Pour une fois, je vais partager en utilisant un des éléments qui touchent l’actualité mondiale. En effet lorsque j’observe ce qui se passe en ce moment aux Etats Unis d’Amérique, Je pense que nous vivons des moments extraordinaires qui nous rappellent des choses que nous avons lues dans les écritures. Dans plusieurs passages de la bible, nous lisons des récits fascinants qui racontent les délivrances que Dieu a opérées pour son peuple. Ce qui est constant c’est qu’avant que le peuple de Dieu ne soit délivré des mains de ces ennemis, il y a toujours un moment décisif que le peuple doit traverser. Ce sont des moments intenses où le peuple doit manifester soit sa foi en Dieu soit ses doutes vis-à-vis de ce que Dieu a dit. C’est dans de tels moments que Satan a potentiellement le pouvoir de nous voler notre divin futur. Allons-nous laisser Satan nous voler ce futur merveilleux que Dieu a pour nous? Pour le démontrer, voici deux exemples dans les écritures.

Lorsque le peuple d’Israël devait sortir d’Egypte en traversant la mer rouge. Le peuple était effrayé par le fait que l’armée égyptienne venait à toute allure derrière eux pour les remettre en captivité tandis que devant eux se trouvait la mer rouge qu’il était impossible à traverser par leur propres moyens. Le peuple devait soit croire à la parole que Dieu avait donné à Moïse et lui faire confiance pour sa délivrance ou se décourager et retourner dans l’esclavage de Pharaon. En regardant en arrière pour voir les chars de Pharaon, je suis certain que certains d’entre eux se sont mis à douter de la validité de ce que Dieu avait dit à Moïse. Je crois que certains ont commencé à dire de Moïse qu’il était un faux prophète. Je crois qu’il y avait aussi des Josué et Caleb qui s’appuyant sur la parole de Dieu ont gardé leur foi en Dieu malgré les nouvelles qui leur parvenaient concernant l’approche de l’armée de Pharaon. Ceux qui étaient incrédules ont dû se résigner à concéder la défaite d’Israël tandis que ceux qui avaient la foi l’ont gardé. Il y avait un enjeu terrible : soit laisser la peur de Satan les faire retourner à l’esclavage, soit entrer dans une vie de liberté avec Dieu. Un choix de vie ou de mort. La question à laquelle les israélites devaient répondre n’était pas est-ce qu’ils étaient en danger d’être capturé mais est ce qu’ils se mettraient en accord avec Satan pour croire que Dieu ne pouvait plus rien pour eux ?

Un autre exemple c’est celui de David et Goliath. Pendant 40 jours Goliath avait copieusement insulté l’armée d’Israël, demandant qu’elle envoie un homme se battre contre lui afin de déterminer quel peuple serait l’esclave de l’autre. Pendant ces jours de propagande, les soldats d’Israël et le roi Saül étaient pétri de peur et de frustration jusqu’à ce qu’apparaisse un jeune homme nommé David qui comprit l’enjeu de ces moments et accepta de relever le défi. Nous savons tous ce qui se passa. David par ses déclarations rétablit la vérité concernant son Dieu, et menaça Goliath. David tua Goliath malgré la différence de taille, malgré la petitesse de ses armes et malgré les paroles que Goliath avait utilisées pour terrifier l’armée d’Israël. Une fois de plus l’enjeu était l’esclavage de toute une nation par Satan et donc la destruction du futur divin de toute une génération. La question importante à laquelle le peuple était invité à répondre n’était pas : est-ce que Goliath était physiquement plus fort qu’eux tous mais est ce qu’ils pouvaient croire que Dieu leur donnerait un libérateur capable de terrasser Goliath? A cause de la foi de David, Israël fut épargné.

Nous vivons parfois de telles situations sans nous en rendre compte sur le plan personnel, sociétal et national. Chaque fois que Dieu nous fait une promesse, nous traverserons sûrement un moment où l’ennemi se lèvera en force pour contester cette promesse. Dieu permettra toujours à l’ennemi d’utiliser des mensonges pour nous effrayer et faire croire que nous sommes dans une situation de défaite pour nous amener à lui concéder la victoire. L’ennemi utilisera tous les moyens à sa disposition pour nous montrer qu’il est impossible de sortir victorieux dans les conditions qu’il aura lui-même conçues.

Dieu restera silencieux pour observer notre foi. Car sans la foi, il est impossible de faire intervenir Dieu dans une situation. Rappelons-nous que Dieu a donné à son peuple toute autorité sur la terre. A moins que nous croyons et agissions pour lui demander d’intervenir sur la terre, Dieu ne le fera pas. La question est Satan réussira-t-il à nous faire accepter la défaite. Soit nous nous plions à ce que nous voyons comme le fit le peuple d’Israël sur la base du rapport des dix espions et Satan vole notre divin futur, soit nous lui résistons fermement en déclarant comme Josué et Caleb la foi en ce que Dieu a dit.

Ces jours nous assistons à un événement mondial qui pourrait changer de manière durable le futur des nations particulièrement les Etats Unis d’Amérique. Il s’agit de l’élection présidentielle qui oppose le Président Trump et son challenger le Vice-président Biden. Le résultat de ces élections avait été prophétisé il y a plus de 10 ans par de nombreux prophètes en faveur du Président Donald Trump. Selon ces prophéties, le Président Trump serait le choix divin pour deux mandats de 4 ans. En 2016, le Président Trump fut élu pour 4 ans. Le 3 Novembre 2020, il s’est représenté pour un deuxième mandat.

Il y a deux jours on a assisté en une nuit à un revirement dans le comptage des voix où les voix du Président Trump ont perdu sa majorité confortable au profit de l’ex-vice-président Biden. Comme si la situation semblait irréversible, les médias ont annoncé la victoire de Joé Biden sur Donald Trump. A la suite de cette annonce une partie des chrétiens ont perdu la foi dans les déclarations prophétiques et se sont mis à accuser les prophètes qui avaient annoncé la victoire de Trump de faux prophètes. Par contre, d’autres chrétiens se sont mobilisés, croyant en la victoire du Président Trump malgré la puissante propagande des télévisions du pays et de l’étranger qui demandent aux américains d’accepter le résultat de la défaite de Trump.

Voilà donc encore une fois un défi que Satan a lancé à la face du monde aux chrétiens. Qui allons-nous croire ? Dieu ou la propagande des médias qui ne supportent pas l’agenda de Dieu ? Les américains vont-ils succomber et s’accorder avec Satan pour qu’on leur vole le futur de leur nation ou se tiendront-ils comme Josué et Caleb contre le mensonge ? Ce challenge existe dans toutes les nations, l’avenir des hommes et des peuples tient à la réponse à ce défi : croire ou non ce que Dieu a dit.

Peut-être as-tu reçu une assurance de Dieu sur ton futur, une parole prophétique mais lorsque tu regardes autour de toi, les circonstances ne vont pas de ce sens.  Au contraire c’est comme si les choses vont à l’opposé. Maintenant, l’ennemi te tourmente avec des pensées pour te décourager ou mettre le doute. Vas-tu succomber à l’appel à capituler de Satan ou vas-tu lui rappeler ce que Dieu a dit dans ce verset.

Habakuq 2:3  Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas; Si elle tarde, attends-la, Car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement

Ne laissons pas le doute nous voler la victoire. Ne nous accordons pas avec Satan et ses circonstances pour nous voler notre divin futur et celui de notre nation. Amen, amen amen !

Alain Bouwa