Marc 8:14-21 Les disciples avaient oublié de prendre des pains; ils n’en avaient qu’un seul avec eux dans la barque.15  Jésus leur fit cette recommandation: Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d’Hérode.16  Les disciples raisonnaient entre eux, et disaient: C’est parce que nous n’avons pas de pains.17  Jésus, l’ayant connu, leur dit: Pourquoi raisonnez-vous sur ce que vous n’avez pas de pains? Etes-vous encore sans intelligence, et ne comprenez-vous pas? 8-18 Avez-vous le coeur endurci?18  Ayant des yeux, ne voyez-vous pas? Ayant des oreilles, n’entendez-vous pas? Et n’avez-vous  point de mémoire?19  Quand j’ai rompu les cinq pains pour les cinq mille hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés? Douze, lui répondirent-ils.20  Et quand j’ai rompu les sept pains pour les quatre mille hommes, combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées? Sept, répondirent-ils.21  Et il leur dit: Ne comprenez-vous pas encore?

En lisant les écritures je me suis aperçu que Jésus avait d’énormes difficultés dans sa communication avec ses disciples parce qu’il n’arrivait pas à leur transmettre ses pensées. En effet à plusieurs reprises Jésus s’est étonné de leur incrédulité (Marc 16:14), du fait qu’ils ne comprenaient pas (Marc 8:17), du fait qu’ils avaient des oreilles et des yeux et n’entendaient ni ne voyaient (Marc 8:18). A certains moments il leur disait qu’ils manquaient de foi (Luc 8:25). J’ai médité sur ce phénomène pour savoir pourquoi cela était ainsi. J’ai alors découvert que cette situation qui date de longtemps, n’avait pas changé jusqu’aujourd’hui.

Josué 1:8 Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.

Dans ce texte, la Bible ne nous demande pas de lire la parole Jour et nuit mais de la méditer jour et nuit. En effet même si nous n’avons pas la parole devant les yeux, nous pouvons la méditer. Quand nous méditons, il s’agit de faire avec la parole de Dieu ce que nous faisons avec la nourriture. En effet, la nourriture ne peut être correctement digérée si elle n’a pas été proprement mâchée et mélangée à certaines substances se trouvant dans l’estomac. Bien digérer la nourriture est d’une importance capitale, si nous voulons que les divers  composants de notre repas puissent être utilisés par notre système immunitaire. Un bon mâchage apporte à la nourriture, la salive qui aide dans la digestion. Bien mâcher permet aux nutriments de s’exprimer dans notre palais et de nous donner le goût et la saveur de la nourriture. Il y a une similitude entre la digestion naturelle et spirituelle. Que signifie méditer la Parole de Dieu? Pour commencer l’homme est fait de trois composantes majeures l’esprit, l’âme et le corps. Ces trois composantes interviennent de manières différentes dans la méditation.

Méditer c’est Réfléchir sur le sens des mots et des phrases

En lisant le texte de Marc 8:14-21 nous voyons des disciples en difficultés parce qu’incapables d’associer une image ou un concept qui leur est compréhensible à la phrase « levain des pharisiens et d’Hérode ». Pourquoi ? Parce qu’ils n’avaient pas méditer sur les termes que Jésus avait employé et qu’ils avaient hâtivement conclu que Jésus voulait parler du fait qu’ils n’avaient pas pris de pain avec eux. S’il y a un lieu où chaque mot a une importance, c’est bien dans la Bible.

Plusieurs personnes lisent ou écoutent la parole de Dieu d’une manière négligée. Ils ne font pas attention aux termes qui sont employés. Résultat ils font des interprétations incorrectes de ce qu’ils entendent de la bouche d’un ministre de Dieu ou de la lecture de la parole de Dieu. La méditation de la parole de Dieu doit comprendre une phase d’étude des termes et des mots  pour saisir la révélation. Un jour en parlant à ma tante je lui ai dit : « vous êtes comme des pêcheurs qui attrapent des poissons et les relâchent ». Dès ce jour elle ne voulait plus m’écouter parce que disait-elle : « je les avais traité de pécheurs ». Elle n’avait pas compris le sens du mot « pêcheur ».

