La vie par l’esprit

La vie par ou dans  l’esprit est une décision. Ce n’est pas simplement un sentiment ou une vision qui vient à vous, ou quelque chose de dramatique qui vous arrive, même si des expériences surnaturelles peuvent se produire dans votre vie et votre ministère. C’est une décision sur où et comment vous allez vivre votre vie.

Si vous vivez dans l’esprit, Il y aura des moments où vous prendrez des décisions, ou vous serez touché par l’ennemi, et vous pourrez vaciller un peu dans le royaume de l’Esprit, mais vous ne devez jamais sortir de cette arène.

Nous ne devons pas nous engager dans une guerre spirituelle si nous ne vivons pas dans l’Esprit. Si nous essayons de faire la guerre avec la force de notre chair, nous nous épuiserons. La guerre spirituelle ne devrait pas nous épuiser; cela devrait au contraire nous rendre plus fort et plus saint. Voilà d’où viennent les échecs spirituels : nous nous lançons dans le combat spirituel sans être prêt à soumettre notre chair à l’esprit.

C’est carrément une perte de temps et vous aurez toujours des couches de nuit, des rêves démoniaques et vous accusez le pasteur de n’avoir pas l’onction. Le parler en langue n’impressionne pas les démons, c’est la puissance et l’autorité de l’esprit. Si c’est dans la chair que vous priez c’est nul. Je préfère m’assurer que ce que je fait à un impacte que de faire des choses de manière religieuse en espérant que par hasard que cela marche.

Nous devons apprendre à prier par l’action dirigeante du Saint-Esprit, et non par la chair.

Devenir accro au ciel

Matthieu 5: 6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.

S’il n’y a pas de faim de Dieu en vous, vous ne serez pas rempli à l’intérieur de vous.

Vous devez devenir accro au ciel et aux choses de Dieu! Les alcooliques boivent et boivent jusqu’à ce que leurs sang soit alcoolisé, et finalement le besoin, d’alcool devient impérieux chaque jour. C’est de la même manière que nous devons être préoccupés d’avoir la nature de l’Esprit de Dieu en nous. Nous devons continuellement désirer de manière obsessionnelle  l’Evangile et le mouvement du Saint-Esprit au point où nous ne pouvons pas vivre sans cela.

Certaines personnes aiment seulement avoir la vie du Ciel environ une fois par mois. Le reste du temps, ils disent: « Laissez-moi faire mes choses comme je veux les faire. »

Si vous faites cela, si vous dirigez votre vie et votre ministère selon la chair, vous finirez par vous épuiser et vous n’aurez aucune joie à servir Dieu.  Si vous apprenez à faire couler votre vie et votre ministère dans le flot du Saint-Esprit, vous ne serez pas fatigué de la vie chrétienne. Vous aurez une nouvelle force chaque jour qui vous donnera envie d’expérimenter Dieu là où il vous veut.

Marche par l’esprit

La Bible nous dit de marcher par l’Esprit. Comment pouvez-vous marcher « par » quelque chose? Vous prendrez la décision de la suivre. La vie dans l’Esprit est un choix d’aller jusqu’au bout des choses de Dieu, en ne permettant pas que quelque chose puisse nous empêcher ou nous en distraire. Votre objectif doit être de tout faire par l’action de l’Esprit Saint.

Si vous ne réussissez pas tout à fait la première fois, relevez-vous et réessayez, tout comme un enfant qui apprend à faire du vélo. N’abandonnez pas, parce que si vous avez faim et soif, vous l’obtiendrez.

Il y a des chansons chantées dans la chair et des chansons chantées dans l’Esprit. Il y a des entreprises dirigées dans la chair et d’autres par l’esprit. Il y a des ménages conduit par la chair et d’autres par l’esprit etc.

Une sainte insatisfaction

Ne vous contentez jamais de la position où vous êtes en Dieu. Devenez une personne qui doit avoir plus, plus, plus de Christ dans sa vie! Ne soyez jamais satisfait de ce que vous avez reçu en Christ, désirez plus.

Je dois avoir tous les jours envie du paradis sur terre! Je dois être un fan du mouvement du Saint-Esprit dans ma vie! Je dois désirer l’onction, dans mes affaires, dans mes prières, dans mes prédications, mon ministère etc. Je dois me demander si ce que j’ai fait c’est selon le ciel ?

Oui, Dieu utilisera nos capacités naturelles, et c’est bien, mais nous ne devrions pas en dépendre. Notre dépendance doit être sur le Saint-Esprit. Nous devons apprendre à dépendre totalement du Saint Esprit.

Nous devons arriver à l’endroit où nous ne savons pas comment fonctionner sans l’onction du Saint-Esprit. Le problème est que nous avons toujours été habitué à vivre sans le Saint Esprit et nous avons considéré cela comme normal.

Aujourd’hui toute une génération entière qui ne connaît pas le flot du Saint Esprit! Dans les jours à venir les choses vont changer parce que, les miracles, ressusciter des morts seront des phénomènes communs. Nous devons savoir quel est le style de vie normal selon le ciel, et non pas ce qui est normal selon le monde. La norme de ce qui est normal au ciel est ce à quoi nous devrions avoir envie de nous conformer. Marcher dans l’Esprit c’est ne pas céder aux désirs naturels de la chair; c’est rester dans ce haut lieu, sur cette route étroite.

Connaître les gens par l’esprit

2Corinthiens 5: 16, Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière.

Si nous ne connaissons pas les gens selon la chair, comment les connaitrons-nous? Nous devons apprendre à les connaître par le Saint-Esprit. C’est un gros problème dans l’église aujourd’hui, car on juge les gens en fonction de ce qu’on voit dans le naturel, mais cette vision n’apporte pas toujours un discernement précis. Ce point de vue peut ne pas fournir les faits réels sur cette personne parce que c’est une perception charnelle donc limitée.

Quand je venais de croire et que je grandissais, nous avions des prédicateurs formidables qui venaient prêcher à l’église, au début je me disais: «Si je pouvais simplement vivre avec eux, je serais proche du Paradis! »

Quelques temps avait passé et je pouvais rencontrer certains d’entre eux. Je me souviens d’un cas où j’étais en coulisse lors d’une réunion et quelque chose a fait sauter le voile de mes yeux. J’ai pensé: « Je ne peux pas croire ce que je vois! Ce que ce prédicateur faisait n’était pas un péché en tant que tel mais son comportement  a détruit son image en moi.

Vous ne devez pas connaître les gens selon la chair. Vous devez les connaître selon l’Esprit.

Nous sommes choqués lorsque nous voyons les gens dans le naturel. Ce qu’ils font dans le naturel est différent du spirituel et parfois nous n’arrivons pas à le supporter. C’est pourquoi nous devons apprendre à rester accroché à la vision des serviteurs de Dieu par l’esprit de Dieu, et ne pas laisser le naturel nous affecter.  »

Beaucoup de gens se déconnectent à leurs églises parce qu’ils se sont approchés trop près des hommes de Dieu pour voir leur côté humain, et cela les ont fait fuir. Quand vous vous rapprochez suffisamment de quelqu’un; vous allez voir des signes de ces faiblesses. Ce que vous devez faire, c’est prier pour lui. Soyons dirigé par l’Esprit et non par des soupçons et des considérations charnelles.

Développer la responsabilité spirituelle

Pour connaître les gens par l’esprit, vous devez apprendre à écouter les gens par l’Esprit. Vous devez savoir quand Dieu essaie de vous parler à travers eux. Ils ne le sauront peut-être même pas, mais un témoignage intérieur de Dieu vous touchera. Cela fait partie d’être dirigé par l’Esprit.

Une partie de la construction d’un caractère fort consiste à maintenir des relations avec des personnes qui peuvent voir vos angles morts. Vous devez reconnaître quand quelqu’un parle par l’Esprit et ensuite laisser ses mots commencer à fonctionner à l’intérieur de vous.

Il y a parfois des choses qui m’ont été dites et qui ne me plaisaient pas. Je devais stopper ma chair et laisser le fruit de l’Esprit agir parce que sinon la colère prenait le dessus. Mes émotions disaient non, non, non, alors que quelque chose de profond disait, oui, oui, oui! Il faut recevoir!

Laissez-vous aider par d’autres hommes spirituels

Les grands ministres ne tombent pas à cause de leurs onctions, ils tombent parce qu’ils ne permettaient pas à Dieu de construire des personnalités fortes en eux. Une partie de la construction du caractère fort est d’avoir des gens autour de vous qui peuvent voir vos angles morts et les adresser. Nous avons tous des zones que nous ne pouvons pas voir, et celles-ci sont généralement celles où le diable gagne du terrain et infecte d’autres aspects de la vie, entraînant une chute.

Il y a des gens qui ont cru en mon ministère quand je n’avais aucun ministère. Ils ont prié pour quelque chose que personne d’autre ne voyait. Vous devez tenir fermement à de telles relations. Ils sont vos fondateurs spirituels. Ne perdez pas la relation, car ce sont eux qui ont cru en vous quand vous n’étiez rien. Ils sont des personnes qui peuvent regarder au-delà de votre prestige et de votre succès et dire des choses qui vous aideront en tant que personne.

Vivre par l’Homme intérieur

Romains 8:14 car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

Samson et Joseph portaient tous deux de grandes onctions, mais Joseph a survécu et Samson ne l’a pas fait. Joseph a survécu parce qu’il vivait de la force de son homme intérieur. Quand l’épouse de Potiphar a dit: «Viens dormir avec moi», Joseph a répondu: «Je ne le ferai pas» et il a fui. Samson, quant à lui, n’a offert aucune résistance intérieure. Quand Dalila a commencé à le séduire, cela a conduit à sa chute. Tous deux étaient des hommes de Dieu, mais Joseph avait permis à Dieu de développer en lui le caractère intérieur.

L’appel de Dieu est sans repentance

Les dons et les appels sont irrévocables. Dieu ne les reprendra pas. Bien que l’onction puisse s’éteindre ou devenir inactif en raison de ce que vous faites dans la chair, elle est toujours en vous. La minute vous redevenez en règle avec Dieu, elle revient à la vie.

Qu’avez-vous reçu ce jour ? Avez-vous compris comment vivre par l’Esprit ? Etes-vous prêts à changer votre style de vie pour adopter celui du ciel ? Allez-vous continuer à déclarer que la vie chrétienne est dure parce que vous la vivez dans la chair ? Etes-vous prêts à reprendre la vie par l’esprit que vous aviez autrefois et qui s’est éteinte ? Etes-vous maintenant motivés à divorcez avec la chair et faire le choix d’une vie qui a soif de Dieu et de Dieu seul ? Avez-vous compris d’où vient votre fatigue de la vie chrétienne ? Comprenez-vous le danger de marcher selon la chair par rapport à votre destinée ?

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com

Conscience dévoilée du chrétien

Jer 17:9  Le coeur est tortueux par -dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître?

La bible dit que le cœur de l’homme est tortueux par-dessus tout qui peut le connaître ?

Parlant du cœur de l’homme la bible parle en réalité de la manière dont nous manipulons et jouons avec notre conscience. Tout homme a une conscience. Dieu l’a placé là pour que personne ne puisse dire un jour : « je ne savais pas que je faisais le mal ». Un jour vient où notre conscience sera dévoilée.

Romains 2 :15 Ils démontrent par leur comportement que l’essence de la loi est gravée dans leur cœur. Leur conscience et leur discernement moral en témoignent : de là ces raisonnements par lesquels on se cherche des excuses, les pensées qui tantôt accusent, tantôt absolvent ; de là aussi ces jugements qui approuvent ou condamnent la conduite d’autrui.

La bible révèle ici le jeu qui se passe dans notre conscience. La loi divine étant gravée dans nos cœurs, parfois nous essayons de la contourner par nos raisonnements.

Nous appliquons facilement ces lois sur les autres en les condamnant lorsqu’ils font mal mais quand notre conduite s’écarte de ces mêmes lois nous nous justifions en utilisant des arguments qui voilent notre conscience.

Romains 2 :16 Tout cela paraîtra en pleine lumière le jour où, conformément à l’Evangile que je prêche, Dieu lèvera le voile sur la vie secrète des hommes et la jugera : leurs pensées intimes, leurs mobiles inavoués, tout ce qu’on a pris tant de soin à cacher sera alors démasqué.

La bible montre ici combien les hommes par des intentions inavouées essayent de cacher les mobiles de leurs actions. Ils savent bien que ce qu’ils font est contraire à leur conscience mais voilent leur conscience par de faux raisonnements.

Tout cela est enregistré et conservé pour le jour du jugement divin. Ce jour là tout ce que les hommes auront faits dans le secret de leur cœur, tous les gymnastiques de pensées seront mis à nu et jugées. Il sera impossible de mentir car le jeu de manipulation pour se faire passer pour juste sera démasqué et condamné.

Quel est donc l’intérêt de nous mentir à nous-mêmes ? Ce n’est qu’une affaire de temps et toutes choses viendront à la lumière. C’est pourquoi la bible nous exhorte à la « Metanoïa », c’est-à-dire à un changement complet de l’homme intérieur.

