Importance de la prière régulière en esprit

prier en esprit

Pendant que je priai en esprit, le Seigneur m’a révélé des choses que j’ignorais concernant l’importance de la prière régulière en esprit ou du parler en langues. J’avais toujours entendu des serviteurs de Dieu dire que pour augmenter la manifestation de l’Esprit de Dieu dans notre vie, il fallait avoir une vie régulière dans la prière par l’esprit. Cependant je me posais toujours cette question : quel était le rôle et l’utilité de cette régularité dans la prière en esprit ? Ce jour-là le Saint Esprit a commencé à m’enseigner sur l’importance de la division entre l’esprit et l’âme. Par cette révélation j’ai compris l’importance de la prière régulière en esprit.

1Co 15:45  C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.

La parole de Dieu nous dit ici que le premier homme, Adam était devenu une âme vivante lorsque Dieu souffla son esprit sur sa chair. La bible ajoute aussi que le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. Ici nous constatons un changement d’état entre le premier Adam et le dernier Adam. Le premier Adam est un homme qui marche selon ses sens tandis que le dernier homme marche par l’esprit. Avant l’arrivée de Jésus, le Saint Esprit ne descendait sur les hommes que de temps à autre mais il ne faisait pas d’eux une habitation permanente. Après la mort et la résurrection de Jésus, tout a changé et les hommes reçoivent dans leur vie un nouvel esprit, un esprit vivifiant.

Genèse 2 :7  L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.

A la création de l’homme, Dieu souffla de son esprit dans les narines de l’homme pour former une âme vivante. Désormais par son esprit, l’homme pouvait vivre sur la terre. C’est pourquoi quand l’homme meurt, c’est que son esprit s’est détaché de son enveloppe qui est son corps physique. L’esprit qui est lié à l’âme qu’il a créé retourne à Dieu pour le jugement.

Le terme vivifier signifie : animer, rendre fort, activer, stimuler, réveiller, encourager, réconforter, ranimer les forces physiques, donner de la vie. En d’autres termes un esprit vivifiant est un esprit qui anime la vie, qui rend fort, qui active et stimule ce qui est endormie ou mort. Ceci est un merveilleux cadeau et je ne suis pas certain que beaucoup connaissent ce bénéfice d’avoir reçu le Saint Esprit dans leur vie.

La question est : par quel processus est ce que nous manifestons cet esprit vivifiant ? La réponse est simple : en activant notre esprit par la prière en esprit. Quand nous prions en esprit, nous permettons que l’esprit et l’âme qui était lié au moment où Dieu a créé l’homme puisse se séparer de manière distincte.

Heb 4:12  Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.

L’auteur d’Hébreux nous révèle que la Parole de Dieu est suffisamment efficace pour partager l’âme de l’esprit. C’est ce qui se passe pendant que nous prions en esprit. Pendant que nous prions en esprit, notre âme est au repos et c’est notre esprit qui est à l’œuvre.

1Co 14:14  Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile.

L’intelligence est une composante de mon âme. Pendant que je prie en esprit, mon intelligence n’a rien à voir avec ce que je fais parce qu’il est stérile, il ne comprend pas ce que je dis car les mots que j’emploie dans la prière sont incompréhensibles pour mon intelligence parce que mon intelligence ne peut pas les discerner. C’est du charabia pour lui. Par contre pour l’esprit, ils ont un sens et je dis des choses excellentes.

1Co 14:17  Tu rends, il est vrai, d’excellentes actions de grâces, mais l’autre n’est pas édifié.

Pendant que nous prions en esprit il y a des choses importantes qui se produisent et qui glorifient Dieu. Par la prière en esprit nous agissons sur 2 plans : spirituel et physique. Nous louons Dieu, nous donnons des ordres aux anges et nous commandons des actions sur la terre. Pour en savoir davantage sur ce que nous faisons, il est nécessaire d’obtenir une interprétation de nos prières.

1Corinthiens 14 :27 En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu’un interprète;

L’interprétation des langues est un don particulier du Saint Esprit que nous pouvons demander et recevoir du Saint Esprit. Le Saint Esprit est une personne que nous devons approcher comme une véritable personne et sans crainte. Nous pouvons lui parler car il entend, nous pouvons lui poser des questions et il répond.

Voilà pourquoi lorsque nous prions régulièrement en esprit, nous créons une atmosphère spirituelle propice à discerner sa voix malgré l’environnement dans lequel nous sommes physiquement. La parole du Saint Esprit est audible quand notre esprit opère dans la dimension spirituelle. En priant en langues, notre esprit se décolle de l’âme et nous donne une perception différente de celle de l’âme. Alors les trois composantes de notre personne se détachent, le corps parle, l’âme devient inerte et l’esprit communique ses pensées. En priant par l’esprit c’est comme si nous avons court-circuité l’âme pour privilégié l’esprit.

Par ce moyen, nous permettons au monde spirituel d’intervenir dans le monde physique. C’est inviter le royaume de Dieu sur la terre avec un langage céleste, des pensées célestes et des actions puissantes du royaume de Dieu. Pendant cet interaction avec le monde spirituel, nos capacités et dons spirituels sont développés et nous sommes édifiés.

1Co 14:4  Celui qui parle en langue s’édifie lui-même; celui qui prophétise édifie l’Eglise.

La prière en esprit nous permet de bâtir un homme complet aussi bien sur le plan spirituel que sur le plan physique. C’est pourquoi après avoir prié en esprit on se sent plus à l’aise physiquement, certaines maladies s’en vont, nous avons un état d’esprit plus réceptif aux révélations divines. Les dons spirituels se manifestent, on a des rêves et des visions qui viennent de Dieu etc

1Co 14:15  Que faire donc? Je prierai par l’esprit, mais je prierai aussi avec l’intelligence; je chanterai par l’esprit, mais je chanterai aussi avec l’intelligence.

Nous devons donc prier et louer non seulement avec l’intelligence pour communiquer par notre intelligence pour se faire comprendre par tout le monde mais aussi en esprit pour que le royaume de Dieu dont nous sommes les ambassadeurs puisse agir sur la terre. Pour donner accès au Saint Esprit en nous, la possibilité de faire ce qu’il veut au travers de nous. Pour servir de pont entre le ciel et la terre. C’est ainsi une manière de servir Dieu.

En priant donc régulièrement en esprit, nous devenons véritablement un esprit vivifiant dans la mesure où nous apportons la vie dans notre corps, nos circonstances, notre environnement spirituel et physique et même sur toute la terre. Car en devenant un canal pour le royaume de Dieu de se déployer sur la terre nous apportons la vie et nous détruisons les œuvres de Satan.

Alain Bouwa

Racines de la religion

Comment éviter que les chrétiens ne deviennent spirituellement impotents?

J’ai fait un constat en tant que pasteur, qu’il y avait une catégorie de chrétiens dans l’église qui malgré tous les efforts des prédicateurs pour expliquer la Parole de Dieu, ces personnes n’étaient pas transformées. Ils continuaient à vivre une vie chrétienne médiocre sans réel impact dans leur vies et encore moins dans le milieu où ils vivaient. On ne remarquait aucune volonté d’engagement dans l’œuvre de Dieu ou d’intérêt particulier pour une contribution significative. Tout semblait figé dans leur vie spirituelle, physique et morale.

Ces chrétiens devenaient lentement et sûrement des « religieux », c’est-à-dire des personnes parfois intellectuellement remplis de connaissances bibliques mais totalement déconnectées de l’œuvre de Christ. Ce sont des personnes qui assistent aux cultes mais dont la vie n’a pas d’impact significatif parce qu’ils ne se perfectionnent pas pour l’œuvre à laquelle ils sont appelés. Ils deviennent au contraire des fardeaux pour les serviteurs de Dieu.

La question est pourquoi la prédication, les enseignements de la Parole de Dieu qui est la puissance de Dieu pour le salut de l’homme peut-elle devenir si infructueuse dans la vie d’un chrétien ?

Les préalables

Eph 4:11-12  Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,

La Bible dit que Dieu a donné aux hommes différents dons ministériels pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre à laquelle les chrétiens sont appelés. Ce qui signifie que les chrétiens viennent dans l’église locale pour une formation qui est supposée les rendre davantage parfait dans la tâche qu’ils doivent accomplir pour le Royaume de Dieu. Cette affirmation présuppose quelques préalables :

Que le chrétien comprend qu’il a une œuvre à laquelle Dieu l’a appelé.

Que le chrétien s’engage à répondre à l’appel de Dieu pour cette œuvre.

Que le chrétien fasse des efforts pour comprendre les enseignements ou la formation qu’il reçoit.

Que le chrétien s’efforce de rechercher en quoi la formation qu’il reçoit, est utile par rapport à sa vie et à son appel.

Que le chrétien soit conscient que la formation des prédicateurs est d’une importance capitale pour son perfectionnement.

Que le chrétien comprenne qu’il y aura un prix à payer pour recevoir sa formation.

Que les enseignements qu’il reçoit doivent être digérés et que cette digestion dépend du temps passé à les étudier et à les méditer.

Que le chrétien comprenne qu’il y a un lien entre les enseignements qu’il recevra et les défis auxquels il fera face tous les jours et que son succès dépendra de la mise en application des enseignements.

Que le chrétien doit se soumette à cette formation et être désireux de la mettre en pratique.

Le constat

Malheureusement on constate que la plupart de ces préalables ne sont pas connus et acceptés.

Il s’installe dans la vie des chrétiens des logiques qui s’opposent à cette ligne de conduite à savoir :

Le manque total d’intérêt pour les enseignements bibliques d’où le manque d’assiduité.

Un grand décalage entre les valeurs enseignées et la vie courante des chrétiens.

Une tendance des chrétiens à réduire sa fréquentation des enseignements à l’église.

Peu ou pas de témoignage vivant de la transformation divine dans la vie des chrétiens.

Une tendance à intellectualiser les enseignements sans désir de les approfondir.

Ses besoins charnels du chrétien dominent tellement ses préoccupations qu’il devient comme sourd à la Parole de Dieu qu’il entend.