Méditer, c’est se poser des questions pour enclencher le processus de compréhension

Si les disciples s’étaient arrêtés un instant pour se poser des questions sur le sens ou la signification de la parole de Jésus, ils n’auraient probablement pas émis un tel contre sens. Beaucoup quand ils lisent la parole de Dieu, ne prennent pas le temps nécessaire qu’il faut pour s’interroger au sujet de ce qu’ils lisent. Pendant que nous écoutons un sermon, est-ce que nous prenons le temps de nous interroger sur la pertinence des propos du prédicateur? C’est pour cette raison que nos âmes sont sèches. Nos âmes ne reçoivent que la lettre sans l’esprit que la parole véhicule. Se poser des questions permet à l’Esprit de Dieu de nous communiquer des révélations. Jésus illuminait les cœurs des disciples en s’aidant par des questions qui devaient les amener à réfléchir sur le sens de ses paroles. Jésus leur demanda: « Combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées? » Cette question devait amener les disciples à changer de point focal. Ils devaient quitter de leurs préoccupations charnelles vers des préoccupations spirituelles. C’est pour cette raison que beaucoup de chrétiens ont une vie asséchée. Ils ne reçoivent plus de révélations de la part de Dieu parce qu’ils ne se posent pas de questions quand ils lisent ou écoutent la parole de Dieu.

Méditer, c’est prendre le temps d’évaluer les implications de la parole

Psaumes 77-6 Je pense à mes cantiques pendant la nuit, Je fais des réflexions au dedans de mon coeur, Et mon esprit médite.

Les disciples de Jésus étaient pressés de donner un sens à la parole que Jésus leur avait adressée sans évaluer son implication. Ils se sont refusés un temps de réflexion afin de découvrir la vérité qui était cachée dans les propos de Jésus. Lorsque nous voulons méditer la parole de Dieu et en tirer profit, il nous faut prendre le temps nécessaire pour le faire. Quand nous sommes pressés pour vaquer à nos occupations nous loupons les révélations que Dieu a pour nous. Méditer demande beaucoup de temps, c’est pourquoi la bible nous exhorte à le faire nuit et jour. Lorsque nous méditons, un verset peut nous prendre des heures voire des jours de méditation. Il ne s’agit pas forcément de temps ininterrompu, mais une constance dans le désir de découvrir les vérités cachées. Celui qui veut beaucoup de révélations doit avoir le cœur d’un chercheur. Voyons, quels sont les bénéfices de la méditation de la parole de Dieu ?

La méditation apporte la sagesse de Dieu dans notre âme

1Corinthiens 2:7 nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait prédestinée pour notre gloire, ».

Sans la méditation, nous ne pouvons pas recevoir la révélation ou la sagesse de la parole de Dieu dans nos âmes. C’est la méditation qui permet à notre âme d’être éclairée par la découverte de la signification cachée des mystères de Dieu contenu dans sa parole.

Ps119.99 Je suis plus instruit que tous mes maîtres, Car tes préceptes sont l’objet de ma méditation.

Par la méditation de la parole de Dieu, des mystères nous sont révélés et nous devenons plus intelligents que nos enseignants. C’est la méditation de la parole de Dieu qui a révélé des sciences découverts par des hommes tels que Newton, Madison etc. Si nous méditons sur la parole de Dieu, nous trouverons aussi beaucoup de solutions à nos problèmes. Un peuple qui médite la parole de Dieu prospère et l’inverse est aussi vrai. Les occidentaux ont dominé le monde à cause du fait que leur culture barbare avait été transformée par la méditation de la parole de Dieu pour devenir une culture judéo chrétienne.

La méditation de la parole sépare les choses de l’esprit d’avec la lettre

2Corinthiens 3:6 Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’Esprit; car la lettre tue, mais l’Esprit vivifie.

La Parole de Dieu comporte deux ingrédients importants: la lettre. La lettre est le véhicule qui transporte les choses de l’esprit qui sont des lois spirituelles dont notre âme se nourrit. Si nous nourrissons notre âme avec la lettre, elle ne nous sera d’aucune utilité mais fera mourir notre âme. Par contre si nous discernons ou séparons l’esprit et la lettre de la parole par la méditation, notre âme sera nourrie. Beaucoup d’enfants de Dieu se contentent de la lettre et deviennent des religieux qui marchent dans la chair, incapables de discerner ou activer les choses de l’esprit.

Romains 7:6 Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli.

Les lois spirituelles rendent notre âme forte, capable de faire mourir la chair pour que nous vivions dans un esprit nouveau.