Romains 2 : 4 Prendrai-tu la générosité de Dieu à ton égard pour de la faiblesse ? Ou bien méprises-tu la bonté et la patience de Dieu ? Ne vois-tu qu’il retarde si longtemps son châtiment pour te donner le temps de te détourner de tes péchés ? N’as-tu donc pas compris que cette bonté de Dieu a comme seul but de t’inviter à changer ton attitude intérieure, de te pousser à la conversion ?

La patience de Dieu s’exerce à notre égard pendant que nous sommes en vie pour que nous puissions nous détourner complètement de cette habitude que nous avons héritée du monde à savoir : le voile de notre conscience par des raisonnements qui cachent les mobiles réels de nos actions.

Ce jeu sera dévoilé le jour du jugement à quoi bon continuer. La seule solution c’est une véritable repentance, c’est-à-dire une prise de conscience qui conduit à un changement intérieur qui arrête ce jeu de cache, cache dangereux.

Romains 2 :5-6 Au lieu de cela, tu te barricades derrière ta conduite soi-disant irréprochable. Prends garde de ne pas t’endurcir au point que ton cœur ne devienne incapable de se convertir ! Tu augmenteras sans cesse la colère divine inscrite à ton compte ; elle te serait payée en entier au jour de la colère et du jugement lorsque Dieu dévoilera sa justice devant tous. Ce jour là, il traitera chacun selon ce qu’il aura fait : chaque homme recevra ce que valent ses actes.

L’apôtre Paul parle ici du jugement en général mais il y aura deux jugements. Le jugement des croyants qui auront persévéré jusqu’au bout de leur vie et celui des non croyants qui n’auront pas cru en Jésus Christ.

Le jugement des croyants qui auront persévéré sera un jugement pour leur attribuer des récompenses tandis que celui des non croyants sera celui de la colère divine.

Le danger qui guette les hommes qui reçoivent l’évangile, c’est de se retrouver jugé comme des non croyants parce qu’ils ont résisté à la parole de Dieu. Ceci est très grave parce qu’alors la sentence sera très lourde parce qu’ils auront eu plus de connaissance et d’opportunité d’échapper à ce jugement  que les autres. Comment peut-on en arriver à ce niveau ? Par l’endurcissement du cœur au jour de la patience du Seigneur.

Il arrive un moment où la personne qui reçoit la parole de Dieu devient incapable de se convertir. C’est pourquoi ceux qui reçoivent Jésus comme Seigneur de leur vie doivent s’assurer qu’il y a bien eu une « Metanoïa » qui s’est produite dans leurs cœurs. Car on peut vivre dans l’illusion que nous sommes des personnes sauvées alors que la repentance n’a pas été actée à proprement parlé.

Nous sommes alors dans une situation en trompe l’œil qui met un voile sur notre véritable état spirituel. Nous devenons des hypocrites parce que nous vivons une vie de non croyants et nous prétendons être croyants.

Le tri par la tendance de style de vie

Romains 2 :7-8  Ceux qui, sans se lasser, ont cherché à bien faire, prouvant par là qu’ils tenaient à l’approbation divine et aspiraient à la vie éternelle, ceux-là auront en partage la gloire, l’honneur et une vie impérissable. Les autres, par contre, qui n’ont pensé qu’à eux-mêmes, à la satisfaction de leurs ambitions et de leurs convoitises, se souciant fort peu de la vérité. Les récalcitrants qui refusent d’obéir aux règles divines et s’abandonnent docilement au mal, seront frappés par la colère divine.

Comment quelqu’un peut-il savoir de quel côté il se trouve dans le chemin du salut ? La parole de Dieu dans les versets précédant est très précise. Ces versets doivent être pris dans le contexte de la chrétienté c’est-à-dire des personnes qui ont cru en Jésus Christ car seuls ceux qui ont entendu l’évangile peuvent comprendre ce qu’est ce qu’aspirer à la vie éternelle.

Ce texte tirée de la version « Parole vivante » du Nouveau Testament est remarquable parce qu’il éclaire de manière incontestable sur la manière dont Dieu fera le tri entre les hommes.

Il y a deux tendances et deux styles de vie qui se manifestent de ces tendances : le style de vie qui plaît à Dieu et celui que Dieu hait. Chacun de ses styles est le produit de deux types de cœurs.

Seuls les cœurs qui ont la foi en Dieu manifestent le désire d’être approuvé par Dieu et l’aspiration à la vie éternelle. Cette condition est cependant matérialisée par la persévérance à bien faire.

C’est une vie qui est en constante recherche de la vérité et de la mise en pratique de la parole de Dieu. C’est une vie de repentance et de transformation pour servir Dieu. C’est cela que la bible appelle les tendances de l’esprit.

Par contre la tendance colère divine est une vie centrée sur soi, ses intérêts, ses problèmes, ses ambitions etc. C’est une vie qui se soucis peu de la mise en pratique de la parole de Dieu. C’est une vie récalcitrante aux lois divines qui s’abandonne à ce qui est mal sans se soucier. C’est ce que les écritures appellent avoir les tendances de la chair.

Je crois que chaque chrétien peut se situer par rapport à ces deux tendances.

Voilà pourquoi le salut sans la persévérance à un style de vie divin est une vie de perdition. En ces temps de la fin beaucoup de vieux chrétiens sont entrain d’oublier que c’est celui qui persévéra jusqu’à la fin qui sera sauvé.

Dieu nous a confié un trésor précieux (le salut) mais entre le moment où nous le recevons et celui où nous entrons réellement en possession de sa réalité, il s’écoule un temps.

Ce temps est une épreuve pour la confirmation de notre engagement. C’est le temps de la persévérance, de la production du fruit pour Dieu. Tout arbre qui ne produira pas du fruit sera coupé.

La persévérance est la clé pour maintenir son salut

Nous sommes tous d’accord que le salut ne se mérite pas, il est l’œuvre de Jésus Christ sur la croix. Par son sang Jésus a payé la dette qu’il nous était impossible de payer. Cependant que nous ayons cru ou donné notre vie à Jésus Christ, cela ne compte pas si nous retournons de nouveau à une vie dirigée ou livrée à la chair.

La nouvelle naissance n’est que le début de la vie éternelle, c’est pourquoi Jésus nous a avertis en nous donnant la parabole des graines tombés en terre. Sur les 4 terres dans lesquelles les graines étaient tombées, une seule fut la bonne.

Aujourd’hui, j’ai pris l’habitude de partager cette parabole à ceux à qui j’annonce l’évangile, pourquoi ? Parce que quand on donne sa vie à Jésus, les 6 mois qui suivent sont capitaux.

On peut soit retourner dans le monde et perdre son salut, soit persévérer et continuer avec Christ. Je suis sûre que vous avez eu le même constat que moi. Une personne donne sa vie à Jésus aujourd’hui, demain, la même personne ne veut plus vous voir chez elle. Pourquoi ?

Parce qu’elle traverse le test de la nouvelle naissance à savoir : les persécutions, les qu’en dira-t-on ? Les passions du monde, les difficultés du temps présent, la pression à se conformer à son statut social, la gène d’aller dans une église dite de « réveil » etc.

C’est pourquoi à mon avis la première chose à enseigner à une personne «  né de nouveau », c’est que l’épreuve de sa foi viendra automatiquement sur lui pour vérifier s’il est engagé avec Christ ou non.

C’est quand la personne est capable de résister à toutes ces pressions que vous pouvez vraiment voir la tendance de sa vie. Parfois cela prend des mois ou des années pour que la personne sorte victorieuse de ces pressions.

Luc 8 :15 Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un coeur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance.

Remarquez la disposition du cœur de cette personne : honnête et bon. Puis notez la progression : retient et porte du fruit avec persévérance. Ici chaque mot est important parce que c’est ce qui déterminera le succès ou l’échec d’une vie chrétienne.

Le mot central ici est la persévérance. En étudiant ce mot dans plusieurs passages nous découvrons que c’est la clé d’une vie chrétienne qui ne s’éloignera pas de la vie éternelle.

Luc 21 :19 par votre persévérance vous sauverez vos âmes.

Parlant de la persécution qui viendra dans le monde sur les chrétiens à la fin des temps, Jésus annonce que leur persévérance sera la clé pour le maintien du salut de leurs âmes.

Romains 2 :7  réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité;

La bible est claire quand elle affirme que la vie éternelle est réservée seulement à ceux qui persévèrent à bien faire et qui cherchent de tout leur cœur des choses vertueuses.

La vie éternelle n’est pas un acquis sur lequel on peut se reposer mais une espérance qui commence à la nouvelle naissance et se maintient jusqu’à la fin de sa vie. Par la nouvelle naissance, Dieu nous a donné un bien précieux (la vie éternelle) mais elle doit être conservée tout au long de notre vie par notre persévérance. C’est ici notre responsabilité.

2Théssaloniciens 1 :4  Aussi nous glorifions-nous de vous dans les Eglises de Dieu, à cause de votre persévérance et de votre foi au milieu de toutes vos persécutions et des tribulations que vous avez à supporter.

Ce qui touchait agréablement l’apôtre Paul dans la vie des théssaloniciens était : leur persévérance et leur foi au milieu des persécutions et des tribulations. Dieu ne nous a pas promis une vie tranquille en Christ. Tout ce par quoi nous passerons, seront des tests pour notre persévérance.

Sans la persévérance nous ne saurons maintenir la foi et le salut. Pressions, tribulations, difficultés sont les moteurs pour persévérer sans eux nous il est impossible de produire la persévérance.

Hébreux 10 :36 Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis.

Ce que Dieu nous a promis c’est la vie éternelle. Pour qu’elle soit effective, nous avons besoin de la persévérance dans l’accomplissement de la volonté de Dieu. Ce qui signifie que la volonté de Dieu ne se fera pas sans challenge.

Quand vous observez la paresse spirituelle chez un chrétien, c’est une alerte que la personne est entrain de se conformer au monde pour éviter la pression.

La personne n’a pas d’argent et pour palier à cette difficulté, elle accepte de faire des choses honteuses, elle met les intérêts de Dieu de côté, elle prend le parti des païens et se conforme à leurs exigences, leur manière de vivre etc. Le résultat c’est une chute spirituelle, vous ne la voyez plus aux cultes etc.

Apocalypse 3 :10 Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre.

L’heure de la tentation qui vient sur le monde ce sont les jours de séduction de l’Antichrist qui fera des prodiges pour amener avec lui ceux qui n’ont pas persévéré dans la parole de Dieu.

Persévérer en Christ sera le bouclier pour ne pas se laisser entraîner dans la perdition. Si tu ne peux pas résister aux petites tentations de maintenant que feras-tu quand l’Antichrist sera là ?

En plus de la séduction il y aura des événements terribles de persécution qui ébranleront le monde. Sans la foi et la persévérance, il est de plus en plus impossible d’avoir la victoire sur Satan et ses mensonges et cela va en s’empirant. Quelle est ta tendance aujourd’hui ? L’Esprit ou la chair ?

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com

Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus -Matthieu 22:1-14

Matthieu 22 :1-14 Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en paraboles, et il dit:2  Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils.3  Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces; mais ils ne voulurent pas venir.4  Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j’ai préparé mon festin; mes boeufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces.5  Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic; 6  et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.7  Le roi fut irrité; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville.8  Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes; mais les conviés n’en étaient pas dignes.9  Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez.10  Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives.11  Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait  pas revêtu un habit de noces.12  Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces? Cet homme eut la bouche fermée.13  Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.14  Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

Nous allons parcourir un texte assez remarquable parce qu’il nous plonge dans la réalité que nous vivons présentement. C’est donc un texte prophétique que nous allons exploiter. Il y a derrière cette parabole de Jésus un cri d’alarme pour nous qui vivons à cette époque.

On peu découper cette parabole en deux temps. Dans le premier temps, le roi qui ici n’est autre que le Père, envoie la nouvelle selon laquelle les noces de son Fils sont prêtes et qu’il appelle ses invités à venir fêter avec lui. Que font les convives, chacun s’en va dans ses affaires et méprise l’appel du roi. Parmi les invités, il y en a de plus violents qui se saisissent des serviteurs du roi pour les tuer et les insulter.

Nous savons que le Fils dont il est question ici est Jésus. Avant que Jésus ne vienne dans ce monde, plusieurs serviteurs de Dieu l’ont précédé. Tous annonçaient en leur temps l’arrivée de leur Messie. Les serviteurs de Dieu furent insultés, méprisés et tués par les israélites et les juifs ne furent pas prêts à accueillir leur sauveur. Si les juifs avaient reçu Jésus, ils ne l’auraient pas crucifié. La première invitation aux noces de l’agneau était sur terre dans la rencontre entre Jésus le fiancé et sa fiancée : le peuple juif.

Après cette invitation manquée, le roi a ordonné que les villes de ces invités soient brûlées et qu’ils soient tués. C’est exactement ce qui se passa en l’an 70 quand le général romain entra à Jérusalem et détruisit la ville et en chassa ses habitants. Les juifs restants furent dispersés dans les nations jusqu’en 1948 le jour de l’indépendance d’Israël. Voici la première partie de cette parabole terminée.

