésus confirme quand il parle de la séparation entre ce qui est né de la chair et ce qui est né de l’Esprit.

Jn 3:6  Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.

Ce qui est né de la chair est ce qui est né physiquement et cette naissance est de la postérité du malin et ce qui est né de Dieu est de la postérité de la femme. Nous donnerons d’amples informations dans la suite. Pour commencer, nous utiliserons la bible comme livre de référence principal pour notre argumentation.

Histoire de la postérité satanique.

Apocalypse 17 :3-6 Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.4  Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.5  Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.6  Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

En lisant le livre d’Apocalypse Jean nous révèle un mystère : Babylone la grande qu’il décrit comme la MÈRE des abominations de la terre. Ce que nous sommes sur le point de révéler c’est l’origine de ce mystère de Babylone la grande et comment il s’est propagé de siècle en siècles jusqu’à nous. Il s’agit ici de donner en fait l’histoire du plan religieux satanique pour détruire l’humanité. Ce mystère démarre en Mésopotamie ou ancienne Babylone par la construction d’une tour que la bible appelle Babel.

Pour comprendre ce mystère, il faut l’étudier dès ses origines. C’est pourquoi nous commencerons par l’histoire de la religion babylonienne jusqu’aujourd’hui. L’origine du Mystère de Babylone repose sur l’histoire du polythéisme et du paganisme

Le polythéisme est la croyance en plusieurs dieux. C’est une religion dans laquelle les gens font des sacrifices à plusieurs dieux, sous la direction de sacrificateurs. Le paganisme est la collection de tous les polythéismes.

Après le déluge, Ce fut la famille de Noé qui fut choisi pour la recréation de l’humanité. Noé avait 3 fils : Shem, Ham et Japheth. Après le déluge, le paganisme a commencé avec la descendance de Ham surtout celle de son fils Cush qui s’est rebellé contre l’ordre de Dieu à savoir de remplir la terre. Cush devint le leader du monde de cette époque. Les œuvres de Cush et son leadership conduisit à la création de la tour de Babel.

Genèse 10.8-10 Cusch engendra aussi Nimrod; c’est lui qui commença à être puissant sur la terre. 9  Il fut un vaillant chasseur devant l’Eternel; c’est pourquoi l’on dit: Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l’Eternel.10 Il régna d’abord sur Babel, Erec, Accad et Calné, au pays de Schinear

Cush eut un fils du nom de Nimrod qui fit construire une tour du nom de Babel. Sémiramis qui était la femme de Cush déclara qu’elle n’avait ni père, ni mère et qu’elle était une manifestation de la divinité. Après la mort de son mari Cush, elle épousa son fils Nimrod.

Le nom Nimrod signifie Rébellion. Nimrod s’étant rebellé contre Dieu comme son père continua ses œuvres. Nimrod était un puissant chasseur et déterminé à finir le travail que son père avait laissé. Il continua le projet initial de son père à savoir une cité dont le sommet toucherait le ciel. Aujourd’hui nous avons des symboles de cette tour; par exemple les obélisques que l’on trouve dans pratiquement toutes les capitales du monde même au Vatican.

La bible ne nous explique pas se qui se passait en détail, tout ce que nous savons c’est que Nimrod était quelqu’un qui poussait les gens à la rébellion contre Dieu. Le but supposé de Nimrod était de protéger l’humanité contre un nouveau déluge. Quand Dieu vit cela il descendit pour confondre leur langue durant la construction de la tour de Babel. Dieu dispersa les nations sur toute la terre. Nimrod devint le leader de l’empire Assyrien et Babylonien.

La renommée de Nimrod, se développa au point de faire de lui un dieu. Nimrod communiquait avec le monde des esprits et c’est ainsi qu’il s’est acquis des pouvoirs occultes. C’est lui qui fut le premier à créer un gouvernement mondial où tout le monde avait la même religion. Il pratiquait à cette époque, des sacrifices humains. On l’adorait comme dieu car il défiait le Dieu du ciel.

Shem qui craignait le vrai Dieu conspira  avec d’autres pour assassiner Nimrod parce qu’il était méchant. Avant la mort de Nimrod, Semiramis eut un enfant adultérin. A la mort de Nimrod, Sémiramis prétendit que son nouveau fils appelé : Tammuz était une résurrection de Nimrod conçu de manière divine. Tammuz selon elle était l’incarnation de Nimrod. C’est ainsi que cette histoire s’est disséminée dans le monde entier pour arriver à l’adoration d’un fils et de sa mère dans plusieurs religions et sectes pernicieuses.

Sémiramis  déclara que c’est l’esprit de Nimrod qui l’avait enceinté et qu’elle avait eu une naissance virginale de l’esprit de Nimrod. Nimrod avait donc un enfant après sa mort dont il était le père. C’est ainsi que le culte dédié au père dieu et à la mère déesse commença. C’est ici le début du polythéisme.

En prenant la place de la femme dans cette prophétie de Genèse 3 :15 Sémiramis déclara que son fils Tammuz deviendrait le fils qui anéantira le serpent. Dans la réalité c’était Satan le serpent qu’elle adorait. Elle réussit aussi à convaincre ses adeptes que Nimrod n’était pas mort mais qu’il s’était élevé dans le ciel et qu’on devait l’adorer désormais sous le nom de « Baal » le fils –dieu. Par la suite elle déclara être la déesse- lune. Elle dit qu’elle était descendue de la lune puis tombée dans l’Euphrate. On l’appela alors la reine de Babylone ou Madonna, Sémiramis ou encore la déesse lunaire « Ishtar ».