La méditation éclaire notre âme et nous rend intelligent

Jésus a demandé à ses disciples: « N’avez-vous pas encore compris? Ne réfléchissez-vous donc pas? Votre intelligence est-elle si aveuglée? » Ces questions n’auraient jamais dues être posées si les disciples eurent compris la parole de Jésus. Jésus décrit par ces termes la condition d’une personne dont l’âme est sans intelligence selon Dieu parce qu’incapable de discerner ce que Dieu dit. Quand nous ne méditons pas la parole de Dieu, notre intelligence reste obscurcie. La méditation de la parole de Dieu apporte à notre âme, la lumière dont elle a besoin pour comprendre ce que Dieu dit. Un homme stupide selon Dieu est celui qui ne prend pas le temps d’étudier la parole de Dieu pour la comprendre. Lorsque l’on ne médite pas la parole de Dieu on devient facilement l’ennemi de Dieu.

Ps 1:1-2 Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,2  Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, Et qui la médite jour et nuit!

La méditation empêche de tirer de fausses révélations de la parole de Dieu.

Si nous voyons autant de fausses doctrines naître, ce n’est pas seulement la faute du diable qui les inspire, c’est en général parce qu’il y a eu des personnes qui n’ont pas pris le temps d’examiner attentivement les écritures et sont arrivées à une fausse révélation. La méditation nous épargne de conclusions hâtives parce que le Saint Esprit nous amène dans des passages qui se complètent. Les disciples avaient tiré de la parole de Jésus une interprétation erronée parce qu’ils ne l’avaient pas médité.

La méditation nous éloigne de préoccupations charnelles.

La raison essentielle pour laquelle Jésus n’arrivait pas à communiquer aux disciples sa pensée, était que les disciples avaient d’autres préoccupations. Parlant de leur soucis pour le pain, Jésus leur dit: « Pourquoi vous faites-vous du souci à ce sujet? ». Dans Matthieu 13, Jésus nous dit que lorsque la parole est semée, l’une des choses qui rend la parole infructueuse dans les cœurs, ce sont « les soucis du siècle présent. ». Les disciples étaient-ils charnels à ce moment-là? Oui ; leurs préoccupations étaient centrées sur leur soucis du pain quotidien, Marc 10:37 nous dit que certains cherchaient à se positionner à la droite ou la gauche de Jésus. Leurs préoccupations étaient incapables de s’élever au dessus de leurs intérêts matériels et humains pour voir qu’ils marchaient avec la source de tout ce dont ils pouvaient avoir besoin.

Ils n’avaient pas  la révélation de celui avec qui ils marchaient. Beaucoup de chrétiens ne peuvent toujours pas s’élever au dessus de leurs quotidiens quand ils écoutent ou lisent la bible. C’est pourquoi quand ils lisent la Bible, ils ne reçoivent rien, Ils sont sur longueur d’onde différente des révélations de Jésus. Quand vos préoccupations sont différentes de celles de Jésus la communication se coupe. Vous pouvez faire des choses bonnes à vos yeux mais qui n’intéresse pas Jésus.

Voilà pourquoi, beaucoup ont cessé de lire et méditer la Bible. Ils n’expérimentent pas des moments bénis des révélations qui se passent quand on médite la Parole de Dieu. Les soucis et les préoccupations charnelles ont zappé Dieu dans leur cœur. La seule solution, c’est de véritablement mettre de côté nos préoccupations et méditer comme il se doit la parole de Dieu. La présence du Saint Esprit est aujourd’hui dans notre esprit ; il nous est donc plus facile de recevoir des révélations de Dieu dans la méditation que cela ne l’était au moment où Jésus était avec ses disciples. Nous avons la facilité d’avoir toute la bible alors que ce n’était pas le cas au temps des disciples.

Quelleraison donnerons-nous à Dieu pour justifier notre paresse pour la méditation de la Parole de Dieu ? Sans la méditation, nous sommes comme des hommes qui mangent sans mâcher leur nourriture. Sur plan naturel comme sur le plan spirituel, cela produit de l’indigestion. Voilà pourquoi les chrétiens ne sont pas épanouis, ils souffrent d’indigestion spirituelle, leur âme est malade de la parole mal digérée, ils ont des coliques spirituels, des flatulences spirituels, ils sont mal à l’aise. Leurs ventres spirituels sont remplis de paroles mal digérées et quand ils ouvrent la bouche pour parler, ce n’est pas bon à entendre. Ils sont spirituellement lourds et traînent les pas pour prier, évangéliser, servir Dieu. C’est le moment de prendre conscience que c’est ta méditation qui te fait grandir et non celle du pasteur. Amen, amen, amen !

Alain Bouwa