Dans la deuxième partie de cette parabole, il s’agit de la deuxième invitation du roi à une autre catégorie de personnes. Ces gens n’étaient pas les premiers qui furent invités aux noces. Ce sont des gens qui furent trouvés au bord du chemin, des gens bons et méchants, des gens qui n’avaient pas la même dignité que les premiers. Ils remplirent la salle des convives. Le roi entra pour inspecter ceux qui étaient entrés et s’aperçu qu’il y avait une personne qui n’était pas vêtu comme il se devait pour participer à ces noces. Il ordonna qu’il fût lié et jeté dans les ténèbres du dehors. Où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

L’interprétation de cette dernière partie est tout aussi évidente dans la mesure où nous comprenons que la deuxième invitation concerne les nations païennes qui ne furent pas concernées à la première venue de Jésus mais qui seront invitées pour la deuxième venue de Jésus. Le drame que nous observons à la fin de cette parabole est très important. L’homme qui n’est pas vêtu comme il le faut pour les noces est un avertissement à cette génération de ce qui va se dérouler dans les derniers jours. Jésus a résumé ce drame par beaucoup sont appelés mais peu sont élus.

La deuxième invitation aux noces de Jésus est entrain de prendre fin dans notre génération et peu de personnes s’en rendent compte. Il y a dans le drame de l’homme mal habillé, une réalité que nous pouvons voir aujourd’hui en étudiant sur les cinquante dernières années les statistiques de la mission d’évangélisation du monde.

En effet on a assisté depuis 50 ans à un accroissement sans précédant de l’offre missionnaire évangélique. Le monde entier est à l’heure actuelle beaucoup plus informé du message de la bonne nouvelle qu’il ne l’a été depuis deux mille ans. Cette accélération dans l’offre de la bonne nouvelle peut se voir dans la multiplication des possibilités d’entendre, de comprendre l’évangile qui s’offre à profusion au travers des médias qui sont disponibles. Il s’agit par exemple de l’offre dans les télévisions. Le monde entier a accès au message chrétien 24h/24 et 7/7. Tous ceux qui ont Internet sauf dans les pays communistes comme la Chine, ont la possibilité de voir et d’entendre des prédicateurs. Les stations radio chrétiennes sont plus nombreuses que les autres.

Les églises évangéliques du monde et en particulier d’Afrique, des USA et d’Asie ont envoyés des milliers de missionnaires dans les coins reculés du monde. La technologie permet aujourd’hui de traduire de plus en plus vite les textes bibliques. Nous sommes dans un monde où l’offre de l’évangile est si grande que les gens à qui elle est destinée sont mêmes devenus saturés dans certains cas.

Cependant il y a phénomène troublant qui se manifeste au sein même de ceux qui sont dans l’Eglise de Jésus Christ. Très peu de personnes qui ont été appelés demeurent dans le Corps de Christ. C’est le sens de l’homme mal habillé. Il y a beaucoup de chrétiens mal habillé. L’habillement d’un chrétien ce sont ses œuvres or la foi sans les œuvres est morte.

Dans le film sur le témoignage d’une personne allé en enfer (Mario) que nous venons de voir Mario est allé en enfer et il y a vu beaucoup de chrétiens. Mario nous a donné les raisons pour lesquelles ils y étaient. Pour les uns, c’était le manque de pardon, pour les autres le non paiement de leur dîme, pour les autres la tiédeur spirituelle, ils ne voulaient rien entreprendre pour le royaume de Dieu et ils sont restés ni chauds ni froids ; Pour d’autres ils vivaient dans le péché et ils promettaient indéfiniment de se repentir.

Si nous avions continué le film, Mario parle aussi de ceux qui ont mal parlé de leurs pasteurs etc. En enfer tous les chrétiens juraient qu’ils étaient prêts à pardonner à aller parler de Christ à d’autres personnes.

Pourquoi ? Parce qu’ils croyaient enfin ce que la parole de Dieu dit à savoir que l’enfer est réel et qu’il vaut mieux couper sa main qui te pousse à pécher que d’aller dans ce lieu. Bien aimé, si ce film ne t’amène pas à la repentance, je ne sais pas ce qui le fera.

Tu es libre de continuer à vivre pour toi-même sans prendre en considération les avertissements de la bible mais sache qu’un jour tu devras faire face à ton jugement.

Toutes ces raisons peuvent se résumer par la mort spirituelle due à la vie par la chair.

Un chrétien mal habillé est une personne qui a reçu l’invitation, c’est-à-dire qu’il a accepté Christ dans sa vie mais il n’a pas renoncé à lui-même pour être capable de se revêtir de la croix de Jésus pour le suivre. Les œuvres de la croix dans ta vie ne peuvent pas être cachées.

Mr 8:34  Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.

Beaucoup de chrétiens sont appelés mais peu veulent être élus. Ils sont invités mais ne se sont pas qualifiés à être admis. Le monde chrétien est aujourd’hui plein de messages et de comportement qui ne vont pas dans le sens de marcher selon l’esprit mais selon les penchants du monde. Le style de vie des chrétiens du 21ème siècle est dépourvu du renoncement à soi. Les gens ne veulent plus renoncer à eux-mêmes pour porter le fardeau de la croix qui est celui d’annoncer la bonne nouvelle. Les chrétiens du premier siècle avaient une telle anticipation sur le retour de Jésus Christ qu’ils vendaient tout ce qu’ils possédaient.

2Ti 4:3  Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

Aujourd’hui les messages chrétiens tournent autour des désirs humains de bien être, des choses agréables et peu sur la saine doctrine. Pourquoi ? Parce que cela fait recette, c’est ce qui attire les foules !

J’étais avec un jeune homme à qui j’ai prêché l’évangile pendant longtemps et qui a cru dernièrement. Il est même venu ici au CMC mais il ne pouvait pas continuer à cause de la distance. Je l’ai conseillé d’aller dans une église locale dont je connaissais le pasteur mais il a préféré allé dans une église où il y a un prophète et surtout la délivrance. L’autre jour je l’ai vu et je lui ai parlé de la différence entre un ministère et une église.

Voici ce que j’ai dit : un ministère est un lieu où on reçoit un soin spirituel particulier. Un ministère ne peut pas conserver ou faire croître un chrétien car ce n’est pas son but. Je lui ai dit c’est pourquoi dans un ministère, vous verrez beaucoup de personnes qui viennent et qui partent peu de temps après dès lors qu’ils ont reçu ce qu’ils cherchent. C’est pourquoi à la tête d’un ministère, il n’y aura pas de pasteur. Si le ministère devient une église les gens ne viendront plus en masse. Ce sont les églises qui ont pour rôle d’éduquer, d’édifier les chrétiens comme le fait une famille. Quand un ministère est bien conçu, il s’attache à orienter les hommes qui ont cru vers une église.

Je lui ai demandé s’il recevait des enseignements dans ce ministère et il m’a dit : non ! Il m’a dit que le prophète prêche un peu puis il commence la délivrance et les guérisons. Je lui ai demandé pourquoi il restait là bas depuis un an, il m’a dit que c’est à cause de la délivrance. Il m’a dit que les attaques sataniques n’avaient pas cessés. Je lui ai dit que cela ne va pas cesser tant qu’il n’aura pas la connaissance pour contre attaquer et s’affermir.

Je lui ai dit que le prophète ne lui enseignera pas cela parce que non seulement il n’a pas le temps et ce n’est pas son ministère mais il faut qu’il y ai quelque chose qui l’attache à son ministère. Je lui ai dit que seules les églises avaient la capacité de l’aider à la transformation qui fera de lui un véritable disciple. C’est alors qu’il m’a dit que c’était vrai et qu’il avait le sentiment que c’était l’argent qui était au centre de ce ministère et non la vie spirituelle des gens.

Il y a beaucoup de chrétiens qui ne veulent pas comprendre qu’ils doivent devenir des disciples pour servir Dieu. Ils veulent rester d’éternels bébés à qui il faut prêcher les mêmes messages de repentance aux œuvres mortes. A qui il faut tout le temps prophétiser et donner des paroles de connaissance pour qu’ils aient l’impression que Dieu leur a parlée.

Nous devons grandir et comprendre que nous n’avons pas besoin d’un gourou mais de ce qui est déjà en nous. Je parle de la présence de Christ. Nous devons apprendre à entendre sa voix nous mêmes. C’est ici le travail spirituel quotidien que Dieu veut pour nous. Nous voulons que d’autres interprètent nos rêves ? Ne serait ce pas mieux que le Saint Esprit le fasse en nous ?

Beaucoup sont spirituellement paresseux et croient que l’enseignement et la prière sont facultatifs dans la vie du croyant. C’est pourquoi ils ne sont pas à la recherche de l’excellence spirituelle mais de la médiocrité. Ils ne font pas beaucoup d’effort pour grandir. Des années passent et ils n’ont pas gagné une seule âme à Christ. Ils se plaignent tout le temps de ce que le pasteur ne vient pas chez eux alors qu’ils devraient déjà être entrain d’évangéliser, de prier et d’enseigner d’autres.

Quand vous restez à ce stade où vous ne voulez pas renoncer à votre chair pour porter la croix de Jésus, vous êtes mal habillés. Beaucoup ne veulent rien faire de leur vie pourtant Dieu leur a donné des dons et des talents. Ils ne veulent pas les mettre au service du Christ. Ils sont mal habillés !

Romains 8 :5-9 (version parole vivante)  Aussi longtemps que l’homme veut disposer seul de sa vie, il ne parvient pas à se détacher de lui-même ; tous ses désirs, ses intérêts et ses plans tournent autour de sa personne. Livré à lui-même, il tend vers ce qui est conforme à la nature de l’homme non régénéré. Mais ceux qui suivent les suggestions de l’Esprit se préoccupent de ce que Dieu désire et concentrent leur recherche sur les richesses spirituelles. Or suivre la pente de l’homme livré à lui-même, se laisser mener par ses instincts, c’est aller à la mort ; mais chercher la pensée de l’Esprit, obéir à ses directives, voilà ce qui nous conduit à la vie et à la paix. La vieille nature de l’homme livré à lui-même est opposée à Dieu. L’homme qui la suit ne se soucie guère d’accomplir la volonté de Dieu exprimée dans sa loi ; il ne veut ni ne peut s’y soumettre. C’est pourquoi, aussi longtemps que l’homme vit pour lui-même, pour la satisfaction des désirs de son être naturel, il ne peut être approuvé de Dieu. Ceux qui suivent leurs tendances instinctives ne sauraient lui plaire.

Mais vous, vous n’êtes plus au service de vos penchants naturels. Vous vivez sous le contrôle de l’Esprit de Dieu, vous suivez ses injonctions, si du moins il a fait sa demeure en vous. Évidemment, si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ en lui, il ne fait pas partie des siens, ce n’est pas un vrai chrétien.

Voici un texte qui fait la distinction de manière claire entre les chrétiens charnels donc mal habillés et les chrétiens spirituels bien habillés. La différence est dans le style de vie. Une vie qui a tendance à être préoccupé par soi mène à la mort tandis que celle qui est préoccupée par Dieu mène à la vie.

L’apostasie se manifeste aujourd’hui à grand pas. L’apostasie est le retournement de ceux qui avaient cru en persécuteurs des enfants de Dieu. Les chrétiens mal habillés vont mépriser, insulter et ridiculiser les chrétiens bien habillés. David Wilkerson a dit que ce sera comme une folie qui va prendre les mal habillés. C’est simplement Dieu qui les rejettera mais ils auront l’apparence de la piété mais renieront ce qui en fait la force. Es-tu bien ou mal habillé ?

Nous allons vers un monde où le christianisme véritable va disparaître pour laisser place à une ombre d’un christianisme officiel. Les vrais chrétiens se cacheront pour continuer à prêcher la bonne nouvelle. Pendant ce temps Dieu se tournera aussi vers son peuple Israël. Pourquoi ? Parce que le nombre de païens qui doivent être sauvés est entrain d’arriver à son terme. Avant cela il y aura une grande moisson qu’on appelle la pluie de l’arrière saison, puis après ce sera fini.

Es-tu bien ou mal habillé ? Regardes maintenant ta vie et dis à Dieu ce qui est au centre de tes préoccupations. Est-ce que tu vis une vie de renoncement à toi-même ? Portes-tu le fardeau de Jésus Christ pour les nations ? Travailles-tu à accomplir l’appel de Dieu dans ta vie ? Tes sacrifices sont-ils seulement pour ton confort ? Quel plan as-tu pour ceux qui vont en enfer autour de toi ? Comment te prépares-tu pour être l’homme ou la femme que Dieu a appelée ? Comprends-tu que c’est ta responsabilité et non celle de quelqu’un d’autre de t’instruire dans la parole de Dieu ?

Beaucoup sont appelés mais peu sont élus ! Ceux qui sont élus sont ceux qui après avoir donné leurs vies à Jésus, ont un cœur qui veut servir Dieu et travaillent jour et nuit avec persévérance non seulement pour se former mais pour rendre service aux autres en s’oubliant eux-mêmes.

Veux-tu  sincèrement tourner la page au laxisme spirituelle, à la vie dans la chair parce que tu as compris que tu ne dois pas blaguer avec Dieu ?

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com

Le plan de notre rédemption : une nouvelle identité

Dès que l’homme s’est détourné de Dieu, Dieu a commencé une œuvre cachée pour redonner à l’homme l’identité qu’il avait perdu c’est pourquoi le plan de rédemption a pour but la nouvel identité de l’homme.

1Thessaloniciens 5 :23 Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!

Le péché a perverti tous les aspects de la nature humaine, déformant l’intention de Dieu pour l’homme et faisant que l’homme se concentre sur lui-même plutôt que sur Dieu. La «chair» souvent appelée nature pécheresse ou charnelle est un état d’esprit orienté vers l’existence humaine terrestre et motivé par l’égocentrisme.

L’égocentrisme est la caractéristique prédominante de la nature pécheresse. C’est une volonté qui est au fond de nous qui nous pousse à convoiter les choses de ce monde, à les désirer plus que les choses divines. Cette manière de penser a perverti notre rapport à Dieu et ce matin nous allons parler de ce point capital qu’est notre perception de qui nous sommes et comment c’est un blocage que Satan a placé pour nous empêcher de vivre une vie chrétienne victorieuse.

Dans 1Thessaloniciens 5 :23 la bible nous parle d’un processus important qu’elle appelle la sanctification. C’est par une sanctification de notre être tout entier que notre identité sera restaurée.

Jacques 4 :2-4 Vous convoitez, et vous ne possédez pas; vous êtes meurtriers et envieux, et vous ne pouvez pas obtenir; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas.3  Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

Ici nous voyons l’apôtre Jacques qui s’adressant aux chrétiens décrie cette nature pécheresse en eux en parlant du désir qu’ils avaient de satisfaire leur passion. La bible dit que des personnes qui cultivent des passions pour les choses du monde ne peuvent rien recevoir de Dieu dans la prière.

Nous sommes venus à Jésus Christ avec des désirs et des passions et si nous ne prenons pas garde, ceux-ci vont emporter notre vie chrétienne et la rendre infructueuse. C’est par exemple la passion de devenir un milliardaire, la passion d’épouser un richissime homme d’affaire, la passion de voyager dans le monde entier.

Ces passions peuvent ne pas être directement des péchés mais devenir un obstacle pour que la volonté de Dieu, la communion avec Dieu, l’amour de Dieu soit prioritaire dans nos vies.

Ces passions se sont parfois installées si fort dans nos vies qu’elles sont devenues des forteresses. La bible dit que ces passions manifestent l’amour du monde qui est inimitié contre Dieu. Pour cela la bible  utilise le mot adultère. Tout ce qui se place au dessus ou avant ce que Dieu veut est une idole.

L’adultère ici est compris sur le plan spirituel. Quand nous donnons notre vie à Jésus Christ, il devient notre époux spirituel. Si nous avons des idoles dans nos vies qui sont à l’œuvre, c’est comme si nous avions Satan pour concubin alors que nous sommes mariés à Jésus.

Quand nous appartenions à Satan, il avait pris soin de nous gaver d’ambitions terrestres, de désirs puissants selon son plan à lui afin de nous retenir captifs dans son filet. Dans certains cas Satan nous marié avec un esprit qui nous lie.

Passions et objets de notre identité mondaine

1Co 6:16  Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair.

Quand nous couchons avec quelqu’un qui n’est pas notre femme ou notre mari les esprits qui sont attachés à cette personne peut venir s’attacher à nous aussi et nous lier.

Quand nous venons à Jésus Christ et que nous ne prenons pas la peine de nous extirper de toutes ces griffes nous allons stagner sur place et refuser de grandir. Beaucoup de personnes rétrogradent après avoir donné leurs vies à Jésus Christ à cause de ces passions auxquels elles n’ont pas renoncé.

Chaque passion à laquelle tu t’accroches est une porte ouverte pour Satan de revenir et rendre ta vie chrétienne misérable. C’est pourquoi à la fin de ce sermon, s’il ya une chose physique ou une passion que Satan t’a donné dans le monde, il faut y renoncer. Si c’est une idole physique qui te lie à une pratique de maraboutage, de sorcellerie, une bague, une chaîne, un livre, un cd … apporte-le pour qu’on le brûle.

Si tu as pratiqué de la sorcellerie, si tu as été en contact avec les marabouts il est important que tu dénonces ces choses. Ce sont des abominations dans ta vie et des freins pour ton avancement dans la vie chrétienne.

Mt 6:24  Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

Il faut savoir que chaque idole qu’elle soit une passion ou un objet, confère une identité à celui qui l’a soit dans son cœur soit dans son domaine de vie. C’est l’identité de Satan.

La bible dit que nous sommes esclaves de ce qui a triomphé de nous. Si l’amour du sexe triomphe de toi, il y a un esprit qui habite ton âme et qui te poussera à chercher les femmes ; si c’est le vol, c’est l’esprit de vol, si c’est le mensonge, l’esprit de mensonge, si c’est l’argent, c’est Mammon.

Ces esprits ne viennent pas souvent seuls, ils se mettent parfois à plusieurs pour que l’on ne puisse pas les chasser facilement. Ainsi Mamon peut venir avec le vol ou l’adultère pour manifester son caractère.

Dieu a un plan pour racheter l’humanité. Son désir est de nous racheter de notre esclavage au péché, en remplaçant notre nature pécheresse par sa nature divine, et en nous redonnant son image initial qu’Adam avait perdu.

Le plan de rédemption de Dieu est aussi vaste que les effets du péché, il est donc important pour notre esprit, notre âme et notre corps qui sont les 3 entités qui nous constituent de comprendre et d’adopter ce nouveau plan.

Le vrai vous-mêmes, siège de votre nouvelle personnalité en Christ

Il y a un « vrai vous-mêmes », c’est votre personnalité qui est le siège de votre intelligence de vos émotions et de votre volonté. Ce vrai vous c’est votre âme. Quand vous donnez votre vie à Jésus, votre esprit est devenu un nouvel esprit. C’est dire que un tiers de vous a été déjà renouvelé. Ce qui n’a pas changé c’est l’âme et le corps.

Votre esprit devient, la source que Dieu a mise en vous pour la reformation de vos traits de caractère et pour la transformation de l’âme. Votre esprit affectera : vos attitudes, votre connaissance, vos habitudes, vos émotions, vos décisions  à condition que vous lui en laissez la possibilité. C’est pourquoi le fait d’avoir été sauvé, le fait d’avoir donné sa vie à Jésus Christ est seulement le commencement d’une transformation de votre identité.

Le chemin par lequel la rédemption passe pour changer notre vie s’appelle : la repentance. Cette repentance doit commencer premièrement, par le fait de changer notre façon de penser à nous-mêmes.

Cela implique que des sujets tels que le pardon, la gratitude, le succès, l’intégrité, le jugement et les sentiments soient mieux compris et changés. De manière  fondamentalement, ce que vous pensez, ce que vous ressentez et vos attitudes relèvent de votre responsabilité.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’Il n’y a pas de place dans le christianisme pour la victimisation. C’est-à-dire l’attitude de quelqu’un qui se croit la victime des autres ou de ce que les autres ont fait. Pourquoi ? Parce que Dieu nous a donné dans notre esprit toutes choses nécessaires à notre réussite au moment où nous naissons de nouveau.

2Pi 1:3  Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu,

Tout ce dont nous avons besoin pour vivre une vie de piété a déjà été pourvu dès lors que nous donnons notre vie à Jésus Christ. C’est pourquoi la bible en parle ici comme d’une chose passée.

Voilà  pourquoi nous allons dans une église locale. Nous y venons pour découvrir comment débloquer toutes ces choses qui sont en nous pour l’avancement de l’œuvre de Dieu au travers de nous.

En Christ il n’y a pas de place pour l’échec, pour la frustration, le découragement etc, à condition que nous ayons la connaissance de ce que la rédemption nous a apporté. Si vous avez ces sentiments c’est soit à cause d’un mensonge de l’ennemi soit à cause de l’ignorance.

Ro 5:5  Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

Il y a toujours de l’espérance dans le système de Dieu. Cette espérance n’est pas un «peut-être un jour, cela pourrait peut-être fonctionner, une sorte de vœu pieux. L’espérance que Dieu offre à tous ses enfants est une garantie de résultats.

C’est une espérance qui ne trompe point. Dieu produira ces résultats en vous avec votre coopération. Tout dépendra donc de l’étendue de votre coopération dans la marche avec lui. C’est de là que viens l’injonction de changer vos pensées pour être conforme au royaume de Dieu.

Cela se fait en se repentant, c’est-à-dire en changeant de croyance. Dieu a fait absolument tout ce qu’il doit faire. Il a vaincu notre ennemi, Satan. Il nous a libéré de notre asservissement au péché. Il nous a adopté dans sa famille en faisant de nous un héritier légal et Il a mis ses ressources à notre disposition. Par conséquent, le seul obstacle à notre succès en tant que croyant est nous-mêmes, notre chair.

Je voudrais appeler toutes les personnes qui savent qu’ils ont une passion qui les empêche de suivre Christ à venir ici devant pour la prière. Cela peut être l’envie de voler, de fumer, de boire de l’alcool, de chercher les hommes, l’obsession de l’amour pour l’argent, les bijoux etc

Cela peut aussi  être le fait d’aller chez les marabouts et les sorciers, de posséder des talismans. Si vous avez des objets qui vous ont été remis pour votre blindage, apportez-les  à votre pasteur et donnez qu’on les brûle. Toutes ces choses mettront une barrière à votre  nouvelle identité.

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com

Les africains ont-ils besoin de l’évangile ?

Mes pères, mes frères et mes sœurs, nos parents et nous avons payé un lourd tribu à l’ignorance et au mensonge ;  il est temps que cela cesse. Il est temps que la vérité qui est pourtant connue depuis des millénaires nous affranchisse. Je suis un africain comme vous. Dieu m’a fait grâce de faire de très hautes études en Europe pour que je puisse le servir auprès des miens. Beaucoup d’intellectuels africains me posent souvent la question ; les africains ont-ils besoin de l’évangile ?

Je suis heureux de me tenir devant vous pour non seulement vous montrer pourquoi nous en avons besoin mais aussi pour vous annoncer le plus merveilleux message de tous les temps à savoir l’évangile. Avant de l’annoncer je voudrais faire quelques constats qui me touchent particulièrement parce qu’ils me rendent triste.

Nos aïeux s’étaient égarés par un mensonge

Premièrement, je vais dire sans ambages que nos aïeux avaient reconnues l’existence d’un dieu et même de plusieurs divinités dans certains cas. En effet tout homme peut par la vue observer la nature et reconnaître l’existence de Dieu. C’est ce que dit:

Romains 1 : 19-20  : car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’oeil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages.

Malheureusement cette connaissance fut empirique, c’est-à-dire basée sur l’expérience de ce qu’ils voyaient et observaient. C’est ici que commence le problème majeur des africains.

Romains 1 :21-23 : car ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

Nos aïeux bien qu’ils aient reconnu l’existence d’un Dieu, ont manqué de savoir comment l’adorer. Parce que leur connaissance était incomplète, nos ancêtres ont cru adoré Dieu en utilisant des intermédiaires comme les sculptures en bois, des araignées, de pierres et même des crânes humains.

Pour adorer Dieu il faut avoir reçu une révélation. Il n’y a qu’un seul peuple qui dès le commencement de son existence a reçu une révélation de Dieu qui lui a permis de savoir adorer le vrai Dieu. Ce peuple nous est révélé dans :

Psaumes 147 :19-20 : Il révèle sa parole à Jacob, Ses lois et ses ordonnances à Israël; Il n’a pas agi de même pour toutes les nations, Et elles ne connaissent point ses ordonnances. Louez l’Éternel!

Ce peuple c’est Israël ou Jacob. C’est le seul peuple au monde qui a reçu dès le départ une révélation de qui est réellement Dieu et comment faire pour entrer en relation avec lui.  Aucun autre peuple sur la terre avant eux n’avait eu de Dieu un tel privilège.

Romains 3 :23 tout homme  est pécheur et est privé de la gloire de Dieu.

Le premier homme avait eu une révélation de Dieu, il connaissait Dieu et savait comment entrer en relation avec lui. Nous savons tous ce qui lui ait arrivé : il a péché et toute l’humanité jusqu’aujourd’hui a été égaré, plongé dans des ténèbres spirituels et privé de la gloire de Dieu.

Quelles sont les preuves que les africains se sont égarés ?

La première preuve est dans la conception même de Dieu. Nos ancêtres voyaient Dieu comme une seule personne mais la bible nous révèle Dieu comme trois personnes : le Père le Fils et le Saint Esprit en un seul Dieu, c’est pourquoi on parle de trinité. Il n’y a aucun peuple sur la terre qui a eu une telle révélation de Dieu excepté Israël. Le Dieu de nos ancêtres était « unitarien »  c’est à dire un seul dieu en une seule personne alors que le vrai Dieu est trinitaire.

Dieu a choisi de se révéler aux hommes au travers de Jésus-Christ. La stratégie de Dieu a consisté à créer un peuple: le peuple juif et à faire venir son Messie par ce peuple.