Tammuz fut vénéré comme le fils soleil né de nouveau sous le solstice d’hiver.  Voilà d’où viendra  le culte de la Madone dans le monde  que nous voyons au travers des figurines une mère-dieu portant son fils dieu dans pratiquement toutes les cultures. Plus tard Tammuz fut tué par un phacochère. Sa mère déclara que Tammuz était monté au ciel comme son père. A la mort de Tammuz, Sémiramis changea de stratégie. Le culte aux dieux qui se faisait de manière publique devint une religion secrète. Le culte de Sémiramis devint un mystère qui ne devait être révélé qu’à ceux qui en étaient dignes à savoir des initiés: les grands prêtres et prêtresses.

Voici l’origine de sectes pernicieuses et de religions sataniques qui pilulent le monde. C’est pourquoi quand on regarde en arrière dans l’histoire des religions du monde, on n’est pas étonné de voir d’empire en empire, la même religion satanique Babylonienne. Ces dieux prennent des noms différents mais on retrouvera toujours 3 figures centrales dans la structure : un père-dieu qui est le fils –dieu, la mère-dieu qui est la déesse lunaire et un fils-dieu qui est le fils-soleil réincarné.

Au sommet de cette pyramide, c’est en réalité Satan qui était adoré, on lui donna le nom de Lucifer, Baal Marduk, Sin, etc. Le but ultime des cultes dédiés à ces faux dieux est d’amener les hommes à se rebeller contre le vrai Dieu comme Nimrod l’avait fait en son temps.

Voilà comment le mystère de Babylone fut créé après la Tour de Babel et prospéra dans les différents empires sataniques qui allaient se succéder dans l’histoire du monde, dans toutes les cultures et sur tous les continents: l’Égypte, l’Assyrie, Babylone, Medo Perse, la Grèce, Rome, islamique jusqu’aujourd’hui.

Actes 19 :35 Hommes Éphésiens, quel est celui  qui ignore que la ville d’Éphèse est la gardienne du temple de la grande Diane et de son simulacre tombé du ciel?

Ce sont des paroles des prêtres éphésiens au temps de l’empire romain qui adoraient un simulacre ou une pierre tombée du ciel. En fait ce n’était rien d’autre qu’une météorite. Tous les adorateurs de Diane adoraient tous de la même manière : ils criaient, grande, grande est Diane. C’est exactement de cette manière que les musulmans louent Allah et Ils se prosternent dans la direction de la Mecque en répétant : « Allah hu akbar », encore et encore. « Allah hu Akbar » signifie Allah est grand. Quand les musulmans se prosternent en direction de la Mecque, ils se comportent comme ces prêtres de la ville d’Éphèse. Les musulmans embrassent et caressent la pierre noire de la Kaaba en faisant le tour du cube comme les éphésiens vénéraient Diane, la pierre tombée du ciel.

Quel lien y a-t-il entre l’islam et la religion babylonienne?

 Pour le savoir, il suffit de parcourir l’histoire des dieux babyloniens et de leurs symboles. Nous voyons  dans  le tableau ci-dessous que le symbole préhistorique du dieu babylonien est le même que la représentation moderne de l’islam. L’image ici est une scène du temps d’Abraham. Un marchant, sa femme  et sa fille au Ziggurat d’Ur, observant religieusement la parade des prêtres et musiciens restaurant une statue du dieu lunaire Sîn dans son temple au sommet de la « montagne du ciel ». L’histoire raconte que Belshassar, fils du roi Nabonide de Babylone établi en Arabie y introduisit le culte du dieu lunaire Sîn, ce culte connu une grande adhésion. Les archéologues ont à ce jour exhumé des temples du dieu lunaire au Moyen orient. Le coran aussi révèle que les arabes adoraient ce dieu lunaire, nommé Hubaal.

Hubaal, le dieu des arabes est dans l’Ancien Testament Baal (Ba-allah), le « veau d’or », l’idole qu’adorèrent les juifs durant l’a  bsence de Moïse et qu’il mit en poussière. C’était le même veau d’or dieu d’Egypte. Cette idole portait les mêmes symboles d’Isis à savoir le croissant lunaire et de l’étoile sur sa tête. Satan essaye de singer Dieu et d’apporter la confusion dans sa représentation.La vérité c’est qu’il n’y a qu’un Dieu en trois personnes le Père, le Fils et le Saint Esprit.

Que se passe-t-il aujourd’hui dans le catholicisme?

Aujourd’hui dans le catholicisme comme dans l’Islam on retrouve l’héritage de cette religion païenne de Babylone. J’en veux pour preuve le fait que dans le catholicisme, la déesse mère a été remplacée par la figure de Marie et le fils-dieu par la statue de Jésus. Ce fut réalisé au moment où l’évêque de Rome prit du pouvoir dans l’empire romain. Si vous êtes intéressés faites des recherches sur Google et vous trouverez l’histoire du paganisme dans cette dénomination.

Nous aurions pu aussi montrer que cette religion babylonienne est à la fondation des dieux de l’indouisme comme celle de certaines religions traditionnelles africaines.

Pendant que le monde s’égarait vers de faux dieux, la postérité de la femme qui avait une connaissance véritable du vrai Dieu s’est démarquée. Elle se distinguait des autres en affirmant que leur religion n’était pas polythéiste  mais monothéiste. C’est ainsi que depuis Shem une lignée différente de familles qui craignaient Dieu se démarqua de celle de la postérité de Satan. Abraham qui est le père de la foi est de cette lignée qui connait Dieu.

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution. 

Alain Bouwa

alainbouwa.com

5 réponses sur “Christianisme: secte, religion ou relation ? 1ère Partie”

  1. Voilà très édifiant papa une profonde révélation ça ajoute de l’eau dans le livre les 7 dernières années avant la fin du monde 👌👌🙏🙏je suis bénie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *