Matthieu 22 :1-14 Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en paraboles, et il dit:2  Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils.3  Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces; mais ils ne voulurent pas venir.4  Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j’ai préparé mon festin; mes boeufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces.5  Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic; 6  et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.7  Le roi fut irrité; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville.8  Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes; mais les conviés n’en étaient pas dignes.9  Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez.10  Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives.11  Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait  pas revêtu un habit de noces.12  Il lui dit: Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces? Cet homme eut la bouche fermée.13  Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.14  Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

Nous allons parcourir un texte assez remarquable parce qu’il nous plonge dans la réalité que nous vivons présentement. C’est donc un texte prophétique que nous allons exploiter. Il y a derrière cette parabole de Jésus un cri d’alarme pour nous qui vivons à cette époque.

On peu découper cette parabole en deux temps. Dans le premier temps, le roi qui ici n’est autre que le Père, envoie la nouvelle selon laquelle les noces de son Fils sont prêtes et qu’il appelle ses invités à venir fêter avec lui. Que font les convives, chacun s’en va dans ses affaires et méprise l’appel du roi. Parmi les invités, il y en a de plus violents qui se saisissent des serviteurs du roi pour les tuer et les insulter.

Nous savons que le Fils dont il est question ici est Jésus. Avant que Jésus ne vienne dans ce monde, plusieurs serviteurs de Dieu l’ont précédé. Tous annonçaient en leur temps l’arrivée de leur Messie. Les serviteurs de Dieu furent insultés, méprisés et tués par les israélites et les juifs ne furent pas prêts à accueillir leur sauveur. Si les juifs avaient reçu Jésus, ils ne l’auraient pas crucifié. La première invitation aux noces de l’agneau était sur terre dans la rencontre entre Jésus le fiancé et sa fiancée : le peuple juif.

Après cette invitation manquée, le roi a ordonné que les villes de ces invités soient brûlées et qu’ils soient tués. C’est exactement ce qui se passa en l’an 70 quand le général romain entra à Jérusalem et détruisit la ville et en chassa ses habitants. Les juifs restants furent dispersés dans les nations jusqu’en 1948 le jour de l’indépendance d’Israël. Voici la première partie de cette parabole terminée.

Dans la deuxième partie de cette parabole, il s’agit de la deuxième invitation du roi à une autre catégorie de personnes. Ces gens n’étaient pas les premiers qui furent invités aux noces. Ce sont des gens qui furent trouvés au bord du chemin, des gens bons et méchants, des gens qui n’avaient pas la même dignité que les premiers. Ils remplirent la salle des convives. Le roi entra pour inspecter ceux qui étaient entrés et s’aperçu qu’il y avait une personne qui n’était pas vêtu comme il se devait pour participer à ces noces. Il ordonna qu’il fût lié et jeté dans les ténèbres du dehors. Où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

L’interprétation de cette dernière partie est tout aussi évidente dans la mesure où nous comprenons que la deuxième invitation concerne les nations païennes qui ne furent pas concernées à la première venue de Jésus mais qui seront invitées pour la deuxième venue de Jésus. Le drame que nous observons à la fin de cette parabole est très important. L’homme qui n’est pas vêtu comme il le faut pour les noces est un avertissement à cette génération de ce qui va se dérouler dans les derniers jours. Jésus a résumé ce drame par beaucoup sont appelés mais peu sont élus.

La deuxième invitation aux noces de Jésus est entrain de prendre fin dans notre génération et peu de personnes s’en rendent compte. Il y a dans le drame de l’homme mal habillé, une réalité que nous pouvons voir aujourd’hui en étudiant sur les cinquante dernières années les statistiques de la mission d’évangélisation du monde.