Actes 4 :12 : Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Nos aïeux ne pouvaient communiquer avec Dieu sans passer par Jésus-Christ car lui seul peut nous lier à Dieu. Puisque nos ancêtres n’ont pas connu Jésus-Christ, ils se sont donc égarés dans leurs raisonnements, conséquence ils ont utilisés ce qu’ils pensaient être un moyen pour atteindre Dieu à savoir: la religion traditionnelle.

C’est en cherchant à connaître Dieu qu’ils ont été égarés par ce qui leur a faisait croire que l’on pouvait entrer en relation avec Dieu par exemple en invoquant un mort ou en faisant des sacrifices sur les crânes de leurs ancêtres. Satan qui était à la manœuvre, a ainsi trompé des générations et des générations en fabriquant un culte dédié à sa personne sous le couvert de nos traditions.

La deuxième preuve est que nos aïeux ont élaboré des moyens inappropriés pour entrer en relation avec Dieu. Nos ancêtres ont imaginé qu’un homme peut communiquer avec Dieu au travers des morts. C’est pourquoi par exemple dans la croyance de la plupart des africains, ont dit que le mort n’est pas mort, il est proche de Dieu. C’est la raison d’être de tous nos sacrifices aux morts. Voilà le centre et la pierre angulaire des traditions africaines: la crainte de la mort.

Deutéronome 18 :10-11  Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel.

Pourquoi faut-il que nous nous déplacions vers nos villages pour faire des sacrifices à nos ancêtres afin de communier avec eux alors que Dieu dit qu’en le faisant nous sommes abominables? Jésus a dit à la femme samaritaine :

Jean 4 : 23 Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.

Les vrais adorateurs ne peuvent être que ceux qui ont l’Esprit de Dieu en eux et qui adorent Dieu dans la vérité. La vérité c’est la parole de Dieu et non nos traditions.

Ce qui est encore plus grave c’est la croyance selon laquelle nous devons nous soumettre à des esprits et les servir de peur d’être maudit par nos aïeux. A cause de nos ancêtres qui sont entrés en alliance avec des esprits impures, la peur, la sorcellerie et le charlatanisme sème la terreur dans nos villes et villages. Ainsi n’importe qui vient se présenter en sauveur pour tromper la population.

Mes père, mes frères et sœurs : l’heure est venue où vos fils doivent vous dire la vérité : nos parents ont hérités d’un mensonge qui a détruit des générations et les ont empêchés de connaître le vrai Dieu.

1Corinthiens 10 :20  Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons.

Tous ceux qui font des sacrifices aux morts sont en communion avec les démons nous dit la Parole de Dieu. Dieu ne veut pas de ces sacrifices. Tout ce que nous utilisons comme sacrifice soit disant pour conjurer les sorts, couper les malédictions est une abomination vis-à-vis de Dieu. En effet la Bible nous révèle :

Jean 3:16 Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle.

Dieu a sacrifié son unique Fils pour que nous ne continuions plus à vivre sous la malédiction. C’est une insulte à Dieu lorsqu’un être humain prétend faire ce que Dieu seul peut faire.

Romains 12 :1 Il n’y a donc maintenant aucune malédiction pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l’Esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

Il n’y a plus de malédiction lorsque je reçois Jésus comme Seigneur et sauveur de ma vie. Je suis non seulement affranchi de la mort éternelle mais je suis délivré de la malédiction de mes ancêtres. Malheureusement ceux qui ont prêché l’évangile aux africains dès le départ n’ont pas toujours fait la démonstration de cette vérité. Ils ont prêché un évangile sans puissance face aux tourments causés par les mauvais esprits.

Ce sont là quelques uns des mensonges que nous avons hérités de nos ancêtres et je vous pris de m’écouter attentivement parce que ce sont ces choses qui empêchent Dieu de répondre aux prières et qui détruisent notre jeunesse. C’est la raison pour laquelle mes pères, mes frères et mes sœurs je vous dit ces vérités éternelles aujourd’hui afin que vous soyez libres. Si Jésus n’est pas mort sur la croix pour nos péchés alors nous sommes tous perdus et sans espérance. Mais pourquoi donc faillait-il que Jésus Christ meurt sur la croix pour nous sauver ?

Voici la bonne nouvelle !

En effet quand l’homme a péché, il fut chassé de la communion avec Dieu. C’est pourquoi tout enfant qui naît aujourd’hui porte sur lui cette malédiction d’Adam. Le péché d’Adam a fait mourir son esprit avec lequel il entrait en communion avec Dieu. Selon la loi de Dieu dans

Hébreux 9 :22 Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.

Pour que l’homme soit sauvé, il fallait qu’un homme qui n’ait jamais péché puisse verser son sang à sa place. Il fallait que Dieu trouve un homme saint comme lui qui accepte de naître et de vivre dans ce monde sans commettre de pécher et de mourir pour sauver l’humanité. Voici donc comment l’amour de Dieu s’est manifestée: Dieu a tellement aimé l’homme qu’il a décidé de venir par Jésus et de mourir sur la croix pour sauver l’humanité. L’homme ne peut et ne pouvait rien faire pour son salut. Dieu nous a donné gratuitement un salut que nous ne méritons pas. Personne ne peut se sauver par ses bonnes actions. Au ciel il n’y aura que ceux qui sont sauvés par grâce et non par des mérites.

Que faut-il faire pour être sauvé ?

Il faut tout simplement accepter le salut offert par Jésus-Christ sur la croix. Il n’y a pas d’autres possibilités. Celui qui croira et se fera baptiser sera sauver. Si tu veux que Jésus te sauve, il suffit de croire que Dieu a donné son Fils pour mourir pour tes péchés et accepter de te baptiser pour sceller ta foi. Ceux qui refusent de le faire sont déjà condamner et iront en enfer. Celui qui accepte Jésus-Christ sera libéré des pouvoirs sataniques dans sa vie. Aucun magicien, aucun sorcier, aucune puissance dans ce monde ne peut détruire l’âme d’une personne qui a mis sa foi en Jésus-Christ.

Mes pères, mes frères, mes sœurs, je viens de vous annoncer la vérité qui est disponible depuis des milliers d’années mais que beaucoup ont rejeté au profit de fables et de la confusion. Maintenant est venu le moment de prendre une décision. Sans tenir compte du temps d’ignorance Dieu appelle quiconque à se détourner du péché, de l’idolâtrie, de la sorcellerie pour le recevoir comme son Seigneur et Sauveur. Le choix est devant toi : Soit Dieu avec son amour soit Satan avec ses malédictions.

Quel est ton choix ? Si nous acceptons Jésus comme Seigneur, il va bouleverser la vie de nos village en faisant de nos enfants des hommes nouveaux : ils ne seront plus des bandits, des paresseux, des agresseurs, adultères etc ; mais des hommes qui craignent Dieu qui agissent dans l’intégrité car Dieu viendra habiter leur cœur. Dieu appelle une génération nouvelle à naître, une génération qui doit dire non à l’obscurantisme, non à la sorcellerie, non à l’idolâtrie. Dieu appelle les fils et les filles des religions traditionnelles africaines à naître de nouveau. C’est maintenant le moment de lui répondre.

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com

Qu’arrive-t-il quand on se rebelle contre Dieu?

Les Écritures parlent beaucoup de ceux qui se sont rebellés contre Dieu, parce que c’est un très sérieux sujet – avec de très sérieuses conséquences ! En lisant l’histoire d’Israël et de Juda, on voit qu’une génération après l’autre ils se rebellaient contre le Seigneur. Dieu dit à Osée : « Mon peuple est enclin à s’éloigner de moi… » (Osée 11:7). En hébreux, cela veut dire: « Mon peuple a l’habitude de me tourner le dos et de s’éloigner de moi. Ils ont toujours eu cette tendance ! »

Jérémie émit fréquemment ce cri du coeur: « Revenez, enfants rebelles, dit l’Eternel; car je suis votre maître… » (Jer 3:14). »...Nos iniquités témoignent contre nous…Ô Eternel! … Car nos infidélités sont nombreuses, nous avons péché contre toi. » (Jer. 14:7). Le mot rébellion signifie simplement, « tourner le dos à Dieu.« 

Par ironie, la plupart du temps, le peuple de Dieu s’est rebellé après des périodes de grandes bénédictions et de prospérité. Souvent, lorsque Dieu a déversé des grâces incroyables sur Israël, peu après, le peuple s’est écarté de Lui.

Jérémie 14 :7,11« Pourquoi te pardonnerais-je? Tes enfants m’ont abandonné, et ils jurent par des Dieu qui n’existent pas; J’ai reçu leurs serments, et ils se livrent à l’adultère… La maison d’Israël et la maison de Juda m’ont été infidèles, dit l’Eternel ».

Le Seigneur veut dire ici, « Je les ai bénis, je les ai favorisés. Et maintenant, ils me tournent le dos ! ». Dans ce passage, Jérémie décrit exactement ce que c’est de se rebeller. Tout d’abord, le rebelle est quelqu’un qui, à un moment, goûta aux bénédictions et aux faveurs de Dieu. Il marchait devant le Seigneur avec un cœur dévoué, humble et bon. Il aimait prier et creuser la Parole de Dieu. Il jura « je te servirai de tout mon cœur. » Et pendant un temps, il chercha le Seigneur fidèlement. Il abandonna ses voies mauvaises et se réjouit de la compagnie qu’il trouva avec les autres saints dans la maison de Dieu. Mais après, quelque chose a commencé à le détourner de Dieu le cœur de ce chrétien. Il n’a plus eu d’amour sincère.

La rébellion s’y est glissée à la place. Peu après, il a perdu à la fois l’amour et la crainte de Dieu. Il n’a plus tremblé en présence de Dieu. Petit à petit, son cœur est devenu froid. Aujourd’hui, cette personne s’est complètement révoltée contre la voie étroite et elle est retournée dans le monde. Elle est devenue complètement aveugle, insensée, sans compréhension. Elle ne recherche plus Dieu ni ne se tourne vers sa Parole. Tout le désir de prier est parti. Et cette personne ne va plus dans la maison de Dieu. Elle s’est complètement écartée elle-même de la présence de Dieu – et elle se dirige vers l’apostasie ! La Bible est très claire. Se rebeller est une chose mauvaise et amère – et cela a de terribles conséquences !

Jérémie 2:19,21 « Ta méchanceté te châtiera, et ton infidélité te punira, tu sauras et tu verras que c’est une chose mauvaise et amère d’abandonner l’Eternel, ton Dieu, et de n’avoir de moi aucune crainte, dit le Seigneur, l’Eternel des armées ». Je t’avais plantée comme une vigne excellente et du meilleur plant; comment as-tu changé, dégénéré en une vigne étrangère? ».

Le Seigneur est en train de dire, « Comment peux-tu te détourner de moi, quand je t’ai planté et que j’ai essayé de t’établir ? Malgré tout, tu t’es détourné et tu est parti ! »

Je connais l’histoire d’une dame qui a échappé de justesse à une mort certaine. Cette femme était chrétienne ainsi que son mari. Ils allaient tous avec leurs enfants à l’église. Ce couple était riche car la femme comme le mari avait une bonne situation financière. Malheureusement ils se chamaillaient très souvent à la maison. La femme sortait d’une famille d’intellectuels et avait effectué de brillantes études en Europe. Parce qu’elle avait flirté avec les milieux féministes, elle avait tendance à croire que le commandement de Dieu selon lequel la femme devait être soumise à la femme était « dépassé ».

C’est précisément ce qui divisait leur foyer. Quand le mari lui disait de faire telle chose, elle en faisait à sa tête et cela irritait son mari. Le mari en avait parlé avec le pasteur qui avait conseillé la femme sans résultat. Un jour la femme qui était commerçante devait voyager pour Dubay afin de s’acheter des marchandises. La veille son mari lui avait formellement interdit de voyager sans lui dire pourquoi. Son mari avait eut un mauvais rêve qui la concernait. Ce jour là sans vérifier ses affaires, elle alla vers l’aéroport pour prendre un vol de Kenya Airways. Au moment d’embarquer, elle se rendit compte qu’elle n’avait pas son passeport.

Elle appela son mari qui n’était pas allé l’accompagner parce qu’il était fâché pour qu’il le lui apporte. Le mari qui avait subtilisé le passeport ne bougea pas et elle rata l’avion. Elle rentra furieuse et fit un tel boucan que cela créa un scandale dans la famille. Le lendemain à 8h00 quelle ne fut pas la surprise de cette femme d’apprendre que son vol avait scratché à Mbanga Mpongo. La femme fut confuse et rentra voir son mari qui lui révéla le rêve qu’il avait eut. A partir de ce jour elle pris la résolution de ne plus se rebeller contre les ordres de son époux. Cette histoire dramatique ressemble à celle de chrétien et leur époux Jésus.

Cette femme s’était rebellée contre son mari parce qu’elle pensait qu’elle pouvait rester insoumise sans conséquence. Nous aussi nous nous rebellons pour plusieurs raisons contre notre Père céleste. Nous allons lire l’histoire bizarre d’un prophète qui a décidé de se rebeller contre Dieu et nous verrons les dangers et les conséquences de la rébellion.