Le chrétien ressemble à un zombi religieux complètement déconnecté des choses spirituelles.

La formation à l’église locale manque sa cible et l’œuvre du Seigneur est paralysée.

En analysant ce phénomène, on peut se rendre compte qu’il s’agit de deux problèmes qui se chevauchent : un problème de communication et de discipline personnelle.

Un problème de communication

L’évangile est par excellence une affaire de communication. Pour corriger ce phénomène, il faut comprendre comment fonctionne la communication. Dans la communication, il y a un émetteur et un récepteur. Une communication réussie se manifeste lorsque l’émetteur et le récepteur sont accordés pour que le message de l’émetteur atteigne sa cible à savoir le récepteur sans une distorsion du message.

Pour ce faire le messager doit s’assurer que le message est envoyé dans le bon format et que son récepteur qui est sa cible a les moyens de bien décoder le message pour le recevoir. Ici le prédicateur c’est le messager et le récepteur c’est le chrétien.

Les deux doivent être préparés d’avance pour une bonne communication. Le prédicateur étant le messager, il doit s’assurer qu’il a bien préparé le message en fonction de sa cible dans une forme que le chrétien puisse le recevoir comme il se doit. Il doit aussi préparé sa cible qu’est le chrétien à bien décoder le message.

Dans ce cas si le message ne passe pas, c’est probablement parce que la cible ne comprend pas d’abord l’objet du message qui lui est adressé. Le chrétien n’a pas été préparé pour traiter le message selon le but pour lequel il a été envoyé. Car si le chrétien ne comprend pas que la Parole de Dieu qu’il reçoit doit être traduite par des actions de transformation dans sa vie, il ne le recevra pas tel qu’il se doit.

Le processus de communication des enseignements de la Parole de Dieu devrait donc commencer par une préformation à la réception du message du prédicateur. Les chrétiens devraient être préalablement formés à comprendre la nature des enseignements, leur utilité et leur utilisation. Sans cette formation il n’y aura pas d’intérêt et la cible sera manquée.

Il s’agit de faire une formation à l’écoute, au discernement, à l’application et aux bénéfices de la formation chrétienne. Tant que cette formation n’est pas actée, les bénéficiaires ne sauraient mettre en valeur ce qu’ils reçoivent. Voilà le problème majeur dont l’église fait face en ce moment. Cette préformation aura pour but d’adresser les préalables qui ont été listés plus haut et qui se dressent comme des barrières pour la réception des enseignements et formations dispensées dans l’église locale.

Sans cette préformation, le chrétien ne comprends pas ce qu’il est censé faire des merveilleuses leçons qu’on lui donne. Cette préformation doit pouvoir premièrement montrer l’importance de marcher par l’esprit comme préalable pour recevoir et être renouvelé dans son intelligence par la Parole de Dieu. Cette préformation sera un moyen de sensibiliser le chrétien à sa responsabilité face aux œuvres qu’il doit accomplir. Cette préformation prépare le chrétien à donner de la valeur au travail de perfection que fait le prédicateur dans sa vie.

Un problème de discipline personnelle

Mt 28:20  et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Les dernières paroles de Jésus à ces disciples, ceux qu’il avait lui-même formé étaient : enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. En disant cela, Jésus nous donne le modèle d’enseignement efficace pour former ses disciples, celui qu’il a lui-même pratiqué. Que signifie donc « enseigner à observer » ? Dans cette phrase il y a deux choses importantes : l’enseignement et l’observation de l’enseignement. L’enseignement doit être donné de manière à ce que le disciple observe cet enseignement. Comment de manière pratique Jésus a-t-il enseigné à observer ?

Tout au long de la vie communautaire entre Jésus et ses disciples on voit un enseignant embarqué dans la vie de chaque jour avec ses disciples. Pendant qu’il guérit les malades, prêche ou mange, Jésus est avec ses disciples. L’enseignement de Jésus était à la fois théorique et pratique. Jésus intervenait de temps à autre pour corriger leurs mauvais comportements, il intervenait par des enseignements, des énigmes, des questions et des explications. Les disciples pouvaient donc observer, écouter Jésus et apprendre les principes qu’il prescrivait.

Le modèle d’enseignement de Jésus est un enseignement où les principes enseignés le sont de manière pratique. Jésus saisissait les situations qu’ils traversaient ensemble pour démontrer la différence entre le caractère du royaume de Dieu et celui du monde.

La question est pouvons-nous utiliser ce même modèle d’enseignements dans nos églises locales aujourd’hui?  Quand nous observons ce que les apôtres ont fait après la mort de Jésus, on se rend bien compte qu’ils ont dû réviser le modèle de Jésus pour l’adapter à leur contexte car ils étaient confrontés à des situations qui rendaient le modèle du Seigneur impossible à mettre en pratique. Les églises locales aujourd’hui se trouvent  aussi dans des contextes différents et de la même manière, la sagesse implique qu’elles adaptent le modèle de Jésus à leur contexte et leurs moyens.

Faire des disciples en enseignant à observer ce que Jésus a prescrit, c’est comme former à un métier. Pour bien apprendre un métier, on a besoin de se conformer aux règles qui sont nécessaires à son apprentissage. Or sans discipline on ne peut pas acquérir les aptitudes, les habitudes et le caractère qui forment l’apprenant pour son ouvrage. C’est pourquoi faire des disciples, exige premièrement que l’enseignant vive ses enseignements comme preuve que c’est un modèle possible d’observer et deuxièmement que le disciple développe à son tour une discipline personnelle pour observer ce que l’enseignant lui a prescrit.

Romains  6:6  sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché;

La formation des disciples est un perfectionnement de la vie spirituel de ce dernier. Le disciple arrive dans cette formation avec un caractère, des habitudes, des pensées et des aptitudes qui sont fondés sur son vieil homme. Le vieil homme est la vie charnelle qui avait dominé sa vie dans le monde mais qui doit être crucifiée pour laisser vivre l’homme nouveau que Dieu veut bâtir.

Ephésiens 4 :21  si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits22  à vous dépouiller, 4-22 eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses,

Dans la formation du disciple, il ne s’agit pas seulement de comprendre et d’accumuler un savoir ou des principes mais de faire siens tous les enseignements par une vie nouvelle qui se développe dans son cœur. C’est-à-dire un renouvellement de son intelligence ou de ses pensées et raisonnements sur tous les sujets, un renouvellement de ses émotions, de ses choix et priorités qui doivent déboucher sur la formation d’une nouvelle personnalité.

1Corintiens 9:27  Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres.

Il ne faut jamais oublié que cette alchimie spirituelle se produit par la puissance de Dieu et la foi du disciple. C’est lorsque le disciple accepte la discipline de la Parole de Dieu que le miracle se produit. L’enseignant a pour rôle de suivre et encadrer le processus qu’il observe dans la vie du disciple en lui apportant les briques de construction spirituelle dont il a besoin mais c’est la volonté du disciple de se conformer à la Parole de Dieu par une discipline personnelle qui ouvre la voie à l’action du Seigneur dans sa vie.

C’est à  ce prix que nous pouvons éviter que des chrétiens nés de nouveau se transforment d’années en années en zombis religieux qui ne participent que de manière marginale à l’œuvre du Royaume de Dieu et deviennent des cibles de l’ennemi pour déstabiliser les églises locales car un chrétien oisif est une plateforme de Satan pour lancer des attaques contre l’église locale. Faire des disciples en enseignant à observer ce que Christ a prescrit est la seule manière de contrer les ravages que les soucis de ce siècle réalisent en étouffant la parole de Dieu dans la vie des chrétiens et créé les racines de la religion dans l’église locale.

Alain Bouwa

Marcher vers le secret de notre destinée divine

La bible nous révèle que Dieu a écrit un livre sur notre destinée avant que nous ne naissions. Nous voulons découvrir comment marcher dans ce monde en utilisant notre livre de destinée divine.

Psaumes 139 :11   Eternel! tu me sondes et tu me connais,

Dieu connaît tout ce qu’il faut savoir sur nous. Voilà pourquoi ce qui se passe dans notre vie courante en ce moment est moins important que ce que Dieu a préparé pour nous.

Ce que Dieu a dit c’est ce qui s’accomplit 

Esaïe 55 :11 Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins.

Ce verset signifie qu’après que Dieu par sa parole nous a créés dans le ventre de notre mère, à la fin de notre vie, nous allons revenir pour lui rendre compte de ce qu’il a déclaré sur notre vie. Ce qu’il y a de fantastique, c’est que nous ne reviendrons pas les mains vides parce que Jésus a prié pour nous en disant :

Jean 17 :20-21  Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole,21  afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

Quand Dieu nous voit, il voit toutes les bonnes et mauvaises choses en nous mais il nous accepte tel que nous sommes et il veut nous aider. Si nous nous sentons condamné nous devons nous rappeler Romains 8 :1 où il est écrit : qu’il n’y a plus de condamnation en celui qui est en Christ Jésus. Une autre traduction dit : qu’il n’y a plus de voix qui nous accuse.

Psaumes 139 :2 Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies.

Ce verset nous dit que Dieu comprend nos pensées avant que nous puissions les manifester. Dieu connaît absolument tout de notre vie.

Dans 1Thessaloniciens 5 :23 il est écrit que nous sommes un esprit ayant une âme qui vit dans un corps. Quand Dieu communique avec nous, il ne communique pas au travers de notre âme mais de notre esprit. Dieu est esprit et il communique au travers de son esprit et non d’une âme ou d’un corps. Jésus a dit ses paroles sont esprit et vie. C’est pourquoi les choses spirituelles sont comprises par des hommes spirituels.

Si nous essayons de communiquer avec Dieu par nos émotions cela ne passe pas. C’est aussi pourquoi, si nous lisons les choses que Dieu a préparé d’avance pour nous, nous pouvons ne pas comprendre si nous le faisons par notre intelligence.

Le livre de vie et de destinée

Psaumes 139 :13-16  C’est toi qui as formé mes reins, Qui m’as tissé dans le sein de ma mère.14  Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien.15  Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre.16  Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât.

Ce texte est un trophée de révélations sur ce que Dieu a fait avant notre naissance. Il révèle le livre de vie que Dieu a écrit avant notre naissance. Dieu nous révélé que c’est dans un lieu secret que se trouve ce livre qui contient tous les jours que nous devons vivre sur terre avant même que l’un d’eux ne vienne à exister. Dieu a donc écrit un livre sur la manière dont il envisage les jours de notre destinée.

Le fait de lire le Psaumes 139 :14 permet de voir combien Dieu nous connais et connais les choses qui nous concernent et cela ouvre une porte pour une rencontre de notre esprit avec l’Esprit du Seigneur chaque jour pour avoir de fraîche révélation sur ce que Dieu a prévu pour nous.

Comprendre nos combats personnels

Les combats que nous avons chaque jour avec Satan, se font contre les choses qui ont été écrites par Dieu pour nous. Satan ne veut pas que nous sachions les choses qui ont été écris nous concernant et c’est pourquoi, il fait tout pour que nous croyions à des choses qui communiquent des sentiments de rejet, de frustration et d’échec tout le temps. Que se passe-t-il quand nous nous sentons déprimés ? Nous recherchons quelque chose qui va nous donner du confort. Alors le Seigneur qui nous connaît, nous dit pourquoi ne pas venir me rencontrer dans le lieu secret ?

Psaumes 139 :3-4 Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies.4  Car la parole n’est pas sur ma langue, Que déjà, ô Eternel! tu la connais entièrement.

Dieu connait les choses par lesquelles nous passons mais parfois, il est plus concerné par notre caractère moral que par le fait de nous sentir à l’aise. Et c’est pourquoi, il permettra que nous passions parfois par certaines situations pour que nous puissions apprendre de ces situations.

Ce qu’il faut savoir c’est que Dieu sait ce qu’il a mis comme dons et talents au-dedans de nous.  Car  lorsque Satan vient pour nous combattre, il ya deux possibilités : l’action de Satan nous pousse à courir vers Dieu et  nous expérimentons un moment de révélations divines et la découverte de nos dons et talents. L’attaque de Satan peut aussi nous pousser à ne pas nous focaliser sur Dieu et nous expérimentons, la déception, la frustration et l’échec.

C’est pourquoi nous devons discerner où aller quand nous sommes attaqués. Nous devons toujours courir dans le lieu secret pour découvrir les merveilles que Dieu a réservé pour nous. En méditant les versets du Psaumes 139, nous entendrons ce que Dieu dit de nous. Dieu a écrit notre nom dans notre livre de vie. Notre livre de vie est connu par les anges qui nous observent et ils ont été assignés pour veiller à nous aider dans la manifestation de ce qui y est écrit.

Marcher par l’esprit vers le lieu secret

Ce que nous devons faire c’est de coopérer avec la volonté de Dieu en quittant tout sentiment de rejet ou d’abandon, de frustration et d’échec dans notre cœur. En effet quand nous naissons de nouveau (2Corinthiens 5 :17), Dieu vient habiter dans notre esprit et notre esprit naît de nouveau mais notre âme n’est pas régénérée. Pour tirer profit du livre de vie, nous avons besoin de marcher dans ce monde par l’esprit et non plus par la chair (Galates 5 :16). Comment le faire ?

La repentance est l’action qui consiste à changer de manière de voir les choses afin de retourner face à face avec Dieu et en considérant ce qu’il a réservé pour nous. Il ne s’agit donc plus de courir vers les choses de ce monde lorsqu’on est troublé afin de retrouver du réconfort comme par le passé, mais nous courrons vers notre lieu secret pour chercher la face de Dieu, le cœur de Dieu, la volonté parfaite de Dieu. Car nous comprenons que Dieu est un ami qui nous connaît qui sait ce qui se passe en nous, qui veut nous aider et qui a tout prévu pour cela. Pour cela nous devons tout faire pour être concentré sur ce que Dieu a écrit nous concernant dans notre livre de vie et de destinée.

1corinthiens 9 :27  Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres.

Ce que l’apôtre Paul nous donne ici, c’est la formule pour stopper la marche par la chair et commencer celle de l’esprit. Ce qui provoque le renouvellement de notre âme, c’est la manière avec laquelle nous traitons notre corps. Paul dit qu’il le traite durement, il le tien assujetti à son esprit. En d’autres mots, il ne laisse pas son corps faire ce que son âme lui dicte mais il l’oblige à se conformer à la parole de son esprit.  Ayant consulté son livre de destinée, il amène sa manière de penser à s’y conformer chaque jour.

Les trésors du lieu secret

Quand nous revenons à Dieu dans le lieu secret, nous allons parler avec Dieu, nous allons lui poser des questions, il va non seulement répondre mais il va nous aider à trouver la cause de nos problèmes. Parfois, il va nous poser des questions pour nous permettre de découvrir des choses que nous ne voyons pas. Nous allons avoir une communication intime avec Dieu. Ce sera merveilleux et nous aurons envie de rester dans sa présence et il nous montrera des choses précieuses et cachées nous concernant. Nous allons avoir envie de l’écouter et d’être dans sa compagnie à tout moment. Quand nous lirons sa Parole, il y aura une différence parce que ce sera comme s’il nous parle et nous serons attentifs pour comprendre en méditant. C’est ainsi que Dieu va accroître notre capacité à reconnaître sa voix, sa présence, sa volonté. Si nous lui sommes obéissants, alors nous verrons notre destinée se manifester sous nos yeux. Nous grandirons spirituellement chaque jour. Nos dons spirituels se manifesteront aisément.

Nous pouvons tellement être éloignés de Dieu que nous ne réalisons même pas combien Dieu est un Père pour nous, combien il nous aime, combien il prend soin de nous. Cette cassure avec Dieu est la chose qui rend la communion avec Dieu détestable, froide et attriste le Saint Esprit.  Comment pouvons-nous aimer les autres quand nous-mêmes n’avons jamais connu l’amour de Dieu ? A moins que nous ayons été aimés et avoir connu cet amour, nous ne pouvons le donner aux autres. Nous ne pouvons pas donner ce que nous n’avons pas reçu. Commençons par recevoir ce merveilleux amour que Jésus a manifesté pour nous en donnant sa vie pour nous à la croix. Dieu est tout amour !

Une aide pour entrer dans le lieu secret

Pour commencer je vous suggéré de choisir un moment de causerie avec votre papa céleste. Un temps où vous êtes absolument seul et tranquille. Commencez par le remercier de vous accorder ce temps ; adorez-le en lui disant ce qu’il est pour vous, ce qu’il a fait dans votre vie, dites-lui votre reconnaissance pour toutes ses merveilles puis faites une pose pour l’écouter. Lisez le Psaumes 139  lentement en méditant et Posez-lui vos questions intimes et personnelles et laissez-le vous guider par son esprit. Ensuite laissez-vous guider par l’esprit en parlant en esprit. Vous serez surpris par le temps que vous aurez passé dans la prière mais surtout les bénéfices spirituels incroyables.

Je prie qu’en lisant ces paroles votre esprit s’ouvre pour un désir de mise en pratique qui vous conduira à marcher vers le secret de votre destinée divine, au nom de Jésus !

Alain Bouwa

Raviver notre premier amour

Matthieu 18 :2335 C’est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs.24  Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents.25  Comme il n’avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu’il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu’il avait, et que la dette fût acquittée.26  Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout.27  Emu de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette.28  Après qu’il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l’étranglait, en disant: Paie ce que tu me dois.29  Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant: Aie patience envers moi, et je te paierai.30  Mais l’autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu’à ce qu’il eût payé ce qu’il devait.31  Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé.32  Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit: Méchant serviteur, je t’avais remis en entier ta dette, parce que tu m’en avais supplié; 33  ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi? 34  Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il eût payé tout ce qu’il devait.35  C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur.

Cette parabole nous place au cœur du christianisme moribond que nous vivons aujourd’hui. L’Eglise de Jésus Christ est remplie de serviteurs comme celui qui est décrit ici. Une Eglise dans laquelle les serviteurs pour la plupart ont perdu leur premier amour. Nous devons lire cette parabole dans le contexte de celui-ci. En effet Jésus raconte cette histoire pour nous décrire ce qu’est le royaume des cieux. Le royaume des cieux reviendra sur terre quand le roi du 1er, du deuxième et du 3ème ciel sera de retour sur la terre. Dans ce contexte, le roi retourne pour que ses serviteurs lui rendent compte. Nous pouvons situer cette parabole à la fin des temps où nous sommes. Cette parabole nous parle d’un serviteur débiteur du roi qui était débiteur d’une somme qu’il lui était impossible de payer car le roi ordonna qu’il fut vendu : lui, sa femme, ses enfants et tous ses biens pour que sa dette fut acquittée.

Emu d’amour et de compassion, le roi remit la dette entière de son serviteur qui ne demandait pas tant. En effet son plaidoyer envers le roi fut qu’il lui donne le temps de payer sa dette. Par la suite le serviteur sur sa route rencontre une personne qui lui doit de l’argent et au lieu d’accéder lui aussi au plaidoyer de celui-ci, il le jette en prison jusqu’à ce qu’il paye toute sa dette. Le comportement du serviteur fut rapporté au roi qui le jeta lui aussi aux bourreaux jusqu’à ce qu’il paye sa dette. En conclusion, Jésus nous dit que Dieu nous traitera de la même manière si nous n’avons pas d’amour pour nos frères.

Ce message est d’actualité pour peu qu’on veuille s’y pencher avec intelligence car aujourd’hui comme dans la parabole, les chrétiens sont devenus insensibles aux cris de ceux qui ne sont pas sauvés. La religion a fermé les oreilles des enfants de Dieu qui agissent comme ce serviteur méchant. Dieu nous a fait grâce d’entendre et de recevoir un pardon pour des fautes que nous ne pouvions pas de nous-mêmes expier. Nous avons reçu un don incroyablement merveilleux sans payer un sou. Cependant au lieu de donner à notre tour cette opportunité aux autres qui en ont besoin, nous leur refusons l’entrée au ciel par pur égocentrisme.

Matthieu 16 :19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

Quand on lit le texte de la parabole, on est en droit de se demander comment ce serviteur pouvait-il être si insensible ? Comment pouvait-il manquer d’amour pour son frère après qu’il ait été gracié par le roi ? C’est oublier que lorsque nous lisons le texte, nous devons le mettre dans notre propre contexte. De même que ce serviteur avait plaidé avec le roi pour recevoir sa grâce, nous aussi nous avions plaidé avec le Seigneur qu’il nous pardonne nos offenses et il l’a fait. Puis le Seigneur nous a donné les clefs du royaume des cieux pour l’ouvrir à notre tour aux autres. Que font les chrétiens de cette génération ? Que faisons-nous de la grâce, des talents, des ressources qui ont été investi par le Seigneur sur nos vies ? Sommes-nous conscients que le moment de rendre compte est déjà venu ? La plupart des chrétiens sont avides de miracles pour leur propre compte. Les chrétiens dilapident les ressources que Dieu leur a confiées et se fichent de la condition des non croyants. Ils n’ont de compassion et d’amour que pour eux-mêmes. C’est la même attitude qu’a eu ce serviteur méchant.

Par amour, Dieu a donné son Fils unique afin que nous soyons sauvés mais une fois délivré, nous nous comportons comme ce serviteur méchant qui n’a pas reçu l’amour et la compassion de son roi. Je crois que ce serviteur avait toujours à cœur de rembourser sa dette car s’il avait compris ce qu’il avait reçu, il aurait été généreux envers son compatriote. Aujourd’hui aussi beaucoup de chrétiens n’ont pas reçu l’amour de Dieu. Les chrétiens continuent à vouloir payer pour leurs péchés dans la mesure où ils croient que Dieu les aime pour leurs performances. C’est par crainte de ne pas satisfaire aux exigences spirituelles que beaucoup viennent à l’église, c’est pour ne pas être maudit qu’ils donnent leur offrandes et leur dîmes, c’est pour avoir des miracles qu’ils prient et qu’ils jeûnent. Les chrétiens croient que Dieu les bénira sur la base de leurs performances spirituelles.

1corinthiens 13 :1-2 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.2  Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

L’amour de Dieu n’a pas été compris par beaucoup de chrétiens qui n’agissent pas par amour pour Dieu mais par obligation religieuse. La bible nous dit dans ce cas que nous sommes une cymbale qui résonne. Nos performances spirituelles ne sont rien, Dieu ne nous béni pas parce que nous payons un prix, Dieu ne nous donne pas des dons sur la base de nos performances. Ceci est un mensonge car il fait don à qui il veut. Un don ce n’est pas un mérite mais une grâce qu’on ne mérite pas si non ce n’est plus un don. Tout don, toute action qui ne se produit pas par l’amour divin est une pure perte. Ce que Dieu veut c’est une relation d’amour avec lui où nous agissons poussé par l’amour de Dieu manifesté en nous et non des actes religieux. C’est la raison pour laquelle les miracles se font rares. Dieu cherche une génération qui va l’aimer comme Dieu nous a aimé. Une génération qui donne de ses ressources non pour être approuvée ou admiré des hommes, non pour recevoir quelque chose en retour, non pour accomplir un devoir religieux mais tout simplement par amour et compassion divine pour les autres. Une génération qui dira : je donne parce que j’ai reçu l’amour de Dieu pour partager ma vie. Une génération qui dira que ma vie soit un don pour les autres, un parfum de bonne odeur pour mon Dieu parce que je l’aime.

Apocalypse 2:4  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour

Si ce serviteur avait reçu cet amour du roi dans son cœur, s’il avait compris la compassion du roi pour lui, il aurait pardonné son frère. Malheureusement son cœur était dur comme une pierre. Combien aujourd’hui sont prêt à faire aux autres ce que Dieu a fait pour eux ? Pourquoi est-il si difficile pour beaucoup de chrétiens de donner de leur temps, de leurs ressources et de leur expertise pour le service de Dieu ? Pourquoi les chrétiens sont-ils si friands non de ce qu’ils peuvent donner mais de ce qu’ils peuvent tirer de l’église?

Parce que l’amour et la compassion de Dieu a disparu de leur cœur, leur premier amour s’en est allé. Dieu nous dit qu’il nous traitera durement comme ce serviteur méchant si comme lui, nous n’avons pas compassion des autres qui sont hors du royaume des cieux et qui supplient que quelqu’un leur ouvre la porte pour qu’ils entrent.

La religion a remplacé l’amour de Dieu

Romains 10 :17 Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.

Galates 5 :6 Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité.

Aujourd’hui, l’évangile est présenté dans les églises sans l’évidence de la démonstration de la puissance de Dieu. Cet état de chose est dû à la religion qui a détrôné l’amour de Dieu dans les cœurs.  La foi vient de ce qu’on entend la Parole de Dieu (Romains 10 :17) mais la foi agit par l’amour (Galates 5 :6). Sans l’amour de Dieu notre foi ne se manifestera pas car la foi à elle seule ne suffit pas pour manifester la puissance de Dieu en action.

Dieu n’est pas impressionné par nos performances, dans la prière, le jeune et les récitations des versets bibliques. C’est l’amour que nous avons pour Dieu qui produit le miracle quand nous exerçons la foi. L’amour de Dieu en nous produit la passion pour Dieu, la pureté, la relation intime avec Dieu, la liberté, la sainteté. Sans cet amour on n’est un religieux.

Romains 5 :8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

Beaucoup de chrétiens n’ont plus une relation intime avec Dieu, ils sont liés à Dieu par la peur et la convoitise. Or l’amour banni toute crainte et la convoitise ne vient as de Dieu. Beaucoup de chrétiens croient que l’amour de Dieu dépend de leurs performances dans la prière, de leur performance dans l’obéissance des lois divines et c’est ainsi que la religion a remplacé la relation intime avec Dieu. Ils font toutes sortes de choses pour que Dieu satisfasse leurs convoitises. Ils prient, jeûnent et donnent pour avoir çi et çà. Ce que Dieu veut faire en eux et au travers d’eux importe peu.

Non, l’amour de Dieu ne dépend pas de nos performances car l’amour de Dieu s’est manifesté pour nous quand nous étions encore pécheur. Si l’amour de Dieu s’est manifestée envers nous quand nous étions encore pécheur à combien plus forte raison quand nous sommes devenus ses enfants.

Quelle est la qualité de ta relation avec Dieu aujourd’hui, es-tu amoureux de Jésus ? Quand on aime, on ne se sert pas de cette personne pour ses intérêts égoïstes. On le sert non parce qu’on attend quelque chose de lui, mais juste parce que l’on l’aime. Quand on aime une personne, on lui parle sincèrement sans la crainte d’un reproche. Nous passons du temps avec la personne qu’on aime par amour et non pour la religion. Dieu est une personne et nous devons le traiter comme notre père.

C’est la mauvaise qualité de la relation avec Dieu qui a éloigné les cœurs des chrétiens de la compassion pour les perdus. C’est pourquoi beaucoup n’entendent plus les cris de ceux qui veulent être sauvés. Cette connaissance de Dieu par son amour s’est évanouie de la vie de beaucoup de chrétiens. Comme ce serviteur méchant, il n’est plus capable d’être sensible à l’amour de Dieu pour les autres. Beaucoup ont perdu leur fondation et l’ont remplacé par la religion. Voilà pourquoi ils n’ont plus la passion des âmes et ne vivent plus que pour eux-mêmes.

C’est pourquoi nous devons raviver notre premier amour pendant qu’il est encore temps car la nuit vient vite et nous ne pourrons plus travailler. L’amour de Dieu qui nous pousse au sacrifice de notre vie est essentiel pour notre vie spirituelle.

Alain Bouwa

Relation et non religion

Si nous voulons quelque chose plus que nous ne voulons de Jésus, nous allons toujours finir par utiliser Jésus pour avoir cette chose que nous aimons plus que Jésus. Comprenez-moi bien. Nous pouvons jeûner et prier, évangéliser et donner à l’Eglise parce que nous voulons quelque chose de la part de Dieu. En réalité, nous nous fichons bien de le connaître et d’avoir une relation personnelle avec lui, ce qui nous intéresse, c’est comment avoir notre guérison, comment avoir ce job, comment avoir la protection contre les sorciers, comment avoir un conjoint, comment sortir de nos difficultés.

C est l’une des raisons pour laquelle Jésus dira à  certains : « je ne te connais pas ».  Pourquoi ? Parce que la nature de notre relation avec le Seigneur était biaisée. Cette nature biaisée se rencontre aussi avec le pasteur. Nous voyons le pasteur comme un instrument que nous pouvons utiliser pour atteindre nos objectifs égoïstes. Nous voulons qu’il prie pour nous afin que nous sortions d’une situation mauvaise mais nous ne sommes pas prêts à aider les autres à connaître Dieu. Nous ne voulons pas qu’il nous reprenne quand nous péchons. Nous ne voulons pas de son autorité sur nous. Nous voulons faire ce que nous voulons quand nous voulons.

Jacques 4 :8 Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus.

Si vous ne prenez pas du temps avec Dieu pour qu’il vous montre votre hypocrisie, vous allez manquer de marcher avec Jésus. La relation avec Dieu doit être en esprit et en vérité.

Par contre quand nous voulons de Jésus plus que tout autre chose, nous allons être prêt à nous séparer de quoi que ce soit pour garder notre relation avec Dieu. Nous n’hésiterons pas à quitter un travail qui est un obstacle pour une vie saine, nous n’hésiterons pas à donner même nos derniers sous s’il nous le demandait, nous serons prêt à changer de lieu d’habitation pour accomplir notre ministère mais surtout nous ne donnerons pas d’excuses pour justifier notre hypocrisie.

Ce que les gens ne comprennent pas c’est que Dieu ne nous demande pas de faire des efforts pour abandonner le péché, non ! Il sait que nous ne pouvons pas le faire. Pourquoi ? Parce que seule la grâce de Dieu en Jésus Christ est capable de nous donner ce pouvoir mais voici ce qu’il nous demande de faire : nous approcher de lui d’une manière volontaire et sincère et lui il fera pareil c’est alor que dans cette relation, sa puissance sera disponible pour abandonner le péché.  C’est ici la différence entre la religion et la relation.

La religion dit je dois faire des efforts terribles pour m’arracher du péché, la relation dit venez à moi vous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos. C’est notre communion avec Jésus qui pourvoit à notre protection et non nos jeûnes et prières, c’est notre communion avec Dieu qui a pour résultat la joie et la paix dans le Saint Esprit et non notre justice propre ou nos oeuvres. Dieu a renfermé tout ce qu’il a pour nous dans une simple relation personnelle avec Jésus. Tout y est, la grâce, la faveur, le repos, les dons, tout ce dont nous avons besoin a pour base la relation personnelle avec Dieu. Cette relation se fait par la foi car cette relation n’est pas physique mais spirituelle. La réalité de notre foi se manifeste dans l’obéissance à la Parole de Dieu. La foi sans les œuvres est morte. Donc les œuvres de notre foi ou les œuvres qui prouvent notre foi sont bonnes.

Donc si nous venons devant Dieu et que nous reconnaissons notre incapacités à faire ce qu’il nous demande de faire, si nous nous présentons devant lui pour recevoir sa grâce et sa miséricorde, il nous fera grâce et il nous remplira de sa force à lui.

Dites avec moi, Seigneur, je veux marcher dans une relation personnelle avec toi. Öte de mon cœur toute idole qui a remplacé ta présence dans ma vie. Je te le demande dans le nom de Jésus Christ. Amen.

Alain Bouwa

Pourquoi des chrétiens sont-ils frustrés financièrement?

Pourquoi des chrétiens sont-ils frustrés financièrement?

Certains chrétiens sont souvent dans la tourmente parce qu’ils ne comprennent pas pourquoi leurs vies matérielles et financières ne s’améliorent pas alors qu’ils mettent la Parole de Dieu en pratique dans leurs vies quotidiennes.  Vous les entendrez dire : « j’ai semé, je paie ma dîme, je donne mes offrandes mais pourquoi je demeure pauvre ? »  Nous voyons des chrétiens de plus en plus frustrés et envieux des païens qui réussissent dans leurs affaires. Les chrétiens se demandent alors : pourquoi nous les chrétiens nous réussissons moins bien que les païens qui n’ont pas le privilège de connaître Dieu, qui n’ont pas l’onction et la bénédiction de Dieu, alors que nous jeûnons et prions. Qu’est ce qui empêche la bénédiction financière de Dieu d’être manifestée dans nos vies ?

Dieu donne la bénédiction, la faveur, la grâce et les lois pour la prospérité

3Jn 1:2  Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.

Dieu souhaite que nous prospérions comme prospère l’état de notre âme. La prospérité n’est pas automatiquement garantie, elle est le fruit d’une âme qui prospère. C’est nous qui ajustons notre âme dans la prospérité. La prospérité financière et matérielle est le produit de l’obéissance aux lois de la prospérité. Si nous n’obéissons pas aux principes ou lois de la prospérité, nous ne verrons aucune manifestation financière et matérielle divine.

Il est important d’affirmer un certain nombre de vérités qui aujourd’hui forment le lit des frustrations de certains chrétiens. Dieu ne nous garantit aucune prospérité sans condition. Vous pouvez payer votre dîme et donner vos offrandes et demeurer pauvres parce que la bible ne promet pas des richesses financières ou matérielles par le don des dîmes et des offrandes.

Malachie 3 :10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.

Dieu nous donne l’assurance que si nous donnons nos dîmes il ouvrira les écluses des cieux et répandra sur nous sa bénédiction en abondance. Le problème ici est que les gens interprètent la bénédiction en abondance comme étant des choses matérielles et physiques alors qu’il n’en est rien. La bénédiction de Dieu dont il est question, ce sont par exemple : des opportunités pour trouver de l’emploi, pour créer des choses dont les gens ont besoin, pour rencontrer des clients, des fournisseurs qui offriront des choses de bonnes qualités à vendre, qui signeront des contrats importants etc.

Parce que certains chrétiens ne comprennent pas les choses ainsi, alors ils attendent sans rien faire qu’un ange descende du ciel pour leur trouver du travail, ils attendent sans rien faire que par miracle qu’une affaire leur rapportant des millions de francs se force à eux etc. Pourtant les opportunités se présentent chaque jour devant eux, des idées créatrices d’affaires foisonnent devant eux pour peu qu’ils manifestent leur foi et les saisissent. Ils sont sollicités par des personnes qui cherchent des solutions à leurs problèmes mais ils ne comprennent pas que c’est Dieu qui ouvre une porte pour qu’ils utilisent leur savoir-faire. Des problèmes à résoudre se présentent devant eux mais ils les interprètent comme des emmerdes alors que c’est Dieu qui les bénit avec l’opportunité de commencer une affaire. A l’origine de tout cela, un manque de compréhension sur comment la bénédiction de Dieu s’opère. Les chrétiens prient mais ils ne sont pas préparés à accueillir et transformer ce que Dieu leur a donné dans la plan naturel.

Transformer la bénédiction en prospérité matérielle et financière

Pr 10:22  C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d’aucun chagrin.

La bénédiction de Dieu nous enrichit mais la bénédiction de Dieu n’est pas la richesse mais elle nous rend riche à la condition que nous la transformions en richesse. Si nous ne faisons rien de notre bénédiction, elle ne nous enrichira pas.

Proverbes 10:4  Celui qui agit d’une main lâche s’appauvrit, Mais la main des diligents enrichit.

Proverbes 10 :4 peut être interprété ainsi : Celui qui est paresseux s’appauvrit mais celui qui travaille et qui donc utilise ses opportunités s’enrichit.

La connaissance des principes de Dieu ouvre des opportunités de prospérer pour quiconque les utilise qu’il soit chrétiens ou non. Car ce sont des principes spirituels que Dieu a établi pour le fonctionnement harmonieux de la terre. Quand ces principes sont violés, ils produisent des conséquences négatives pour ceux qui les violent, que ce soit une personne, un peuple, ou un gouvernement. C’est pourquoi il y a une grande différence entre les nations. Quand une nation respecte les principes qui ont été fondés par Dieu, cette nation prospère indépendamment de la religion qu’elle pratique. Voilà pourquoi on a observé ces dernières années un puissant développement de la Chine lorsqu’elle a abandonné le système communiste pour embrasser une forme de capitalisme d’état. Le communisme étant un principe que Dieu n’a pas établi pour la prospérité économique des nations. Pendant ce temps les nations africaines qui étaient plus riches que la Corée du Sud sont devenues plus pauvres que la Corée du Sud parce qu’elles ont laissé la corruption gangréner leurs systèmes politiques, économiques et surtout judiciaire.

Jas 1:22  Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,

De la même manière, les païens qui n’ont pas Christ, mais qui utilisent les lois spirituelles divines pour faire des affaires prospèrent, les chrétiens qui ne mettent pas en pratique ces lois spirituelles misèrent. Ce n’est pas de la magie car les lois ne sont pas seulement faites pour être connues mais surtout pour qu’on les mette en pratique. Ces païens n’entreront certes pas au ciel s’ils ne se repentent pas mais la mise en pratique des lois divines sur les affaires les rendront prospères sur la terre.

La prière n’est pas un principe direct de l’abondance matérielle et financière

La prière ouvre des portes mais elle n’ouvre pas toutes les portes. La prière n’ouvre pas directement la porte de la prospérité matérielle et financière par contre la diligence dans le travail est une loi qui le fait. Voilà pourquoi certains chrétiens sont frustrés après avoir jeûné et prié pendant longtemps de voir que rien ne se passe dans leur vie financière. Ils ont cru que le fait de jeûner et prier allait miraculeusement ouvrir une porte financière et ils ont oublié de mettre en pratique les autres principes de la Parole de Dieu qui agissent directement sur l’abondance matérielle et financière.

2Th 3:10  Car, lorsque nous étions chez vous, nous vous disions expressément: Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus.

Le principe du travail fournit directement les moyens matériels et financiers mais pas la prière. Si nous sommes paresseux quel que soit le temps de prière nous n’aurons pas de moyens matériels et financiers parce que ce n’est pas ainsi que Dieu a conçu les choses. Nous devons appliquer le principe du travail pour espérer avoir des moyens pour vivre.

Le problème de la maîtrise de la gestion des ressources divines

La négligence des lois spirituelles sur la bonne gestion des ressources divines empêchent des chrétiens d’accéder à la prospérité matérielle et financière dont ils ont besoin pour être prospère dans le royaume de Dieu. En effet, le temps, le trésor, et les talents sont des ressources divines à notre disposition pour l’abondance matérielle et financière. Cependant seule une bonne gestion de ces ressources peut conduire à cette abondance. Il est donc important de maîtriser les lois spirituelles de la gestion des ressources divines pour bénéficier de l’abondance matérielle et financière divine.

Comprendre comment fonctionne les lois spirituelles et leurs champs d’action est très important pour une vie chrétienne épanouie. Voilà pourquoi certains chrétiens sont frustrés dans le domaine de la prospérité matérielle et financière.  Chaque type de loi spirituelle produit des résultats particuliers. C’est le manque de compréhension sur les types de lois spirituelles et leurs champs d’action qui ont apporté la confusion, la paresse et la désillusion chez certains chrétiens qui se demandent pourquoi malgré tous leurs efforts sur le plan spirituelle, ils ne voient pas de résultats dans le naturel.

Dieu est la source de nos richesses

De 8:17  Garde-toi de dire en ton coeur: Ma force et la puissance de ma main m’ont acquis ces richesses.

A qui devons-nous rendre grâce ? La parole de Dieu nous met en garde contre la tentation de croire que les richesses matérielles et financières ont pour source notre force et notre puissance. Pourquoi ? Parce que c’est la mise en pratique de ses lois qui nous donne la richesse et non notre force ou puissance. La prospérité matérielle et financière prend sa source en Dieu qui nous a donné les lois qui nous font prospérer. C’est pourquoi nous qui croyons en lui, nous sommes reconnaissants pour toutes les richesses que nous pouvons avoir car c’est Dieu qui pourvoit lorsque nous lui sommes obéissant. C’est Dieu qui nous donne la capacité de faire toutes choses.

En assimilant ce qui a été dit plus haut, nous pouvons comprendre pourquoi après avoir obéi à plusieurs principes et lois spirituelles certains chrétiens se sentent frustrés de vivre dans des difficultés matérielles et financières. Nous n’avons pas abordé un autre aspect très important qui est l’épreuve de notre foi. Car nous pouvons aussi passer par une épreuve, un test de Dieu pour nous mouler dans sa volonté parfaite.

Alain Bouwa

La mentalité du Royaume

La mentalité du Royaume

L’église d’aujourd’hui souffre. Elle souffre parce qu’elle a formé un nouveau Royaume dont la mentalité est restée celle du Monde. Pour comprendre la mentalité nouvelle que l’Eglise doit avoir, il faut d’abord décrire celle qu’elle ne doit pas avoir.

La mentalité du monde dans l’Eglise.

Quand Dieu conçoit l’Eglise, il ne la voit pas comme nous avons tendance à la voir. L’Eglise n’est pas simplement une organisation ou une association gérée par des individus. Dans l’esprit des chrétiens il y a une conception de l’église qui la résume à un lieu où des événements se déroulent. Certains pensent à l’Eglise seulement comme une clinique spirituelle ou matérielle. Certains voient l’Eglise comme un bureau où il y a des gens qui travaillent pour le compte d’une communauté. Beaucoup considèrent l’Eglise comme une organisation politique de grande influence. D’autres pensent l’église comme l’affaire des pasteurs et des dirigeants.

Ces conceptions erronées de l’Eglise ont une origine. Cette origine est ancienne. En effet les premiers missionnaires qui vinrent en Afrique avaient une conception grecque de l’Eglise qu’ils nous ont malheureusement transmise. C’est la conception catholique et protestante de l’Eglise. Dans cette conception on voit 2 entités qui se côtoient: le clergé et les laïques. Dans cette conception, il y a une distance entre ceux qui dirigent et ceux qui bénéficient de grâces et de services. C’est de là que part toutes les luttes et les divisions que l’on assisté dans l’Eglise. La mentalité de chefferie des responsables chrétiens est tout simplement inconcevable dans le Royaume de Dieu.

Matthieu 20 :25  Jésus les appela, et dit: Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave.

Dans la pensée de Dieu l’Eglise est un Royaume dont les personnes ont une nouvelle conception de la communauté. L’Eglise a été créé pour présenter au monde un peuple dont la mentalité a été réformée et qui est devenu une famille dans laquelle les tares du monde n’ont plus leur place. Mais que constatons-nous ? Parce que l’Eglise refuse de faire une mutation complète de sa mentalité, c’est-à-dire ne pas se conformer au siècle présent, les œuvres que Dieu avait prévues ne sont pas manifestées.

Que signifie le Royaume de Dieu?

Marc 10:14 Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent.

Le Royaume de Dieu ressemble à une communauté d’enfants. La question est celle-ci: comment peut-on décrire un peuple qui ne serait composé que d’enfants? Essayons d’imaginer quelles seraient les relations entre eux, quelles seraient les règles qui les régiraient?

Mat. 18 :1-5 Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même.

Jésus explique aux disciples que le Royaume de Dieu est caractérisé par l’humilité que l’on trouve chez les enfants. Les enfants ne se ventent pas et ne se comparent pas les uns les autres. Dans un peuple d’enfants il n’ y a pas de distinction de races de degré d’instruction, de moyen financier. Dans un peuple d’enfants il n’ y aura pas de plus grands et de plus petits. Les enfants sont humbles parce qu’ils n’ont pas encore été contaminés par les luttes de pouvoir et d’affirmation de soi. Les enfants partagent facilement ce qu’ils ont ensemble.

1jean 3:17 dit: Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui?

L’amour entre les enfants est sincère et sans hypocrisie. Les enfants pardonnent facilement et ne gardent pas rancune. Voilà ce que devait être l’Eglise.

Le Royaume de Dieu est une communauté qui vit dans l’abondance

Dans le projet de l’Eglise selon Dieu, chaque personne qui viendrait dans le Royaume de Dieu verrait sa situation matérielle et financière et spirituelle améliorée. En effet le Royaume de Dieu a des principes qui lorsqu’ils sont appliqués procurent de l’abondance pour tous. Malheureusement ces principes sont bafoués par les chrétiens parce qu’ils n’ont pas reçu la mentalité du Royaume. Dans le désert, le peuple de Dieu recevait tous les jours la manne de Dieu.

Exode 16 :4 L’Éternel dit à Moïse: Voici, je ferai pleuvoir pour vous du pain, du haut des cieux. Le peuple sortira, et en ramassera, jour par jour, la quantité nécessaire, afin que je le mette à l’épreuve, et que je voie s’il marchera, ou non, selon ma loi.

Chaque famille recevait la quantité qui lui suffisait pour vivre chaque jour. Personnes n’en avait en trop et personne n’était indigent. Chacun recevait selon ses besoins. Si cela était possible dans le désert à combien plus forte raison aujourd’hui où il y a des possibilités importantes. Le problème est que les chrétiens viennent d’un monde égocentriques, plein de passions pour l’accumulation des biens, de convoitise charnelles etc et  ne veulent pas déposer cette mentalité à la croix et croire que le Dieu qui a nourri son peuple avec de la manne n’a pas changé, il pourvoit toujours à tous les besoins de ses enfants selon sa richesse en Jésus Christ. Les chrétiens du 1er siècle ont marché dans la nouvelle mentalité du Royaume de Dieu pendant un temps.

Actes 2:44:47 : Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidu au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.

N’est ce pas étonnant de voir que les premiers disciples vivaient dans la même grâce que ceux du désert ? Ce qui est important dans ce texte ce n’est pas simplement ce qu’ils firent mais le motif et l’état mental qui les poussaient à faire ce qu’ils ont faits. Ils le firent parce qu’ils avaient une relation profonde avec Dieu. Ils le firent en obéissance à l’Esprit de Dieu. Ils le firent parce qu’ils avaient compris l’importance de la valeur du partage dans le Royaume de Dieu. Ceux qui entraient dans l’Eglise recevaient une mentalité différente de celle du monde. Ils comprenaient que le peuple auquel ils appartenaient, formait une famille nouvelle dont les liens étaient même plus forts que les liens charnels. La nouvelle mentalité les avait amené à ne plus considérer leurs biens comme étant les leurs mais celle du royaume de Dieu. Ils avaient suffisamment de confiance en Dieu et aux dirigeants pour croire que l’Eglise ou la communauté prendrait soin non seulement d’eux mais de tous.

Résultat : un formidable élan de générosité et de partage des biens d’une manière volontaire. Chacun apportait dans la communauté ce qu’il voulait donner. Je pense que les gens ne donnaient pas tout ce qu’ils possédaient mais ce qu’ils donnaient, ils le faisaient de manière volontaire et sacrificielle. Aujourd’hui les chrétiens ont peur de donner dans le royaume : leur temps, leur argent, leur biens par peur de perdre. C’est la mentalité du monde. Chacun pour soi Dieu pour tous ! Je donne si on me donne d’abord !

Le monde attend la manifestation de la nouvelle mentalité du Royaume

L’Eglise sera influente et puissante quand nous comprendrons et nous accepterons de changer de mentalité. Nous devons voir l’Eglise non comme un lieu pour recevoir des autres mais pour donner. Nous devons absolument résister à la mentalité mondaine de tirer profit de quiconque mais d’avoir un coeur pour servir les autres pour partager ce que l’on a de manière libérale. Si nous tournons nos cœurs vers les autres, il y aura un tel élan de générosité que le monde sera naturellement attiré à l’Eglise. Il faut briser la barrière ecclésiastique entre ceux qui dirigent et ceux qui reçoivent. Nous avons des rôles différents mais nous sommes membres d’un seul corps. La nouvelle mentalité, c’est la mentalité du Corps de Christ. Si nous adoptons cette mentalité,

– Nous vivrons comme une famille qui ne privilégie plus seulement sa famille biologique mais aussi sa famille spirituelle.

– Nous aurons une nouvelle conscience: la conscience des besoins de Dieu

– nous verrons des enfants que Dieu nous a envoyé pour que nous devenions leurs pères

– Comme fils ou filles nous verrons que Dieu a pourvu des pères et des mères dans l’église

– nous considérerons les problèmes des frères et soeurs et de la communauté comme les nôtres

– nous aurons à coeur le progrès de la communauté entière avant ceux de nos communautés biologiques

Cette nouvelle mentalité produira un amour tel que les hommes seront attirés à Christ.

Il est temps

Il est temps bien-aimé de sortir de la mentalité égocentrique que le monde nous a donné. Il est temps de refuser de rester dans cette communauté de structure grecque, qui sépare le séculier du spirituel. Il est temps que nous puissions vivre pleinement ce que Dieu a réservé pour chacun de nous dans son Royaume de Dieu. Il faut pour cela une révolution dans notre conception de ce qu’est l’Eglise. Il faut un véritable changement de mentalité. Nous voulons voir une communauté où les chrétiens n’ont plus peur d’investir ce qu’ils ont en propre pour le bien de tous et de la communauté. Nous voulons voir une communauté où les  enfants de la rue, les prostituées, les drogués, les sorciers, les rosicruciens qui se repentent,  peuvent trouver refuge parce qu’ils sont acceptés comme des frères comme des parents. Une communauté qui a brisé les barrières que l’on trouve dans les communautés du monde : les barrières familiales, les barrières raciales, de nationalités, d’ethnies, d’âges de moyen financiers, de statut social.

Une communauté où sont formés des pères et des mères selon Dieu et non selon la société. Des pères et des mères qui acceptent de jouer le rôle de papa ou de maman pour les fils et les filles dont elles ne sont pas les géniteurs. Une Eglise dont le critère de succès n’est pas le nombre de personnes ou de bâtiments construits mais le nombre de cœurs qui aiment le Seigneur et qui ont tout sacrifiés pour le servir. Voilà l’Eglise du 21ème siècle une église qui ne s’occupe pas seulement de nourrir les esprits affamés mais qui par son dynamisme offre des richesses ; du travail et de la joie aux chômeurs aux laissés pour compte de la société. C’est de cette église dont je rêve.

Alain Bouwa

As-tu vraiment choisi le Dieu que tu sers ?

As-tu vraiment choisi le Dieu que tu sers ?

Beaucoup de personnes sur la terre servent sans s’en rendre compte un dieu qu’ils ne connaissent même pas et qu’ils ont choisi par défaut. Faire un choix par défaut c’est quand on n’a pas eu la liberté de choisir et qu’on prend ce qu’on a de disponible. On peut acheter un appareil par défaut. On peut épouser une femme ou un homme par défaut. Certains sont pentecôtistes par défaut, d’autres sont catholiques par défaut, d’autres encore musulmans par défaut, voire athée par défaut. Parce qu’on n’a pas eu la grâce de se voir présenter un autre dieu, nous pouvons servir un dieu par défaut. Ceci est la condition de beaucoup d’hommes et de femmes sur la terre. Parce que ces personnes sont nées dans telles ou telles familles, dans telles ou telles régions du monde, des hommes se retrouvent piégés, sans la liberté de faire le choix fondamental le plus important de leur vie : le choix de leur Dieu. La vérité est qu’il n’existe personne sur cette terre sans un dieu que nous l’ayons choisi par défaut ou par amour.

Nous ne naissons pas dans une famille que nous avons choisie. Ce qui fait que si cette famille a adopté un dieu quelconque, il y a de fortes chances que ce soit lui que les membres de cette famille soient amenés à servir toute leur existence à moins qu’une rupture ne se produise. Le problème est que la plupart, serviront ce dieu par respect et obéissance à leurs parents, parfois par crainte de représailles ou du ridicule des hommes et non par choix et par amour. Dans ce cas ce n’est donc pas un choix de raison qui découle d’une connaissance de ce dieu. La question est : peut-on vraiment aimer un Dieu inconnu qu’on a choisi par défaut? Tout dieu est une personnalité spirituelle. Peut-on aimer une personne que nous ne connaissons pas ? Comment servir une personne que nous n’avons pas choisi d’aimer ?

Le choix de Dieu a des conséquences dans notre vie présente et future car cette décision détermine : nos croyances, nos comportements, notre culture et l’éternité dans laquelle nous entrerons. C’est pourquoi ce choix ne saurait être pris à la légère. Cependant, combien sont prêts à remettre en cause le choix du dieu inconnu qu’ils servent par défaut ? La vérité c’est qu’aujourd’hui on ne peut pas se payer le luxe de servir un dieu par défaut car la Parole de Dieu nous est accessible et elle nous donne les moyens de discerner le vrai Dieu des faux dieux.

Malheureusement pour un grand nombre de personnes, la pression familiale, la pression sociale, la pression spirituelle mais surtout le manque d’intérêt pour Dieu les empêchent de choisir le Dieu qu’ils souhaiteraient servir. La Bible dit  dans Jean 17:3  Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Jésus dit ici que le vrai Dieu souhaite que nous le connaissions lui le seul et vrai Dieu. Ceci implique premièrement qu’il y a un vrai Dieu et des faux dieux et deuxièmement que la connaissance du vrai et unique Dieu est la clé pour avoir la vie éternelle.

La vie éternelle n’est possible que si nous avons une relation personnelle d’amour avec le vrai Dieu. Or avoir une relation d’amour avec une personne implique que nous connaissions cette personne. Car on ne saurait aimer une personne qu’on ne connaît pas. C’est lorsque nous découvrons l’amour du vrai Dieu pour nous que nous pouvons en retour, manifester notre amour pour ce Dieu. Sans la connaissance de l’amour du vrai Dieu pour nous, comment pouvons-nous prétendre aimer ce Dieu ? C’est pourquoi la bible dit dans Jean 3 :16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Dieu a prouvé son amour pour les hommes en ce qu’il a donné la vie de son fils unique pour nous racheter de nos péchés. Sans ce sacrifice d’amour de Jésus pour nous, nos péchés ne seraient pas pardonnés. Car la justice de Dieu exigeait que pour que Dieu pardonne les hommes, il fallait qu’une personne qui n’a pas péché verse son sang pour leurs péchés (Hébreux 9 :22). C’est donc lorsque je deviens conscient de cet amour que Jésus a manifesté à la croix que je peux connaître qui est le vrai Dieu et choisir de l’aimer. Cette relation d’amour avec le vrai Dieu me donne alors accès à la vie éternelle. Ce choix n’est plus un choix par défaut mais un choix assumé, conscient et sans contrainte.

Tant que notre choix d’un dieu sera la résultante d’un choix sans conviction, notre foi n’aura aucune valeur. Servir Dieu sans conviction et sans amour est tout simplement de l’esclavage ou au mieux de l’hypocrisie. Dans l’ignorance les gens servent des dieux inconnus et de faux dieux avec ferveur. Combien de personnes sont-elles ainsi prises dans le piège d’une religion qu’ils portent comme un lourd fardeau ? Le vrai Dieu ne veut pas des esclaves mais des fils et des filles qui l’aiment. C’est pourquoi il nous appelle à sortir de la religion pour embrasser une relation personnelle d’amour avec lui qui vient par la connaissance de son amour pour nous.

Si tu veux t’émanciper de ce fardeau inutile d’un dieu inconnu choisi par défaut et sans amour, alors reconnaît la grâce que Jésus Christ t’a faite en mourant sur la croix afin que tes péchés soient pardonnés et demande-lui de venir maintenant dans ta vie pour te transformer. Romains 10 :9 dit Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.10  Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut. Il est important de savoir que la Parole de Dieu dit dans Ephésiens 2:8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.9  Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Personne ne sera sauvé par ses bienfaits, personne ne sera sauvé par sa religion ou dénomination mais nous sommes sauvés par la grâce que Dieu a faite en versant le sang de son Fils Jésus Christ pour le pardon de nos péchés.

Maintenant si tu désires de tout ton cœur le salut et la délivrance de tous tes péchés, fais cette prière : Seigneur Jésus Christ, je reconnais que je suis un pécheur et que tu es mort sur la croix pour mes péchés. J’accepte ton amour manifesté sur la croix pour mes péchés et je te reconnais comme mon Seigneur et Sauveur personnel. Entre dans mon cœur et change ma vie. Je te dis merci pour la vie éternelle que tu me donnes maintenant. Amen !

Si tu as fait cette prière en toute sincérité, sache que tu es SAUVE et NE DE NOUVEAU selon Jean 3 :3. Cherche à partir de maintenant une église où le pasteur est lui aussi NE DE NOUVEAU et qui considère la bible comme l’autorité suprême en matière de foi. Lis ta bible et persévère dans cette église.

Alain Bouwa

Principes de prière dans le Royaume de Dieu

 

La prière n’est pas une option pour le croyant ou le citoyen du Royaume de Dieu. Au contraire la prière est un devoir. Beaucoup de personnes se réclamant du Royaume ne prient pas sinon ils le font de manière intermittente, ils n’ont pas un style de vie de prières. Beaucoup de gens ne prient pas non parce qu’ils ne veulent pas prier mais parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’est la prière.

La Prière est l’une des clés spirituelles la plus importante sur la terre.

La prière est l’activité spirituelle la plus importante. Quand Jésus arriva au temple, il chassa les vendeurs qui y étaient et leur dit la raison pour laquelle cet édifice avait été construit.  La raison d’être du temple pour Jésus n’était même pas pour que les gens y prêchent mais qu’ils y prient. Ce qui arrivera sur la terre dépendra de nous les citoyens du royaume de Dieu car la prière est le moyen par lequel Dieu s’assure que son agenda sera réalisé au travers de nous sur la terre.

La prière est une licence que nous donnons à Dieu pour interférer sur la terre ou faire intervenir le ciel.

C’est l’homme qui a la domination sur toute la terre. Si la domination n’avait pas été octroyé à l’homme, il n’aurait pas été nécessaire pour les hommes de prier. Dieu a donné donc aux hommes la responsabilité de gérer la terre. Ce qui signifie que Dieu ne saurait interférer dans les affaires des hommes à moins qu’il y soit invité.  Si donc les hommes ne donnent pas cet accès à Dieu pour intervenir, la puissance, les ressources du ciel ne sauraient descendre. Voilà pourquoi Dieu a besoin de nous.

Ps 66:18  Si j’avais conçu l’iniquité dans mon coeur, Le Seigneur ne m’aurait pas exaucé.

Voilà aussi pourquoi Dieu ne veut pas que nous péchions. Non pas à cause de nos intérêts mais à cause des siens. Notre iniquité peut bloquer l’intervention de Dieu sur la terre et nous devenons responsables de la destruction qui s’en suit à cause de nos péchés personnels. Voilà la responsabilité que Dieu a déposée sur chacun de nous qui appartenons au Royaume de Dieu. Le jeûne et la prière c’est un moment où effectivement nous nous consacrons à Dieu pour que sa volonté soit faite sur la terre.

Toute influence surnaturelle sur la terre ne peut être légale que si cela passe par un être humain.

Quand Moïse était face à la mer rouge avec l’armée Egyptienne pourchassant les israélites, Dieu ne pouvait intervenir pour la délivrance du peuple d’Israël que si Moïse lui donna la permission en tendant son bâton pour que Dieu divise la mer en deux. Dieu n’arrêta ce phénomène qu’au commandement de Moïse pour engloutir les chars égyptiens.

La prière c’est un plaidoyer demandant au gouvernement du ciel d’accomplir les choses qu’il a promis qu’il ferait sur notre terre. La prière c’est rappeler au gouvernement des cieux les choses qu’il a constitutionnellement promis à ses citoyens terrestres. La bible est la constitution du Royaume de Dieu. C’est dans la bible que nous trouverons : les droits et promesses du gouvernement du ciel.

La prière est un plaidoyer, c’est-à-dire une demande légale envoyée à un gouvernement basé sur les droits constitutionnels protégés par la loi. La prière c’est la demande d’un citoyen du Royaume de Dieu basée sur des droits qui sont garantis par la constitution divine. Voilà pourquoi nous devons connaître nos droits. Ceux qui ne connaissent pas les lois d’une nation ou d’un royaume ne peuvent pas tirer profit d’elles, puisqu’ils ne peuvent pas réclamer leurs droits. C’est pourquoi Satan fait tout pour que nous ne connaissions pas nos lois divines c’est-à-dire la bible. Au ciel Jésus s’est placé comme un avocat pour plaider pour notre cause mais à condition que nous priions.

Quand nous prions, nous n’avons pas besoin d’inventer de prières mais simplement déclarer ce que dit la constitution du Royaume de Dieu et demander par la foi que cela soit accompli sur la terre parce que nous sommes des citoyens légaux du royaume. Si vous n’êtes pas nés de nouveau, vous ne pouvez pas utiliser les choses contenues dans la bible car vous êtes un immigrant sans autorisation légale. La bible dit qu’en ce jour-là plusieurs immigrants du Royaume diront : Seigneur, Seigneur et je leur dirai : je ne vous connais pas. Ce sera comme quelqu’un qui se dit citoyen d’un pays dont il n’a pas la carte d’identité ou le passeport.

Jas 4:3  Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.

On ne peut faire de plaidoyer dans un Royaume que si l’on est en règle avec le gouvernement. Pour avoir accès au gouvernement céleste il ne faut pas violer ses lois car ceux qui violent la loi dans un pays sont en prison.

La prière demande que nous ayons une vie juste avec Dieu.

La guérison est pourvue dans nos corps non parce que nous en avons besoin mais parce que Dieu a intérêt à nous avoir en bonne santé afin d’avoir accès sur la terre. En général nous demandons des choses à Dieu parce que nous les voulons pour nous –mêmes, pour satisfaire notre besoin ou passion de ces choses.  Maintenant il temps de comprendre comment Dieu voit les choses. Dieu nous demande de chercher premièrement le Royaume des cieux et sa justice. Cela signifie changer notre manière de prier. La prière efficace est celle qui est faites en ayant les besoins de son Royaume en premier.

Un exemple typique c’est la prière d’Anne. Elle demandait un enfant à Dieu mais Dieu ne le lui a donné que lorsqu’elle a mis le besoin de son royaume en premier dans sa pétition. Puis Dieu lui a accordé au-delà de ce qu’elle demandait d’autres enfants. Pourquoi Dieu veut-il que nous soyons en bonne santé et prospère ? La raison majeure est qu’ il pourra accomplir ses desseins sur la terre. Amen amen, amen !

Alain Bouwa

Religion ou Evangile du Royaume- Mystère de l’Autorité du citoyen

 

Cette semaine, nous continuons sur l’enseignement concernant la différence entre l’évangile du Royaume de Dieu et la religion. Nous avons compris ce qu’est le royaume de Dieu en commençant par qui est son roi. Puis nous avons parlé de la citoyenneté dans ce Royaume. Aujourd’hui nous parlerons du mystère qu’il y a dans l’autorité du citoyen du royaume de Dieu. Nous allons voir que l’évangile du royaume ne saurait être propagé sans l’exercice de l’autorité légale des citoyens du royaume.

Sans Dieu, l’homme ne peut rien faire et sans l’homme Dieu ne fera rien. Le mystère est qu’il y a une dépendance que Dieu a créée entre lui et les citoyens de son royaume. D’où le concept suivant : Ce qui se manifeste sur la terre dépend des citoyens de son royaume.

Le terme humain est composé de deux mots : humus qui signifie la terre et main qui veut dire esprit. Donc l’être humain est un esprit emprisonné dans une enveloppe de terre. L’être humain est un esprit enveloppé soit dans un corps féminin ou masculin. L’esprit n’est ni féminin, ni masculin. Voilà pourquoi quand nous lisons la bible, Dieu ne s’adresse pas aux hommes ou aux femmes de manière différente quand il parle mais aux humains. Dieu ne fait pas de différence de genre ou de sexe.

Si Dieu a créé des hommes et des femmes, c’est parce que l’homme devait venir vers la femme et ensemble reproduire de nouveaux corps dans lequel d’autres esprits devaient être envoyés pour y vivre. S’il n’y avait que des mâles sur terre, la reproduction de corps serait impossible. C’est la raison pour laquelle Dieu appelle l’homosexualité, une abomination et ce n’est pas une insulte mais un fait biologique.

Genèse 1 : 27-28 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.28  Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Dieu n’a jamais donné un corps terrestre à un ange. Il n’a jamais demandé à un ange de dominer sur la terre car ce serait en violation avec le mandat qu’il a donné à l’homme. La terre n’est pas la juridiction d’autorité des anges. Chaque fois que vous lisez un récit d’un ange sur la terre, il vient pour aider l’homme parce que les anges sont leurs serviteurs. Les anges viennent sur terre en mission divine pour le bien des hommes.

Hébreux 1 : 13-14  Et auquel des anges a-t-il jamais dit: Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied? 14  Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut?

Les anges sont d’une classe inférieure aux hommes. Ce sont des esprits mais ils ne sont pas à l’image de Dieu. Nous sommes les seuls esprits qui portent en eux l’image de Dieu. Nous sommes les seuls à porter les caractéristiques de Dieu, nous faisons partie de la famille de Dieu. Dieu nous a formé 100% esprit et 100% terrestre et avec cela Dieu nous a placés sur terre comme ses représentants, ses ambassadeurs. Puis il nous a donné la responsabilité et l’autorité sur la terre en disant que c’est ce que nous permettrons sur la terre qui arrivera. Nous avons le pouvoir de stopper ou de laisser passer.

Un esprit sans un corps sur la terre est dans l’illégalité. Voilà pourquoi les mauvais esprits cherchent par tous les moyens une maison d’habitation pour agir de manière légale sur la terre. Les démons sont sur la terre de manière illégale.  Voilà aussi pourquoi la prière est nécessaire pour que Dieu intervienne légalement sur la terre.

Comment le diable a-t-il pu intervenir sur la terre ? Parce qu’il a négocié avec le serpent qui lui a cédé son corps terrestre.

Genèse 3 :14 14   L’Eternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.

Pourquoi Dieu aurait-t-il maudit le serpent en disant: tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie, si le serpent n’avait pas péché ?

Genèse 3 :15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

Ici Dieu ne s’adresse plus au serpent mais à Satan et la parole de Dieu ici a une profonde signification parce qu’elle annonce que Dieu va utiliser la femme que Satan venait de tromper comme un véhicule pour entrer légalement sur la terre afin d’écraser la tête de Satan et restaurer ce qu’il avait volé aux hommes. Cela fut accompli quand Christ est entré en Jésus pour venir dans ce monde. Donc Jésus est le corps que Christ l’esprit a habité afin de permettre à Dieu de venir légalement dans ce monde arracher à Satan ce que Satan avait volé.

Esaïe 7 :14 C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.

Esaïe a vu ce mystère lorsqu’il dit que la vierge enfantera un enfant mâle et il s’appellera : Emmanuel. Le nom Emmanuel est composé de 2 termes: El qui vient d’Elohim (Dieu) Emman qui signifie l’humain. En somme Dieu habitant dans le corps d’un homme. La naissance de Jésus a rendu la présence de l’Esprit de Christ légale sur la terre. C’est pourquoi il est appelé Jésus-Christ ou Jésus le Christ. Nous ne sommes pas appelés le corps de Jésus mais le corps de Christ qui est l’esprit qui vit en Jésus. Parce que le citoyen du royaume est le temple du Saint Esprit, le Saint Esprit continue à être sur terre de manière légale puisqu’i a un corps dans lequel il agit.

Nous sommes des esprits vivants dans les corps que nos parents ont formés. Il fallait que comme nous le Christ soit incarné pour avoir légalement l’autorité d’agir comme un homme sur la terre. C’est pourquoi lorsqu’on entend des gens dirent qu’ils ont vu leur parents morts revenir vers eux physiquement, c’est un mensonge parce qu’aucun esprit ne peut légalement agir dans ce monde sans s’y être incarné.

Ec 9:5-6  Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée. Et leur amour, et leur haine, et leur envie, ont déjà péri; et ils n’auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil

Quand quelqu’un meurt il continue à vivre non plus physiquement mais spirituellement. Le corps ou son enveloppe l’ayant quitté. Cet esprit ne peut revenir que s’il reçoit un corps pour légalement revenir sur la terre. A la résurrection, les chrétiens retrouveront un corps nouveau pour revenir légalement à la vie physique sur terre.

Nous avons autorité sur les démons parce qu’ils sont sur terre illégalement et nous ne devons pas avoir peur d’eux. Rien ne peut arriver sur la terre sans la permission d’un être humain. Voilà aussi pourquoi nous devons prier car la prière c’est le fait pour l’homme d’activer la permission que Dieu intervienne dans les affaires terrestres. L’homme a l’autorité mais c’est Dieu qui a la capacité.  Dieu peut tout faire mais il ne peut pas faire ce qu’il nous a commandé de faire. L’autorité légale de dominer sur la terre ne fut donnée qu’à l’homme seulement. Toute influence surnaturelle sur la terre ne peut être légale que si elle passe par un être humain.

L’espoir que Dieu a pour l’humanité c’est que les citoyens de son royaume exercent leur pouvoir d’annoncer la bonne nouvelle du Royaume. Seuls les citoyens du royaume ont l’autorité divine pour introduire la bonne nouvelle du royaume sur la terre. Le royaume de Dieu ne peut s’étendre sur la terre que si des citoyens du Royaume de Dieu font leur devoir car Les religieux ne peuvent pas produire des citoyens du royaume. La religion ne produit que des religieux puisqu’elle ne peut pas prêcher l’évangile du royaume. Vas-tu exercer ton pouvoir de prêcher l’évangile du royaume? Dieu compte sur toi. Amen, amen, amen !

Alain Bouwa