En effet on a assisté depuis 50 ans à un accroissement sans précédant de l’offre missionnaire évangélique. Le monde entier est à l’heure actuelle beaucoup plus informé du message de la bonne nouvelle qu’il ne l’a été depuis deux mille ans. Cette accélération dans l’offre de la bonne nouvelle peut se voir dans la multiplication des possibilités d’entendre, de comprendre l’évangile qui s’offre à profusion au travers des médias qui sont disponibles. Il s’agit par exemple de l’offre dans les télévisions. Le monde entier a accès au message chrétien 24h/24 et 7/7. Tous ceux qui ont Internet sauf dans les pays communistes comme la Chine, ont la possibilité de voir et d’entendre des prédicateurs. Les stations radio chrétiennes sont plus nombreuses que les autres.

Les églises évangéliques du monde et en particulier d’Afrique, des USA et d’Asie ont envoyés des milliers de missionnaires dans les coins reculés du monde. La technologie permet aujourd’hui de traduire de plus en plus vite les textes bibliques. Nous sommes dans un monde où l’offre de l’évangile est si grande que les gens à qui elle est destinée sont mêmes devenus saturés dans certains cas.

Cependant il y a phénomène troublant qui se manifeste au sein même de ceux qui sont dans l’Eglise de Jésus Christ. Très peu de personnes qui ont été appelés demeurent dans le Corps de Christ. C’est le sens de l’homme mal habillé. Il y a beaucoup de chrétiens mal habillé. L’habillement d’un chrétien ce sont ses œuvres or la foi sans les œuvres est morte.

Dans le film sur le témoignage d’une personne allé en enfer (Mario) que nous venons de voir Mario est allé en enfer et il y a vu beaucoup de chrétiens. Mario nous a donné les raisons pour lesquelles ils y étaient. Pour les uns, c’était le manque de pardon, pour les autres le non paiement de leur dîme, pour les autres la tiédeur spirituelle, ils ne voulaient rien entreprendre pour le royaume de Dieu et ils sont restés ni chauds ni froids ; Pour d’autres ils vivaient dans le péché et ils promettaient indéfiniment de se repentir.

Si nous avions continué le film, Mario parle aussi de ceux qui ont mal parlé de leurs pasteurs etc. En enfer tous les chrétiens juraient qu’ils étaient prêts à pardonner à aller parler de Christ à d’autres personnes.

Pourquoi ? Parce qu’ils croyaient enfin ce que la parole de Dieu dit à savoir que l’enfer est réel et qu’il vaut mieux couper sa main qui te pousse à pécher que d’aller dans ce lieu. Bien aimé, si ce film ne t’amène pas à la repentance, je ne sais pas ce qui le fera.

Tu es libre de continuer à vivre pour toi-même sans prendre en considération les avertissements de la bible mais sache qu’un jour tu devras faire face à ton jugement.

Toutes ces raisons peuvent se résumer par la mort spirituelle due à la vie par la chair.

Un chrétien mal habillé est une personne qui a reçu l’invitation, c’est-à-dire qu’il a accepté Christ dans sa vie mais il n’a pas renoncé à lui-même pour être capable de se revêtir de la croix de Jésus pour le suivre. Les œuvres de la croix dans ta vie ne peuvent pas être cachées.

Mr 8:34  Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.

Beaucoup de chrétiens sont appelés mais peu veulent être élus. Ils sont invités mais ne se sont pas qualifiés à être admis. Le monde chrétien est aujourd’hui plein de messages et de comportement qui ne vont pas dans le sens de marcher selon l’esprit mais selon les penchants du monde. Le style de vie des chrétiens du 21ème siècle est dépourvu du renoncement à soi. Les gens ne veulent plus renoncer à eux-mêmes pour porter le fardeau de la croix qui est celui d’annoncer la bonne nouvelle. Les chrétiens du premier siècle avaient une telle anticipation sur le retour de Jésus Christ qu’ils vendaient tout ce qu’ils possédaient.

2Ti 4:3  Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

Aujourd’hui les messages chrétiens tournent autour des désirs humains de bien être, des choses agréables et peu sur la saine doctrine. Pourquoi ? Parce que cela fait recette, c’est ce qui attire les foules !

J’étais avec un jeune homme à qui j’ai prêché l’évangile pendant longtemps et qui a cru dernièrement. Il est même venu ici au CMC mais il ne pouvait pas continuer à cause de la distance. Je l’ai conseillé d’aller dans une église locale dont je connaissais le pasteur mais il a préféré allé dans une église où il y a un prophète et surtout la délivrance. L’autre jour je l’ai vu et je lui ai parlé de la différence entre un ministère et une église.

Voici ce que j’ai dit : un ministère est un lieu où on reçoit un soin spirituel particulier. Un ministère ne peut pas conserver ou faire croître un chrétien car ce n’est pas son but. Je lui ai dit c’est pourquoi dans un ministère, vous verrez beaucoup de personnes qui viennent et qui partent peu de temps après dès lors qu’ils ont reçu ce qu’ils cherchent. C’est pourquoi à la tête d’un ministère, il n’y aura pas de pasteur. Si le ministère devient une église les gens ne viendront plus en masse. Ce sont les églises qui ont pour rôle d’éduquer, d’édifier les chrétiens comme le fait une famille. Quand un ministère est bien conçu, il s’attache à orienter les hommes qui ont cru vers une église.

Je lui ai demandé s’il recevait des enseignements dans ce ministère et il m’a dit : non ! Il m’a dit que le prophète prêche un peu puis il commence la délivrance et les guérisons. Je lui ai demandé pourquoi il restait là bas depuis un an, il m’a dit que c’est à cause de la délivrance. Il m’a dit que les attaques sataniques n’avaient pas cessés. Je lui ai dit que cela ne va pas cesser tant qu’il n’aura pas la connaissance pour contre attaquer et s’affermir.

Je lui ai dit que le prophète ne lui enseignera pas cela parce que non seulement il n’a pas le temps et ce n’est pas son ministère mais il faut qu’il y ai quelque chose qui l’attache à son ministère. Je lui ai dit que seules les églises avaient la capacité de l’aider à la transformation qui fera de lui un véritable disciple. C’est alors qu’il m’a dit que c’était vrai et qu’il avait le sentiment que c’était l’argent qui était au centre de ce ministère et non la vie spirituelle des gens.

Il y a beaucoup de chrétiens qui ne veulent pas comprendre qu’ils doivent devenir des disciples pour servir Dieu. Ils veulent rester d’éternels bébés à qui il faut prêcher les mêmes messages de repentance aux œuvres mortes. A qui il faut tout le temps prophétiser et donner des paroles de connaissance pour qu’ils aient l’impression que Dieu leur a parlée.

Nous devons grandir et comprendre que nous n’avons pas besoin d’un gourou mais de ce qui est déjà en nous. Je parle de la présence de Christ. Nous devons apprendre à entendre sa voix nous mêmes. C’est ici le travail spirituel quotidien que Dieu veut pour nous. Nous voulons que d’autres interprètent nos rêves ? Ne serait ce pas mieux que le Saint Esprit le fasse en nous ?

Beaucoup sont spirituellement paresseux et croient que l’enseignement et la prière sont facultatifs dans la vie du croyant. C’est pourquoi ils ne sont pas à la recherche de l’excellence spirituelle mais de la médiocrité. Ils ne font pas beaucoup d’effort pour grandir. Des années passent et ils n’ont pas gagné une seule âme à Christ. Ils se plaignent tout le temps de ce que le pasteur ne vient pas chez eux alors qu’ils devraient déjà être entrain d’évangéliser, de prier et d’enseigner d’autres.

Quand vous restez à ce stade où vous ne voulez pas renoncer à votre chair pour porter la croix de Jésus, vous êtes mal habillés. Beaucoup ne veulent rien faire de leur vie pourtant Dieu leur a donné des dons et des talents. Ils ne veulent pas les mettre au service du Christ. Ils sont mal habillés !