Cette histoire nous interpelle parce que nous voyons de plus en plus de vieux chrétiens, des serviteurs qui se détournent de Dieu ses derniers jours sur la terre.

Jonas 1 :1-16- 2 :10 Ces hommes furent saisis d’une grande crainte de l’Éternel, et ils offrirent un sacrifice à l’Éternel, et firent des vœux. L’Éternel fit venir un grand poisson pour engloutir Jonas, et Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits. Jonas, dans le ventre du poisson, pria l’Éternel, son Dieu. Il dit: Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, Et il m’a exaucé; Du sein du séjour des morts j’ai crié, Et tu as entendu ma voix. Tu m’as jeté dans l’abîme, dans le cœur de la mer, Et les courants d’eau m’ont environné; Toutes tes vagues et tous tes flots ont passé sur moi. Je disais: Je suis chassé loin de ton regard! Mais je verrai encore ton saint temple. Les eaux m’ont couvert jusqu’à m’ôter la vie, L’abîme m’a enveloppé, Les roseaux ont entouré ma tête. Je suis descendu jusqu’aux racines des montagnes, Les barres de la terre m’enfermaient pour toujours; Mais tu m’as fait remonter vivant de la fosse, Éternel, mon Dieu!  Quand mon âme était abattue au dedans de moi, Je me suis souvenu de l’Éternel, Et ma prière est parvenue jusqu’à toi, Dans ton saint temple. Ceux qui s’attachent à de vaines idoles éloignent d’eux la miséricorde. Pour moi, je t’offrirai des sacrifices avec un cri d’actions de grâces, J’accomplirai les vœux que j’ai faits: Le salut vient de l’Éternel.

Vous connaissez probablement l’histoire de Jonas. Prenez garde, bien-aimés – parce que ce qui est arrivé à Jonas arrive à tous ceux qui se rebellent !

Jon 1:2 Voici, je te rendrai petit parmi les nations, Tu seras l’objet du plus grand mépris.

Dieu ne donne sa parole prophétique qu’à ses serviteurs.  Jonas était un prophète et il aimait Dieu. Jonas s’est rebellé contre l’Éternel pour allé à Jaffa, c’est-à-dire loin de Dieu.  On ne saurait rechercher l’amour de Dieu et fuir sa présence. Peut être pensons –nous être meilleur que Jonas.  Au fait pourquoi Jonas s’est-il rebellé ? Probablement pour les mêmes raisons que nous avons de désobéir au Saint Esprit.

Que se passait-il quand il s’est enfui ?

L’esprit et le corps de Jonas était épuisé par la constante anxiété et le tourbillon intérieur de sa rébellion. Sa conscience était affligée, et il ne pouvait pas s’en éloigner: Il avait ruiné son ministère. Il avait fait le mauvais choix et maintenant sa réputation était détruite. Il était déchu, il avait tout perdu – et maintenant il n’avait plus d’avenir. A ce point-là, tout était faussé entre Jonas et le Seigneur. Il était complètement désobéissant, un fugitif. Et il craignait le jugement et la punition qu’il savait l’attendait. Il passa probablement sa première semaine dans le bateau à penser, « Comment est-ce que j’ai pu faire ça ? J’ai pris la mauvaise décision. Avez –vous le sentiment d’avoir abandonné Dieu ? Est-ce que vous pensez que Dieu va se tenir là sans rien faire et laisser le diable vous prendre ? Il vous mettra peut-être dans le ventre d’une baleine.

Trois conséquences terribles de la rébellion.

  1. Conséquence Numéro Un : Votre rébellion fait de vous une personne dangereuse à avoir autour de soi !

Jonas est devenu l’homme le plus dangereux de la Méditerranée. Pourquoi ? Parce que Dieu était après lui ! Des alcooliques peuvent dire, « Mon addiction c’est mon péché, mon problème à moi seulement. Je ne fais de mal à personne à part moi. » Non ! Les Écritures prouvent que ce n’est pas seulement votre problème. C’est le problème de tous ceux qui vivent avec vous, qui marchent avec vous, et qui vous connaissent.

Une dame a écrit: « Mon père qui était prédicateur tourna le dos au Seigneur. Il démissionna de son église et quitta le ministère. Puis il divorça de ma mère et se remaria avec une femme impie. Il emmena tous mes frères et soeurs avec lui dans sa chute, les faisant tous tourner leur dos à Dieu. Maintenant il essaye de me faire retomber dans le péché. Il m’appelle un imposteur, en disant que je devrais rester avec la famille. Mais, gloire à Dieu, il n’a pas été capable de m’atteindre. Dieu m’a protégée. Cet homme qui s’était rebellé devint un danger pour sa famille. Tout leur argent fut coupé et toutes les bénédictions de Dieu disparurent. Il essaya de convaincre tout le monde, « C’est mon péché, mon problème. Je ne détruis que moi. » Non – il était en train de détruire toute sa famille ! Ses trois enfants devinrent amers et irrités- en colère avec Dieu, Papa, Maman, le monde entier. Et maintenant les petits-enfants, l’héritage divin, que cet homme aurait pu avoir n’existera peut-être jamais.

2Samuel 24:17  David, voyant l’ange qui frappait parmi le peuple, dit à l’Eternel: Voici, j’ai péché! C’est moi qui suis coupable; mais ces brebis, qu’ont-elles fait? Que ta main soit donc sur moi et sur la maison de mon père!

Quand David pécha avec le dénombrement des Israélites, lui aussi devint un homme dangereux. Le jugement que Dieu lui envoya tomba également sur Israël. Quelle tempête mortelle: 70 000 hommes y perdirent leur vie ! David dut s’écrier: « ...Voici, j’ai péché! C’est moi qui suis coupable; mais ces brebis, qu’ont-elles fait? Que ta main soit donc sur moi et sur la maison de mon père »

De la même manière, beaucoup de chrétiens qui se rebellent contre Dieu envoient leurs collègues en enfer. A un certain moment, des croyants étaient un témoignage dans leur lieu de travail. Ils gardaient une Bible sur leur bureau et ils étaient toujours prêts à parler de Jésus. Leurs collègues savaient qu’il y avait quelque chose de véritablement différent chez  eux. Mais un jour ces collègues impies se rendirent compte qu’il y avait eu un changement dans la vie de ces chrétiens. Ils surent que leurs collègues chrétiens s’étaient détournés de Dieu !

Ils ne purent pas expliquer ce qui s’était passé en termes spirituels, mais ils savaient qu’il y avait quelque chose de différent dans leurs vies. Leurs collègues chrétiens qui étaient auparavant zélés pour Dieu étaient devenus froids comme eux – Pourtant ils représentaient leur dernière chance de venir à Dieu ! Ils pouvaient se moquer d’eux à un moment donné, mais secrètement ils pensaient, « Au moins, ce sont des gens que nous pouvons aller voir quand nous sommes dans des problèmes.

Ces chrétiens rebelles leur avaient volé leur espoir, leur ôtant la dernière étincelle de foi qu’ils aient pu avoir. Maintenant ces païens étaient convaincus qu’il était impossible de servir Dieu. Ces chrétiens rebelles étaient devenus un danger pour leurs âmes !

  1. Conséquence Numéro Deux : Vous serez blâmé par le monde !

Quand le capitaine du bateau trouva Jonas endormi dans la cale, il le secoua pour le réveiller et le réprimanda de belle manière: « Pourquoi dors-tu? Lève-toi, invoque ton Dieu… »(Jon 1:6). Il vociféra contre Jonas, « Qu’est ce que tu fais à dormir, prédicateur ? Tombe sur ta face et prie ! »

Imaginez – un prophète de Dieu, repris par un marin païen ! Tous les marins étaient réveillés, en appelant à leurs dieux – mais le prophète de Dieu dormait. Jonas avait perdu son témoignage.

Il se rua  donc sur le pont pour confesser sa faute. Il dit, « Messieurs, tout ceci arrive à cause de moi. Je suis tombé dans le péché, je cours pour échapper à Dieu ! » « …Car je sais que c’est moi qui attire sur vous cette grande tempête » (verset 12).

L’apôtre Paul souffrit aussi dans une tempête en mer. Mais cela n’est pas arrivé parce qu’il s’enfuyait devant Dieu. Au contraire, Paul était en paix avec Dieu.

Mais maintenant, les seules choses que les gens verront en vous seront : la peur et l’épuisement. Comme Jonas, vous serez faibles, d’aucune force contre l’ennemi. Vous ne pourrez pas commander à une tempête de s’arrêter. Vous n’apportez aucun espoir réel quand il y aura un problème. Vous donnerez l’impression qu’il est plus profitable d’être un pécheur plutôt qu’un chrétien.

Maintenant, votre famille vous dira « Où est cette joie que tu avais avant ? Pourquoi est-ce que tu as arrêté d’essayer de me faire aller à l’église avec toi ? Est-ce que tu as renoncé à Dieu ? »

  1. Conséquence numéro trois : Dieu va vous emmener au plus profond de l’abîme que l’homme connaisse !

Si vous fuyez Dieu et que Dieu veut vous que vous vous en rendiez compte, Dieu peut vous engloutir comme Jonas – dans le ventre d’une grande épreuve ! Votre épreuve pourrait être au niveau de circonstances quelconque. Néanmoins, elle arrivera non pas parce que Dieu veut vous détruire, mais parce que vous lui appartenez. Acceptez cela sur le champ car aucun pouvoir humain ne pourra vous en délivrer !

Jonas 1:11-13 Ils lui dirent: Que te ferons-nous, pour que la mer se calme envers nous? Car la mer était de plus en plus orageuse. 12  Il leur répondit: Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous; car je sais que c’est moi qui attire sur vous cette grande tempête.13  Ces hommes ramaient pour gagner la terre, mais ils ne le purent, parce que la mer s’agitait toujours plus contre eux.

Jonas leur répondit: Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous … Ces hommes ramaient pour gagner la terre, mais ils ne le purent, parce que la mer s’agitait toujours plus contre eux. Ces marins impies essayèrent de sauver Jonas. Ils étaient des marins expérimentés et ils savaient ce qu’il y avait dans les profondeurs de la mer s’ils y jetaient Jonas. Ils imaginaient Jonas mangé par les requins, ils hésitèrent à le jeter par dessus bord.

Jonas 2:1 Jonas, dans le ventre du poisson, pria l’Éternel, son Dieu.

Quand Dieu est après un rebelle, personne ne peut entraver le plan divin ! Si vous fuyez Dieu, notez bien ceci: votre crise viendra et ce sera la tempête de votre vie. Ceux qui vous aiment et vos amis essayeront peut-être de vous protéger, mais aucun de leurs efforts ne marchera. Dieu a déjà pris sa décision: Il a un but en envoyant cette tempête. Et Il sait que si on vous en délivre avant qu’Il ne puisse vous discipliner, vous ne serez jamais sauvé ! « …Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits. »

Après la tempête suit le moment le plus critique, le plus noir de votre vie. Cela s’appelle la fosse du découragement. L’épreuve de Jonas l’emmena au plus profond des recoins de la terre, où il n’y avait aucune lumière. Il attesta : « Je suis descendu jusqu’aux racines des montagnes… » (verset 2:7). Dans quelle terrible condition s’est retrouvé Jonas: dans une obscurité totale, avec des algues entourant son corps, avec de l’eau constamment jetée sur lui. Il y a une nuit d’obscurité terrible, un temps de désespoir absolu et d’abattement qui se dirige droit sur vous. Jonas eut deux options dans sa fosse de désespoir. Et ces deux mêmes choix sont disponibles à chaque rebelle qui descend tout droit dans le ventre d’une sombre crise:

  1. Vous pouvez vous laisser aller à ce découragement et ce désespoir, convaincu que Dieu vous hait pour votre désobéissance. Vous pouvez dire, « Je suis tombé si bas, je ne peux jamais retourner vers Dieu. Il n’y a plus d’espoir pour moi ! » Le désespoir gouvernera votre vie, Vous pouvez objecter, « Mais Dieu avait donné une mission à Jonas. Il ne l’aurait jamais laissé périr dans les profondeurs. » Non ! Dieu pourrait avoir trouvé quelqu’un d’autre pour la mission de Jonas. Nous sommes tous libres de choisir – et Jonas dut faire un choix en ce qui concerne son attitude. Vous penserez que Dieu vous a abandonné. Vous serez tenté de dire, « Cela ne sert à rien. Dieu ne s’occupe plus de moi. Ça n’est pas possible qu’Il m’aime encore, parce qu’Il a permis que toutes ces choses m’arrivent. » Quand vous en arrivez à ce point-là du désespoir, vous avez un choix à faire. Cela nous amène à la deuxième option:
  2. Vous pouvez faire appel à Dieu pour Sa miséricorde. Vous pouvez revenir au Seigneur, quelque soit la distance à laquelle vous vous êtes enfui ! Dieu merci, Jonas fit le bon choix: « Jonas, dans le ventre du poisson, pria l’Éternel, son Dieu. (2versets 2-3). Tout le but de votre tempête, c’est de vous presser à faire comme Jonas – retourner au Seigneur ! Le Seigneur vous presse à retourner à votre premier amour – à revenir dans sa maison, à lui faire appel, À Lui faire confiance et à prier pour être délivré de votre problème. Pour sortir de la rébellion il faut faire volte face ; Jonas a changé de direction.

