A force d’être habitué à un certain type de prédication de la Parole de Dieu, plusieurs chrétiens et même des prédicateurs en sont venus à oublier le but de la prédication de l’évangile. C’est pourquoi, aujourd’hui beaucoup embrassent le christianisme pour des motifs contraires à ceux du royaume de Dieu. Le christianisme consiste à introduire une nouvelle culture dans le monde : la culture du bonheur.

Actes 20:35  Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir.

L’apôtre Paul nous dit dans le texte de Actes 20 :35 nous dit comment en travaillant pour soutenir les faibles il a montré de manière concrète à ceux qui le suivaient qu’il mettait lui-même en pratique un des principes de Dieu à savoir : le plus grand bonheur ne se trouve pas dans le fait de recevoir des autres mais de donner aux autres. En d’autres termes la loi du bonheur est de donner aux autres ce qu’on a.

Ceci est une des lois spirituelles que Dieu appelle tout chrétien à introduire dans ce monde par l’évangile. Pourquoi ? Parce que ce monde a une culture qui encourage la mendicité. Travailler pour soutenir les faibles est vu par le monde comme une stupidité voir une naïveté. Le monde est malade et le remède c’est la transformation de sa culture médiocre.

1Ti 6:9  Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition.

La bible parle ici d’une autre loi spirituelle concernant l’utilisation des biens. La bible parle de « ceux qui veulent s’enrichir » comme d’une catégorie de personnes qui seront soumis à des tentations, des pièges, des désirs insensés et pernicieux qui les plongent dans la ruine et la perdition. Je crois que chaque fois que nous lisons la bible, nous devons faire attention aux avertissements qu’elle donne. Il y a donc un esprit ou une culture mauvaise qui guette ceux qui veulent s’enrichir. Qui sont donc ceux qui veulent s’enrichir ? Ou plutôt qui sont ceux qui ne veulent pas s’enrichir ? Pensez-vous qu’il y ai beaucoup de personnes dans ce monde qui ne veulent pas s’enrichir ? Quelle différence y-a-t-il entre ceux qui veulent s’enrichir et ceux qui ne veulent pas ? Bien aimé, répondre à ces questions revient à se sauver de la ruine et de la perdition.

Lu 12:21  Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu.

Jésus fait une distinction entre celui qui amasse des trésors pour lui-même et celui qui le fait pour Dieu. On peut utiliser la parole de Dieu et les principes de la bible pour amasser des richesses pour soi-même et on peut amasser des trésors pour la gloire de Dieu. Nous comprenons que la clé c’est le motif pour lequel une personne veut s’enrichir. Ce motif est soit d’accumuler des biens pour lui-même soit de le faire pour Dieu. Ce sont donc ceux qui veulent être riche pour eux-mêmes qui tombent dans des désirs pernicieux et dans la perdition.

Mt 6:34  Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Voici encore une autre loi spirituelle qui nous éclaire concernant les raisons pour lesquels les gens amassent des biens. Les gens amassent de l’argent parce qu’ils ont peur du lendemain, à cause de l’incertitude qu’ils ont dans le cœur, la peur de manquer domine leurs actions. A cause de cette pensée, le monde vit une culture de prédateurs. Les prédateurs sont des personnes qui dépouillent les autres de leurs biens ou de leurs vies pour s’enrichir. Cela s’appelle la « fémania ». Les « feyman » sont adulés par la jeunesse au Cameroun, à cause de leurs capacités financières. Le dieu « Mammon » est le roi de la culture ambiante. Certains prédicateurs prêchent des messages qui vont dans le sens d’attirer ceux qui veulent à tout prix échapper à la pauvreté matérielle. Ils promettent  monts et merveilles et attirent des foules avides de sécurité financières pour apaiser leurs âmes troublées. Ton âme est-elle dans le trouble à cause de ton manque d’assurance du lendemain ?

3Jn 1:2  Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.

Voici encore une loi, spirituelle sur la prospérité divine. Cette loi nous apprend que prospérer est une chose d’abord spirituelle qui commence par la prospérité de notre cœur. Dieu nous veut prospère mais remarquons bien qu’il y a une différence entre la prospérité divine et la convoitise pour les richesses matérielles. L’évangile a besoin de moyens financiers et matériels pour s’étendre. Dieu demande que nous puissions donner généreusement pour soutenir l’œuvre de Dieu mais la chose la plus dangereuse c’est de faire de l’obtention de richesses financières et matérielles une valeur cardinale ou un but à atteindre.

L’homme riche de la parabole de Luc 12 est un exemple de quelqu’un qui voulait être riche pour lui-même et non pour Dieu. Son cœur fut rempli de désirs de satisfaire son âme troublée par la peur de manquer. Dieu l’a appelé insensé parce qu’il avait dévoué sa vie à travailler pour apaiser sa peur de manquer ce qui est une absurdité. Cela montre tout simplement que c’est la chair qui était au centre de sa vie et non Dieu or c’est Dieu qui donne et retire la vie. C’est pourquoi comprendre l’échelle des valeurs est absolument important pour tout chrétien. Si l’échelle de vos valeurs n’est pas la même que celle de Dieu, vous déraillez et vous tomberez dans des désirs pernicieux.

Lu 12:15  Puis il leur dit: Gardez-vous avec soin de toute avarice; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance.

Les moyens financiers sont importants mais notre vie n’en dépend pas même si nous sommes extrêmement riches. Personne n’ajoutera une seule seconde à sa vie en accumulant des biens dans ce monde. La manière de voir les richesses du monde doit changer pour être remplacée par la manière divine de voir. Le christianisme c’est le fait d’introduire une nouvelle culture, une nouvelle culture concernant les biens matériels, une nouvelle culture concernant la famille, la sexualité, l’éducation, le succès, le bonheur, la politique, l’économie etc. C’est cette compréhension qui manque beaucoup aujourd’hui parce que l’évangile a été réduit à donner sa vie à Jésus et ensuite rechercher par tous les moyens à vivre une vie d’abondance matérielle sur la terre. C’est un faux évangile qui mène à la mort spirituelle.

Dans Matthieu 28 Jésus a donné un mandat pour tous les membres de son corps : faire des nations des disciples. C’est-à-dire transformer la culture des nations pour qu’elle se conforme à celle de Dieu. Sommes-nous en train d’introduire cette culture là où nous sommes ? L’instrument de cette transformation, ce sont les lois et les principes de la bible qui ont été écrites pour amener chaque personne à la culture du royaume de Dieu. As-tu cette culture en toi ? Quelle est la culture du monde que tu as abandonné ? Quelle culture du royaume as-tu introduite dans la vie d’une autre personne ? Faire des disciples c’est introduire dans une communauté de bonnes valeurs et leur faire abandonner les mauvaises. C’est la lecture et la méditation de la bible qui nous permet de découvrir cette culture. Amen, Amen, Amen !