Romains 8 :5-9 (version parole vivante)  Aussi longtemps que l’homme veut disposer seul de sa vie, il ne parvient pas à se détacher de lui-même ; tous ses désirs, ses intérêts et ses plans tournent autour de sa personne. Livré à lui-même, il tend vers ce qui est conforme à la nature de l’homme non régénéré. Mais ceux qui suivent les suggestions de l’Esprit se préoccupent de ce que Dieu désire et concentrent leur recherche sur les richesses spirituelles. Or suivre la pente de l’homme livré à lui-même, se laisser mener par ses instincts, c’est aller à la mort ; mais chercher la pensée de l’Esprit, obéir à ses directives, voilà ce qui nous conduit à la vie et à la paix. La vieille nature de l’homme livré à lui-même est opposée à Dieu. L’homme qui la suit ne se soucie guère d’accomplir la volonté de Dieu exprimée dans sa loi ; il ne veut ni ne peut s’y soumettre. C’est pourquoi, aussi longtemps que l’homme vit pour lui-même, pour la satisfaction des désirs de son être naturel, il ne peut être approuvé de Dieu. Ceux qui suivent leurs tendances instinctives ne sauraient lui plaire.

Mais vous, vous n’êtes plus au service de vos penchants naturels. Vous vivez sous le contrôle de l’Esprit de Dieu, vous suivez ses injonctions, si du moins il a fait sa demeure en vous. Évidemment, si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ en lui, il ne fait pas partie des siens, ce n’est pas un vrai chrétien.

Voici un texte qui fait la distinction de manière claire entre les chrétiens charnels donc mal habillés et les chrétiens spirituels bien habillés. La différence est dans le style de vie. Une vie qui a tendance à être préoccupé par soi mène à la mort tandis que celle qui est préoccupée par Dieu mène à la vie.

L’apostasie se manifeste aujourd’hui à grand pas. L’apostasie est le retournement de ceux qui avaient cru en persécuteurs des enfants de Dieu. Les chrétiens mal habillés vont mépriser, insulter et ridiculiser les chrétiens bien habillés. David Wilkerson a dit que ce sera comme une folie qui va prendre les mal habillés. C’est simplement Dieu qui les rejettera mais ils auront l’apparence de la piété mais renieront ce qui en fait la force. Es-tu bien ou mal habillé ?

Nous allons vers un monde où le christianisme véritable va disparaître pour laisser place à une ombre d’un christianisme officiel. Les vrais chrétiens se cacheront pour continuer à prêcher la bonne nouvelle. Pendant ce temps Dieu se tournera aussi vers son peuple Israël. Pourquoi ? Parce que le nombre de païens qui doivent être sauvés est entrain d’arriver à son terme. Avant cela il y aura une grande moisson qu’on appelle la pluie de l’arrière saison, puis après ce sera fini.

Es-tu bien ou mal habillé ? Regardes maintenant ta vie et dis à Dieu ce qui est au centre de tes préoccupations. Est-ce que tu vis une vie de renoncement à toi-même ? Portes-tu le fardeau de Jésus Christ pour les nations ? Travailles-tu à accomplir l’appel de Dieu dans ta vie ? Tes sacrifices sont-ils seulement pour ton confort ? Quel plan as-tu pour ceux qui vont en enfer autour de toi ? Comment te prépares-tu pour être l’homme ou la femme que Dieu a appelée ? Comprends-tu que c’est ta responsabilité et non celle de quelqu’un d’autre de t’instruire dans la parole de Dieu ?

Beaucoup sont appelés mais peu sont élus ! Ceux qui sont élus sont ceux qui après avoir donné leurs vies à Jésus, ont un cœur qui veut servir Dieu et travaillent jour et nuit avec persévérance non seulement pour se former mais pour rendre service aux autres en s’oubliant eux-mêmes.

Veux-tu  sincèrement tourner la page au laxisme spirituelle, à la vie dans la chair parce que tu as compris que tu ne dois pas blaguer avec Dieu ?

Dites-moi ce que vous pensez, vos expériences ou votre réflexion dans la section commentaires en dessous. Sentez-vous libre de déposer une suggestion. Je serai heureux de recevoir de vous et donner de la valeur à votre contribution.

Alain Bouwa

alainbouwa.com