Comme vous, Jonas a pensé que Dieu en avait fini avec lui. Il s’est écrié: (2versets 5-7) Mais pour finir, Jonas fit le bon choix, en priant: (2versets 8-10).

Est-ce que vous êtes retombé dans le péché et vous refusez de retourner vers Jésus ? Vous pouvez dire, « Pasteur Alain vous ne savez pas ce que j’ai fait et à quel point je sui tombé. » Vous pouvez dire, « Non ! J’ai entendu un message d’espoir – un message de force et de puissance en Jésus. Je peux retourner dans la maison de mon Seigneur. Je peux retourner vers Lui ! » Je crois que dès que Jonas commença à prier dans le ventre de la baleine, Dieu commença à assécher un bon coin quelque part à l’intérieur du poisson. C’est la raison pour laquelle il a laissé cette promesse glorieuse à tous ces enfants rebelles :

Jérémie 3:20-22  Mais, comme une femme est infidèle à son amant, Ainsi vous m’avez été infidèles, maison d’Israël, Dit l’Eternel.21  Une voix se fait entendre sur les lieux élevés; Ce sont les pleurs, les supplications des enfants d’Israël; Car ils ont perverti leur voie, Ils ont oublié l’Éternel, leur Dieu.

La seule chose que vous ayez à faire c’est de revenir. C’est le travail de Dieu de guérir vos tendances à l’infidélité. « … je pardonnerai vos infidélités… » (verset 22). Revenez à votre Sauveur plein de grâce et d’amour. Il promet de vous ramener complètement à Lui !

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com

Le succès d’une œuvre selon Dieu

Dieu a donnée à ses serviteurs des visions particulières à accomplir mais si vous demandez à chaque serviteur de dire ce qui caractériserait le succès de son oeuvre, personne ne vous décrira la même chose. Chacun le décrira selon la définition ou la compréhension de ce qu’il considère comme le succès.

Ce qui veut dire que les gens pensent qu’une vision a réussi ou échoué selon la manière avec laquelle ils voient le succès. Voilà l’une des raisons qui font que des personnes s’écartent de l’appel à servir Dieu dans une église et quittent prématurément l’église où Dieu les a envoyés.

Le mot « succès » n’est employé qu’une seule fois dans la bible (Josué 1 :8). Je crois que ce n’est pas un hasard si l’utilisation de ce terme est si limité.

Je pense que c’est parce qu’il est ambigu puisqu’il dépend de la manière dont les gens voient une situation. C’est pourquoi il est absolument nécessaire de comprendre un mot car les mots portent un poids important.

Le succès selon le monde ou Dieu ?

S’il y a une question qui taraude beaucoup de serviteurs et de servantes de Dieu et même des chrétiens, aujourd’hui, c’est bien celle-ci. Comment savoir que « j’ai réussi ? » Qu’est-ce même que la notion de « succès »?

Il s’agit en effet d’un des mots les plus utilisés à l’heure actuelle pour promouvoir toutes sortes de livres, DVD, CD… pour savoir comment trouver en nous les clefs d’un « ministère couronné de succès », pour avoir une vie réussie avec Dieu, dans nos affaires, dans notre développement personnel, dans notre mariage…

La plupart de ces matériaux sont sans aucun doute de nature à nous enrichir, à nous apprendre à trouver en Christ des promesses jamais réellement saisies. Alors où est le problème me direz-vous ?

La question qui se pose est plus dans la définition même de ce que nous recherchons. Le succès selon qui ? Nous-mêmes ? Ce que les autres pensent de nous ? Ou selon Dieu ?

Quels critères pour le mesurer d’une manière objective ?

Cette question cache une telle complexité de critères qu’il faut absolument se garder des réponses simplistes.

Beaucoup d’hommes et de femmes qui servent Dieu depuis des années s’interrogent sur leur réussite.

Il est important de savoir à intervalles réguliers, où nous en sommes dans notre intimité avec Dieu, notre service pour Lui. Il nous faut nous remettre en question, évaluer la qualité de ce que nous faisons si nous ne voulons pas courir le risque de perdre contact avec la réalité et de tomber dans la médiocrité ou la suffisance.

La question est quels sont les critères que nous devrions utiliser pour évaluer notre succès ou notre échec. Voici quelques critères qui sont généralement utilisés pour évaluer les œuvres chrétiennes.

+ Le nombre de personnes (taille de notre assemblée, personnes touchées lors des rencontres, personnes assistant aux réunions…)

+ Le nombre de pays dans lesquels nous exerçons notre ministère, le nombre d’activités où nous sommes impliqués, le nombre de besoins auxquels nous répondons, le nombre de livres écrits, de CD/DVD vendus…

Cependant, toujours plus est-ll synonyme de toujours mieux ? Notre influence est-elle supposée ou réelle ? Notre pouvoir de décision, notre rang dans la hiérarchie de notre dénomination, notre renommée dans le pays et au-delà, nos relations… Toujours plus haut, plus loin signifie t’il toujours plus près de Dieu ?

Nous connaissons tous un serviteur de Dieu à succès qui faisait la une de journaux au Cameroun qui a du se réfugier au Canada. Pouvons-nous dire qu’il avait du succès selon Dieu parce qu’il roulait carrosse, il se pavanait avec les ministres etc?

Le nombre de bénédictions matérielles acquises au cours de notre vie: Maison, voiture, salaire, objets hi-tech… Ou bien leur absence (!) Est-il un signe d’approbation Divine sur notre service ? Être plus riche ou plus pauvre est-il un critère d’évaluation de notre «succès» avec Dieu ?

A la vue de ses critères de notre temps, soyons honnêtes. Comment jugerions-nous la vie de Jean Baptiste qui est mort décapité? Et celle de Paul qui passa tant d’années en prison ?

Cette recherche du succès peut parfois devenir une telle obsession que certains n’hésitent pas à sacrifier sur l’autel de leur réussite, leur famille et leurs enfants, préférant vivre un succès public au prix d’un échec privé, mais combien de temps avant que tout ne s’écroule ?

Certains des critères de succès que les gens poursuivent aujourd’hui sont extrêmement destructeurs. Combien de femmes ont pratiquement détruit leurs foyers sous le fallacieux prétexte qu’elles n’étaient pas heureuse parce que leurs maris ne leur donnait pas suffisamment d’argent pour leurs caprices. Au lieu d’être reconnaissant pour ce qu’on ne leur permettait de gaspiller l’argent du foyer sur des futilités, elles ont pris sur elles de divorcer pour trouver le succès ailleurs.

Afin d’éviter d’en arriver à de telles extrêmes, malheureusement loin d’être des cas isolés, il est bon de savoir nous poser de temps à autre des questions de nature à conduire notre réflexion, telles que:

Suis-je rempli de frustrations ? Lesquelles ? Pourquoi ? Quelle est la solution de Dieu à cela ?
Suis-je satisfait avec que je vis ? De ce que je fais ? Quelle est la solution divine ?
Suis-je souvent en train de me comparer aux autres ? Que dit Dieu ?
Pour quelles raisons ai-je toujours besoin de ce sentiment de réussite ? Pour satisfaire qui ? Qu’est ce que le succès selon Dieu ?

Quels sont les valeurs ou les principes qui dirigent ma vie ?
Mes occupations sont elles centrées sur moi ou avoir de l’argent?
Est-ce possible que j’essaye de gagner le respect et l’amour de Dieu en faisant ce que je fais?

Si vous êtes à la quête du « succès selon le monde et non Dieu » ces questions vont vous aider parce qu’ils posent le problème des valeurs.

Quand nous venons à Christ, en réalité c’est pour développer des valeurs que le monde ne saurait nous donner. Ces valeurs sont par exemple : la paix dans le cœur avec Dieu, l’assurance du salut, l’amour du prochain, le respect de l’autre, le pardon, le contentement, la joie divine, la satisfaction intérieure, etc.

Le monde recherche ces valeurs sans le savoir. C’est quand nous vivons selon ces valeurs que notre âme trouve le repos. Sans cela nous nous agitons de part et d’autre au sujet de choses qui n’en valent pas la peine.

Vous vous apercevrez en mettant la parole de Dieu en pratique qu’en réalité, le monde vous a donné de fausses valeurs qui conduisent à des frustrations et des convoitises qui sont destructrices.

Vous voulez qu’on parle de vous, que les gens vous glorifient, vous voulez de la sécurité par votre compte bancaire. Vous avez des querelles sur des sujets inutiles, vous êtes remplis de haine, de doute parce que votre vie est centrée sur vous-mêmes et vous vous plaignez de tout sauf cela.

Trop souvent, le passage de Matthieu 25.14-30 où l’on voit le serviteur qui a multiplié le plus son investissement pour être le plus récompensé par son maître, a été compris comme un appel à toujours faire plus pour satisfaire Dieu.

Or, nous savons que Son amour pour nous est inconditionnel. Son amour ne dépend pas de ce que nous faisons pour lui puisque c’est l’amour de Dieu qui produit en nous les œuvres que nous faisons.

1 Corinthiens 3.14 Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.

Remarquez premièrement que ce sont les œuvres bâties sur le fondement c’est-à-dire Christ qui sont évalués. Nous recevrons au tribunal de Christ une récompense basée, non sur le volume de ce que nous aurons fait, mais sur la manière avec laquelle nous aurons servi (c’est à dire par la foi et l’Esprit).

Car les œuvres qui lui sont agréables sont celles qu’il produit au travers de nous et non ceux dont nous prenons seul l’initiative. Le volume de cette œuvre est donc selon son bon vouloir. C’est Dieu qui donne l’accroissement à l’œuvre qu’il a commencé avec notre collaboration.

Attention, ceci n’est pas un appel à la paresse, mais Dieu seul est le maître des circonstances et des terrains. Celui qui défriche et laboure doit parfois laisser sa place à celui qui récoltera.

Lequel aura le mieux « réussi »? Est-ce celui qui ramasse les gerbes avec joie, ou celui qui a labouré et semé dans les larmes ? Les critères de succès de notre Père ne sont pas ceux d’ici bas, combien d’entre nous se sont ils égarés pour ne l’avoir pas compris ?

Souvenons nous qu’aux yeux de notre Seigneur, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices (1Samuel 15 :22), et que la vie éternelle c’est de le connaître au travers d’une vraie relation avec Lui. C’est pourquoi la bonne attitude est de travailler avec fidélité et laisser le succès à Dieu !

Lu 17:10  Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire.

Ce n’est pas nous qui produisons le résultat c’est Dieu qui fait croître la semence qu’il a lui-même pourvu. Notre rôle c’est d’obéir et après l’avoir fait, de se considérer comme des serviteurs inutiles.

C’est comme les microbes en nous, nous sommes leur garde manger.

En définitive avoir du succès selon Dieu, c’est marcher selon le plan de Dieu pour sa vie. C’est marcher selon l’Esprit et non la chair. C’est avoir une relation de soumission et d’amour envers Dieu.

Différence entre le « succès » des œuvres dans l’Ancien et ceux du nouveau Testament

Il est aussi important de faire une différence entre le succès de l’œuvre dans l’Ancien Testament et celui du nouveau Testament. Dans l’Ancien Testament, la réussite de l’œuvre divine dépendait d’un leader et par conséquent reposait beaucoup plus sur la capacité d’un homme à être dirigé par Dieu.

Dans le Nouveau Testament le Saint Esprit est répandu sur tous les disciples et les responsabilités dans l’œuvre de Divine sont beaucoup plus partagées (Ephésiens 4 :1).

Dans le nouveau Testament, Dieu a donné à son Eglise, un leadership beaucoup plus qu’un leader isolé pour plus d’efficacité.

Dans l’Ancien Testament, l’œuvre s’arrêtait aux juifs et donc à un peuple tandis que dans le Nouveau Testament l’œuvre a pris une dimension pluri ethnique et plus étendu.

En multipliant les leaders dans son œuvre, Dieu a fait en sorte que l’échec d’une personne ne signifie plus forcément l’échec de l’œuvre de Dieu car désormais son œuvre peut se poursuivre de plusieurs autres manières.

Pendant que certains paraissent ici à Douala, d’autres travaillent plus fort à Yaoundé, Paris etc.

Quand Dieu donne une vison à un leader dans le nouveau Testament, il n’y a qu’une seule vision mais la tâche du visionnaire est de partager la vision avec d’autres leaders qui sont appelés à travailler en équipe avec lui pour l’accomplissement de la vision divine.

Le succès d’une vision dans le nouveau testament ne repose donc plus sur un seul individu mais sur un travail collectif du leadership et devient maintenant dépendant de la manière avec laquelle chaque membre du leadership envisage sa tâche.

Sachant que le but ultime de Dieu, c’est de se révéler à chaque personne dans ce monde, cela doit commencer par ceux qu’il appelle au leadership.

Ce qui signifie que la vision donné au leader n’aura du succès que si chacun individuellement pris a une relation profonde avec Dieu. Comme nous l’avons vu, le succès avec Dieu c’est avoir une relation d’amour avec lui.

C’est marcher avec Dieu par son Esprit. La réussite personnelle de chacun des leaders est caractérisée par sa capacité à marcher personnellement avec Dieu selon son appel et son plan pour lui.

La réussite collective dépend essentiellement de la réussite individuelle de chaque leader impliqué dans la vision à être une personne connectée à Dieu et accomplissant son appel particulier dans la vision globale du ministère.

Ce n’est plus seulement le succès du visionnaire qui est importante mais celui de tout le leadership associé. D’où l’importance de la formation du leadership ou des disciples.

Luc 4 :18-19 L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, 4-19 Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,19  Pour publier une année de grâce du Seigneur.

Nous pouvons soutenir cet enseignement par l’exemple de notre Seigneur Jésus Christ. Quand il est venu, il avait une vision et une mission. Il n’est pas entré seul dans sa mission. Il s’est choisi douze personnes qu’il a formées et envoyées en mission à la fin de son œuvre.

Il les a instruit à faire de même que lui en faisant des disciples (former les leaders) et les envoyer (comme missionnaires) dans le monde.

Durant son œuvre sur la terre, Jésus n’a pas travaillé seul, la réussite de sa mission ne dépendait pas seulement de lui mais de son leadership car après sa mort  ces derniers devaient continuer la vision.

Jésus n’avait même plus personne qui le suivait à sa mort mais sa mission ne s’est pourtant pas arrêté parce qu’il avait bien formé ses leaders. Sa mission fut un succès selon Dieu et non le monde parce qu’il avait fait ce que son Père voulait qu’il fasse et non ce que le monde aurait voulu : le nombre, la notoriété, la foule, les biens etc. C’est ce que Satan lui a proposé lors de sa tentation dans le désert. C’est sur de tels critères que beaucoup jugent l’œuvre de Dieu malheureusement.

Voilà, pourquoi le pape Francis a blasphémé en disant que Jésus avait échoué dans sa mission. Le pape n’a rien comprit au succès d’une œuvre selon Dieu.

Le vrai succès est interne et non externe

1Co 3:13  3-12 l’oeuvre de chacun sera manifestée; 3-13 car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’oeuvre de chacun.

1Pi 1:17  Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,

Chacun de nous verra son œuvre évalué le jour de son jugement. Quelle œuvre présenteras-tu au Seigneur. Nous ne sommes pas venus dans ce monde pour admirer ou critiquer et comparer les œuvres des autres mais nous avons été envoyés sur cette terre pour accomplir les œuvres que Dieu a préparés d’avance pour que chacun accomplisse.

Pendant que nous tournons en rond allant de gauche à droite, sachons que le temps que nous passons sur terre est pour produire une œuvre qui sera jugée à la fin de notre parcours.

1Co 3:9  Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.

Eph 2:21  En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur.

Le succès de cette œuvre du CMC ne dépend pas de ce que ce que nous construirons comme bâtiment d’églises ou du nombre d’âmes que nous aurons gagné mais de ce que nous deviendrons en Christ.

Car chaque fois que nous permettons à Dieu de produire son appel au travers de nous, il nous émonde pour que nous lui ressemblions.

Le succès n’est pas extérieur mais intérieur en nous. Nous sommes l’édifice que Dieu bâti. Plus nous permettons à Dieu d’achever son œuvre en nous, plus nous avons du succès. Plus Dieu se révèle dans la vie d’une personne plus il a du succès.

Où est le succès de Paul, Matthieu ? Peut-on le voir ? N’ont-ils pas eu du succès ? Oui sûrement mais comment Paul a-t-il évalué le sien ?

2Ti 4:7-8  J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.

Paul nous révèle ici que son succès repose sur le fait d’avoir gardé la foi jusqu’à la fin de sa vie et il ajoute que des couronnes lui ont réservés. Donc il est sûr de ses récompenses. Il n’a pas parlé de ce qu’il a accompli sur le plan humain mais ce qui s’et passé au niveau de sa foi qu’il a préservé. Quelle leçon de sagesse! Paul tenait assujetti sa chair pour ne pas pécher, parce qu’il savait que c’était cela son combat.

Quelle personnalité devenons-nous en Christ, sommes-nous entrain d’être transformés au fur et à mesure que nous le connaissons ? Gardons-nous la foi ? Y a-t-il du progrès dans ta vie spirituelle ou c’est la religion du moi, moi et moi.

C’est pourquoi ce qui m’importe c’est ce que je peux faire pour t’aider à grandir et bâtir une foi solide d’abord avant tout. Quand ta foi est ferme, comme un bon arbre je sais que tu produiras des fruits. Je laisse le résultat à Dieu qui se charge de cela. Paul ne contrôlait pas les églises qu’il créait, il laissa le résultat à Dieu. Ce qui se passait dans sa foi était le plus important.

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com

Comment trouver la volonté de Dieu?

Notre vocation, notre appel, sont comme des projets d’un semeur. Tous ceux qui reçoivent le Seigneur sont appelés, ils ont reçu avant la fondation de ce monde un rôle à jouer dans le royaume de Dieu.

Cependant très peu marchent dans cette volonté de Dieu. Pourquoi ? Parce que beaucoup ne savent pas comment faire pour trouver cette volonté. C’est l’objet de notre exhortation.

J’ai reçu à plusieurs reprises des témoignages de personnes qui avaient été converties après qu’ils aient lu le traité « Es-tu chrétien ? ». J’ai des dizaines de personnes qui m’ont écrits dans le même sens.  Aujourd’hui quand je regarde en arrière, je vois plusieurs de ceux que j’ai amenés au Seigneur qui sont des ministres de Dieu dans le monde entier.

Je loue Dieu pour ces témoignages! Mais que se serait-il passé si je n’avais pas suivi la volonté de Dieu et prêché l’évangile? Une possibilité est que la vie de ces personnes n’aurait peut-être jamais changé. Bien sûr, Dieu aurait pu utiliser quelqu’un d’autre pour les atteindre, mais qui sait combien de temps cela aurait pris ou ils se seraient peut-être égarée entre temps? Ces témoignages illustrent à quel point il est important pour chacun d’entre nous de faire ce que Dieu nous a appelé à faire.

Êtes-vous entrain d’accomplir votre appel? Savez-vous même ce que Dieu a ordonné pour votre vie? Si non, vous n’êtes certainement pas seul. Être incertain du plan de Dieu pour nos vies est commun parmi les chrétiens. Mais cela ne devrait pas être. La faiblesse du christianisme aujourd’hui vient du fait que les gens ne savent pas ce à quoi Dieu les a appelés. Ils marchent à tâtons. Imaginez une armée qui est en guerre et dans les rang de cette armée les deux tiers ne sont pas sous les ordres et ne font pas ce que le général à commandé.

C’est dramatique n’est ce pas ? Je crois que c’est la raison pour laquelle le monde reste toujours entre les mains de l’ennemi. Si tous les chrétiens étaient consacrés à leur appel il y aurait longtemps que les choses auraient changé.

Éphésiens 5:17 C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.

Comment pouvons-nous espérer construire le royaume de Dieu si nous ne connaissons pas notre rôle? Le point de départ est de réaliser que le Seigneur a un plan spécifique et unique pour vous. Il a eu ce plan en tête avant même que tu sois né.

Psaume 139: 15-16 Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.16  Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.

Dieu a écrit tous vos jours avant que vous ne naissiez. Vous n’êtes pas une erreur allée quelque part se produire. Vous n’avez pas été placé sur cette terre par hasard. Où et quand vous êtes nés, les parents que Dieu vous a donnés, votre personnalité et tout le reste à votre sujet ont été orchestrés par Dieu dans un but précis. Cependant, vous ne pouvez pas supposer que la volonté de Dieu va automatiquement se réaliser dans votre vie. Ça ne va pas se faire ainsi. La volonté de Dieu ne se réalise pas toujours. Prenez par exemple le cas du salut.

2 Pierre 3: 9 Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

Il est clair à partir de cette Écriture que Dieu veut que tout le monde parvienne à la repentance et soit sauvé, mais nous savons que tout le monde n’y arrive pas. Dieu veut aussi que tout le monde soit guéri, mais les gens vivent toujours avec la maladie dans leur corps. De même, Dieu veut que tout le monde trouve et marche dans le but qu’Il a ordonné pour eux, mais ce n’est pas tout le monde le fera.

Pourtant ce n’est pas la faute de Dieu. Une fois que vous réalisez que vous êtes le seul responsable de la découverte de la volonté de Dieu, la prochaine étape est de commencer à chercher Dieu pour cela. Dieu ne nous cache pas Sa volonté. Mais vous allez devoir faire quelques recherches pour la trouver.

Jérémie 29: 12-13 Vous m’invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai.13  Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur.
Matthieu 7: 7 Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira.

Notez l’accent mis sur la recherche de tout votre coeur. Tant que vous pouvez vivre sans connaître la volonté de Dieu pour votre vie, vous le ferez. Mais seulement quand vous cherchez de tout votre cœur, vous le trouverez. C’est-à-dire que votre volonté, vos émotions et votre connaissance seront affectés pendant que vous cherchez. Tout  votre cœur doit vibrer jusqu’à ce que vous soyez satisfait.

Quand j’ai cru, je voulais savoir quelle était la volonté de Dieu pour ma vie. J’ai demandé aux gens de mon église comment trouver la volonté de Dieu. Personne ne pouvait me dire quoi faire. J’ai donc décidé de commencer à lire la bible et les livres chrétiens. Je passais du temps avec mes mentors et je leur posais beaucoup de questions.  Puis tout à coup, j’ai commencé à avoir une conviction de plus en plus forte que Dieu m’avait appelé à le servir. Je recevais aussi des rêves et des visions qui allaient dans ce sens. Mon attachement et mon engagement était toujours plus ferme et profond mais je me posais des questions sur le comment les choses allaient se passer parce que j’avais une famille et des responsabilités. Plus j’avançais dans la mise en pratique de mon appel et moins j’avais des appréhensions, jusqu’au jour où j’ai pris une ferme décision de répondre à l’appel. Je ne crois pas que tout cela est arrivé par hasard, c’est parce que je cherchais à connaître sa volonté.

Les gens  supposent que tout ce qu’ils font bien dans le naturel doit être ce que Dieu veut qu’ils fassent. Donc s’ils sont naturellement bons pour parler en public, ils s’imaginent que Dieu doit les avoir appelés à un ministère. Je ne crois pas que ce soit toujours vrai. Dieu nous appelle  à faire ce qui est au-delà de nos capacités naturelles, de sorte que nous devrions compter sur lui pour le faire.

C’est pourquoi la volonté de Dieu n’a peut-être rien à voir avec nos dons naturels. Si vous pouvez faire quelque chose vous-même, naturellement, vous n’auriez pas besoin des capacités de Dieu. Parfois, les talents des gens peuvent être une indication de ce que la volonté de Dieu est, mais beaucoup ont des dons et des talents dont ils ne connaissent même pas l’existence.

Galates 1:15 Mais, lorsqu’il plut à celui qui m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce,

Paul a dit que Dieu l’avait séparé du sein maternel et l’avait appelé par Sa grâce. Dieu a voulu que Paul soit ministre de l’évangile avant sa naissance. Il n’a pas regardé aux talents de Paul une fois qu’il avait grandi pour décider de comment il pouvait l’utiliser. Sa vie avait été prédestinée, tout comme la tienne. Donc, si vous regardez seulement ce à quoi vous êtes bon pour déterminer votre projet semence, vous pouvez totalement le manquer. Je crois que la plupart des chrétiens n’agissent pas selon l’appel de Dieu pour eux. Ils font parfois de bonnes œuvres, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils marchent dans le but de Dieu pour leur vie. Tout ce qui est bon n’est pas de Dieu.

Croyez-moi, la volonté parfaite de Dieu vaut la peine d’être trouvée. La paix surnaturelle et la joie viennent quand vous êtes au centre de sa volonté. Et la bénédiction et l’onction de Dieu seront toujours sur votre travail quand vous faites ce qu’Il vous a appelé à faire. Vous sentez-vous insatisfait ou déstabilisé par votre vie? Êtes-vous fatigué d’aller au travail, de rentrer à la maison, de regarder la télévision, de vous coucher, puis de vous lever et de recommencer?

Si c’est le cas, c’est peut-être Dieu qui a placé en vous une sainte insatisfaction dans l’espoir de vous inciter à rechercher sa volonté parfaite. N’attendez plus un seul jour pour commencer la recherche de la volonté de Dieu dans votre vie. Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles le Seigneur utilise le CMC pour toucher des centaines de vies, mais il est certain que si je ne m’étais pas engagé à connaître la volonté de Dieu pour ma vie, cela ne se serait pas produit.

Cela est vrai aussi pour certains d’entre vous que Dieu a inspiré par le Saint-Esprit à aider. Je dis chaque jour merci à Dieu pour chacun de vous qui êtes engagés dans l’appel de Dieu.

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com